Les aires protégées fédérales, territoriales et autochtones de Thaidene Nëné assurent la protection permanente de 26 376 km2 de forêt boréale, de toundra et d’écosystèmes d’eau douce d’importance nationale le long du bras est du Grand lac des Esclaves et dans la région. Ces écosystèmes vierges, caractérisés par leurs falaises abruptes, leurs lacs profonds et leurs rivières aux eaux vives, des caribous, des bœufs musqués, des loups et des poissons. Ces écosystèmes sains soutiennent la culture et assurent la subsistance de la Première Nation des Dénés de Łutsël K'é, des autres Premières nations et des Métis.  

En partenariat avec les gouvernements et les organisations autochtones, Parcs Canada a désigné le noyau de 14 305 km2 du territoire Thaidene Nëné à titre de réserve de parc national aux termes de la Loi sur les parcs nationaux du Canada, tandis que le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest a désigné les 9 105 km2 de terres contiguës à titre de zones territoriales protégées et conservées conformément à la Loi sur les aires protégées territoriales et travaille à la désignation d'une zone de conservation de la faune de 3 120 km2 en vertu de la Loi sur la faune. Le territoire entier de Thaidene Nëné est désigné par la Première Nation des Dénés de Łutsël K'é à titre d’aire protégée autochtone.