Il est possible d’observer de nombreuses espèces sauvages dans la réserve de parc national Nááts’įhch’oh. Les animaux utilisent différents habitats comme la toundra alpine, les forêts d’épinettes, les terres humides et les sources thermales. Ces secteurs offrent de la nourriture, un abri, des aires de reproduction et des aires de repos au cours des longues migrations. De grandes espèces iconiques comme le caribou, les ours et l’orignal vivent dans le parc, mais les visiteurs peuvent également en voir d’autres.

La plupart des animaux de Nááts’įhch’oh rencontrent rarement les gens, alors ils peuvent être timides et ils gardent souvent leur distance des visiteurs. Certaines espèces sont également bien camouflées, nocturnes ou vivent dans des régions éloignées du parc.

Les visiteurs qui sont familiers avec les traces d’animaux – empreintes, excréments et autres traces – ont plus de possibilités de faire l’expérience de la faune du parc. Leurs observations peuvent également aider à éviter les imprévus et les rencontres potentiellement dangereuses avec la faune.

Ce guide décrit certains des traces les plus communs de la présence d’animaux dans le parc. Apportez une copie avec vous au cours de votre prochain voyage.