La réserve de parc national Nááts’įhch’oh conserve près de 5 000 km2 de la cordillère subarctique. Ses montagnes majestueuses et ses rivières difficiles inspirent l’émerveillement et l’aventure. En tant qu’intendants, voyageurs et utilisateurs des terres de la Shúhta (monts Mackenzie centraux) originaux, les Dénés et les Métis de Sahtu ont des liens particulièrement profonds avec ce paysage culturel riche. Le patrimoine naturel et culturel de la réserve de parc national Nááts’įhch’oh le rend unique en son genre au Canada – un trésor à protéger, à apprécier et à partager pour de nombreuses années à venir.

Les activités d’exploration minière dans cette région avant la création du parc a entraîné des déchets comme des barils de carburant, du matériel en métal, des boîtes de conserve jetées et du verre laissés à l’endroit où se trouvaient autrefois les camps. Parcs Canada s’emploie à nettoyer ces zones des débris, en se concentrant surtout sur le retrait des barils rouillés de carburant d’avion avant qu’ils ne commencent à fuir. Si vous trouvez un ancien site de déchets, veuillez le répertorier à l’aide de photographies et des coordonnées GPS, et communiquez avec le bureau du parc.