L’île de Sable est une île sauvage, isolée et fragile. Les lignes directrices ci-dessous vous aideront à rendre votre visite mémorable, sécuritaire et respectueuse de l’environnement.

Ne laissez que des traces de pas, ne prenez que des photos
Regardez où vous mettez les pieds
Les animaux sauvages doivent le rester
Apportez vos fournitures, remportez vos déchets
À ne pas oublier
Respectez les projets de recherche

Ne laissez que des traces de pas, ne prenez que des photos

Partie d’une épave en bois sur l’île de Sable Partie d’une épave en bois sur l’île de Sable

Dans un parc national, il est illégal de prélever des pierres, coquillages, spécimens animaux, plantes ou artéfacts culturels. Avec le temps, le retrait de plantes, coquillages ou autres éléments naturels peut avoir des répercussions négatives sur l’écosytème de l’île de Sable. L’île de Sable possède un riche passé : on y a consigné plus de 350 naufrages depuis 1583, et elle est habitée en permanence depuis 1801. Il arrive que les visiteurs trouvent des artéfacts provenant d’épaves ou d’anciennes colonies sur l’île. Nous vous encourageons à photographier vos trouvailles et à rapporter toute découverte au personnel de Parcs Canada. Il est interdit d’emporter les artéfacts.

Regardez où vous mettez les pieds 

Randonneurs sur les sentiers sur la végétation stable Randonneurs sur les sentiers sur la végétation stable

Les dunes, retenues et stabilisées par la végétation, sont vulnérables aux perturbations. Il est interdit de s’adonner à toute activité, y compris la marche, sur les pentes des dunes, qu’elles soient couvertes de végétation ou non, puisque cela peut causer l’effondrement des dunes et la formation de creux de déflation. Il est permis de marcher sur la végétation stable, mais nous vous demandons de suivre les sentiers des chevaux dans la mesure du possible.

De nombreuses plantes de l’île de Sable ont une distribution très limitée hors de l’île. Beaucoup de ces plantes poussent dans des zones humides à la végétation luxuriante. Nous vous prions donc de minimiser vos activités dans ces secteurs.

Le sable tassé sur les plages constitue l’endroit le plus favorable aux déplacements. C’est aussi le plus sécuritaire.

Les animaux sauvages doivent le rester 

Chevaux sur la plage nord Chevaux sur la plage nord
Les chevaux sauvages sont l’attrait le plus connu de la réserve de parc national de l’île de Sable. Il est important de garder en tête que ce sont des animaux sauvages et qu’il ne faut pas leur nuire, les déranger ni les nourrir. Si des chevaux s’approchent de vous, reculez et restez à une distance respectueuse de ces animaux afin de ne pas perturber leur comportement. N’approchez pas des poulains. Des visiteurs ont été blessés par des chevaux à bon nombre d’occasions. Dans tous les cas, ces personnes avaient dérangé les chevaux, tenté de les nourrir, essayé de les flatter ou entravé les mouvements du troupeau. Soyez donc très prudents!

Phoques communs se prélassant sur la plage nord Phoques communs se prélassant sur la plage nord

Le phoque gris est le gros animal le plus répandu sur l’île. De grandes colonies de reproduction s’y établissent pendant la saison des naissances, en décembre et janvier. Jusqu’à 50 000 jeunes phoques y naissent par année. Au cours de l’été, leur nombre diminue, mais demeure néanmoins élevé. Les phoques communs sont aussi des résidants permanents de l’île, mais sont moins nombreux que les phoques gris. Ils se reproduisent en mai et en juin. Comme leur population est en déclin, il est important d’éviter de les déranger, à bord d’un véhicule ou à pied. Les phoques peuvent mordre! Demeurez à distance et évitez de vous trouver sur leur chemin.

 

 

Goélands survolant la flèche ouest Goélands survolant la flèche ouest

Plus de 350 espèces d’oiseaux ont été observées sur l’île de Sable, et 16 d’entre elles se reproduisent dans les divers habitats offerts par l’île. Au printemps et en été, prenez soin de ne pas déranger les canards, les oiseaux de rivages et les bruants qui nichent parmi les végétaux près des étangs et dans les secteurs où poussent des éricacées. Les colonies de sternes qui nichent sur les dunes ou à découvert sur les plages d’avril à juillet doivent être évitées. Les sternes et les goélands défendent férocement leur nid et peuvent blesser les humains. Si un oiseau vous attaque, faites demi-tour et quittez les lieux immédiatement.

Dix-huit espèces de requins vivent dans la région du plateau néo-écossais. Vous verrez peut être sur la plage des carcasses de phoques qui ont été attaqués par des requins. Pour votre protection, il est actuellement interdit de se baigner à l’île de Sable.

Apportez vos fournitures, remportez vos déchets 

Les visiteurs sont tenus d’apporter la nourriture et les fournitures dont ils auront besoin au cours de leur séjour, y compris des vivres supplémentaires au cas où leurs déplacements seraient retardés.

Vous devrez remporter tous vos déchets hors de l’île. Il est strictement interdit de laisser traîner des ordures. Veuillez prévoir ce que vous apportez en conséquence.

À ne pas oublier 

Les règles ci-dessous s’appliquent à tous les visiteurs à l’île de Sable :

• Les feux en plein air, comme les feux de plage et les feux de camp, sont interdits
• Les animaux de compagnie sont interdits
• Le camping n’est pas permis
• Les armes à feu sont interdites

Respectez les projets de recherche

 

Squelette de cheval dans le sable Squelette de cheval dans le sable

L’île de Sable fait depuis longtemps l’objet de recherches qui ont mis au jour de l’information fascinante à propos de son écosystème et de son histoire culturelle. Pendant que vous explorez l’île, vous verrez peut-être les instruments sophistiqués de surveillance météorologique et atmosphérique de la station principale, des chercheurs participant à des études sur les phoques gris ou les espèces menacées de l’île, des chercheurs qui recueillent des spécimens à étudier ou des archéologues au travail. Si vous désirez en apprendre davantage sur les projets de recherche en cours, communiquez avec le personnel de Parcs Canada.

Si vous trouvez des crânes ou ossements de chevaux ou de morses, des baleines, tortues de mer ou dauphins échoués sur la plage, ou encore des appareils de mesure électroniques rejetés sur le rivage, veuillez informer le personnel de Parcs Canada de vos découvertes. Des photos et les coordonnées de vos observations pourraient être utiles.