un cheval sur une plage. texte: Parlons de l’ î le d e S a b le ! Ce que nous avons entendu Première phase de consultation publique Avril 2019 

1.0 Introduction et contexte

À propos de Parcs Canada

L’Agence Parcs Canada gère le réseau de lieux historiques nationaux, de parcs nationaux et d’aires marines nationales de conservation du Canada ainsi que le premier parc urbain national du pays. Elle a pour mandat de :

Protéger et mettre en valeur des exemples représentatifs du patrimoine naturel et culturel du Canada, et en favoriser chez le public la connaissance, l’appréciation et la jouissance, de manière à en assurer l’intégrité écologique et commémorative pour les générations d’aujourd’hui et de demain.

Ce mandat consiste à protéger les ressources naturelles et culturelles, à permettre aux visiteurs de vivre des expériences inspirantes et à assurer la diffusion externe et l’éducation du public. Parcs Canada planifie et gère les trois aspects de son mandat à l’aide d’une approche intégrée.

Parcs Canada cherche à rendre les endroits et les histoires du pays plus pertinents pour les Canadiens, comme le stipule son énoncé de vision :

Les trésors historiques et naturels du Canada occuperont une place de choix au coeur de la vie des Canadiens, perpétuant ainsi un attachement profond à l’essence même du Canada.

À propos de la réserve de parc national de l’Île-de-Sable et de son plan directeur

Créée en 2013, la réserve de parc national (RPN) de l’Île-de-Sable est le 43e parc national du Canada. Elle vise à protéger et à mettre en valeur des terres d’une superficie de 31 km2 qui représentent la région naturelle du Bas-Plateau de la côte atlantique dans le réseau de parcs nationaux. La RPN comprend : la plus grande colonie reproductrice de phoques gris au monde, six espèces endémiques connues et une population emblématique de chevaux naturalisés qui s’y trouve depuis le milieu des années 1700. Pendant plus de 200 ans, avant que l’île de Sable devienne un parc, son intendance a été assurée par divers ministères qui y ont maintenu une présence humaine tout l’année.

Conformément à la Loi sur les parcs nationaux du Canada, un plan directeur doit être élaboré pour la RPN de l’Île-de-Sable. Le plan directeur propose une approche de gestion stratégique qui vise à intégrer les trois éléments du mandat de Parcs Canada : protection des ressources, éducation du public et expérience du visiteur. Les plans directeurs sont élaborés en consultation avec les peuples autochtones et avec la participation de partenaires, d’intervenants et du public. Celui de la RPN de l’Île-de-Sable sera soumis à l’approbation du ministre de l’Environnement et du Changement climatique et devrait servir de document clé de reddition de comptes au Parlement et aux Canadiens.

2.0 Processus de consultation

Aperçu du processus de consultation Parlons de l’île de Sable! consultation process

Afin de permettre au public de contribuer de façon significative au plan directeur de la RPN de l’Île-de- Sable, une approche de consultation en deux étapes a été élaborée pour promouvoir la participation de tous les Canadiens, à l’échelle locale et nationale, en utilisant diverses approches et méthodes en personne et en ligne.

  • La première phase de consultation (du 26 octobre au 9 décembre 2018) a porté sur l’amélioration des éléments de la vision et l’exploration des possibilités et des défis liés à la gestion du parc, avant l’élaboration d’une ébauche du plan directeur.
  • La deuxième phase de consultation (hiver ou printemps 2019) sera l’occasion pour le public d’examiner et de commenter l’ébauche du plan directeur.

Reconnaissant à la fois la nécessité et le défi de faire participer les jeunes (âgés de 18 à 24 ans), Parcs Canada a accordé une attention particulière à l’accroissement de leur participation à la consultation publique.

Activités de consultation de la première phase

Diverses approches ont été élaborées pour recueillir les commentaires des intervenants, des Canadiens à l’échelle locale et nationale et des jeunes. Quatre thèmes principaux ont été explorés, notamment :

  1. peaufiner la vision de la RPN de l’Île-de-Sable;
  2. comprendre la santé écologique;
  3. orienter la fréquentation durable;
  4. faire connaître l’histoire naturelle et culturelle de la RPN de l’Île-de-Sable.

Atelier des intervenants

L’atelier des intervenants sur la RPN de l’Île-de- Sable a eu lieu le 25 octobre 2018. Plus de 35 personnes représentant un large éventail de secteurs et de collectivités y ont participé, notamment les gouvernements fédéral et provincial, des organisations non gouvernementales, l’industrie, le milieu universitaire, le tourisme, le patrimoine, la culture et les arts. Un résumé des commentaires reçus au cours de l’atelier des intervenants se trouve aux adresses www.letstalksableisland.ca et www.parlonsiledesable.ca.

Consultation en ligne

Une tribune en ligne – www.letstalksableisland.ca et www.parlonsiledesable.ca – a été créée pour faciliter la collecte de commentaires au moyen de divers outils, en tenant compte des besoins et des préférences variés de certains participants.

  • Sondage : Les participants ont eu l’occasion d’exprimer leur opinion d’une manière pratique et structurée.
  • Forum : Ce forum se voulait un espace de discussion, de dialogue et de débat. Les participants ont parlé de leurs expériences avec d’autres personnes, ils ont posé des questions, et ils ont eu des conversations dans un environnement sûr et interactif.
  • Histoires : Les participants ont eu l’occasion de faire connaître les liens qui les unissent au RPN de l’Île-de-Sable.
  • Idées : Des « notocollants » virtuels ont permis aux participants d’ajouter des idées à un tableau collectif et de tirer parti des idées des autres.

Trousses de groupe

Conçues pour faciliter les discussions entre amis, membres de la famille, collègues, étudiants ou membres du conseil, les trousses étaient idéales pour les discussions de groupe sur la gestion future de la RPN de l’Île-de-Sable et ont permis à plusieurs personnes de soumettre une réponse coordonnée.

Participation des jeunes

Un « comité consultatif des jeunes » a été mis sur pied pour faire participer les jeunes à l’élaboration du contenu de la consultation et pour mieux comprendre leurs besoins et leurs attentes. La rétroaction du comité consultatif des jeunes a été utilisée spécifiquement pour éclairer l’élaboration des trousses de groupe, qui ont été conçues comme un moyen « adapté aux jeunes » d’encourager la participation entre pairs. Des trousses de groupe ont été distribuées aux clubs étudiants de Parcs Canada partout au pays.

3.0 Qui s’est exprimé ?

Les nombreuses réponses réfléchies que nous avons reçues au cours du processus de consultation Parlons de l’île de Sable! témoignent de l’attachement profond des Canadiens à cet endroit spécial. Un processus de consultation auprès des Mi’kmaq de la NouvelleÉcosse est en cours, conformément au cadre de référence relatif au processus de consultation entre les Mi’kmaq, la Nouvelle-Écosse et le Canada.

Pour la première phase de consultation publique, les commentaires concernant la première phase de consultation publique ont été sollicités du 26 octobre au 9 décembre 2018 par l’entremise de www.letstalksableisland.ca et www.parlonsiledesable.ca. Les Canadiens ont également soumis leurs commentaires par courriel et lors de l’atelier des intervenants. Au total, Parcs Canada a reçu environ 2 096 réponses à sa demande de commentaires, notamment :

  • Plus de 1 153 participants à www.letstalksableisland.ca / www.parlonsiledesable.ca;
  • Environ 35 participants à l’atelier des intervenants sur la RPN de l’Île-de-Sable à Halifax;
  • 13 trousses de groupe représentant les commentaires de 428 participants, y compris des mémoires de six clubs étudiants dans l’ensemble du pays;
  • 480 courriels de membres de la Société pour la nature et les parcs du Canada (SNAP), en réponse à un avis que la SNAP a affiché sur son site Web pour réclamer le plus haut niveau de protection qui soit pour la RPN de l’Île-de-Sable, un impact minimal des activités des visiteurs et une interdiction de toute activité d’exploration de gaz et de pétrole.

Les données sur les codes postaux fournies lors de l’inscription aux sites www.letstalksableisland.ca et www.parlonsiledesable.ca indiquaient que plus de 99 % des participants étaient des Canadiens, représentant 12 provinces et territoires du Canada. La majorité des participants étaient des résidents de la Nouvelle-Écosse (60 %), suivis de l’Ontario (10 %) et du Nouveau-Brunswick (5 %). La majorité des participants (88 %) ont déclaré qu’ils n’avaient jamais visité la RPN de l’Île-de-Sable.

Des personnes de tous les groupes d’âge se sont inscrites pour participer à la consultation (figure 1). Le niveau de participation des jeunes (âgés de 18 à 24 ans), qui sont généralement sous-représentés dans les consultations, est probablement attribuable à des initiatives ciblées visant à promouvoir leur participation, y compris la promotion par l’entremise des clubs étudiants et des médias sociaux.

Figure 1

Groupes d’âge des participants, autodéclarés lors de l’inscription
à letstalksableisland.ca et www.parlonsiledesable.ca. 
Figure 1. Groupes d’âge des participants, autodéclarés lors de l’inscription à letstalksableisland.ca et www.parlonsiledesable.ca.

4.0 Ce que nous avons entendu

La rétroaction fournie à Parcs Canada est organisée en fonction des quatre sujets qui ont été explorés dans le cadre de la consultation publique :

  1. Peaufiner la vision de la réserve de parc national de l’Île-de-Sable;
  2. Comprendre la santé écologique;
  3. Orienter la fréquentation durable;
  4. Faire connaître l’histoire naturelle et culturelle de la RPN de l’Île-de-Sable.

Les commentaires et la rétroaction reçus de toutes les sources dans le cadre de la première phase du processus de consultation en ligne Parlons de l’île de Sable ont été examinés, analysés et résumés avec soin. Ils sont présentés dans les résumés des sujets ci-dessous.

4.1 Peaufiner la vision de la réserve de parc national de l’île de Sable

Parcs Canada a élaboré des éléments préliminaires de la vision de la RPN de l’Île-de-Sable en tenant compte des éléments suivants :

  • Ce que nous avons entendu au cours des consultations auprès du public et des Mi’kmaq de la Nouvelle-Écosse au moment de la création du parc;
  • Ce que nous avons appris de l’expérience et des discussions continues avec les partenaires, les intervenants et les Mi’kmaq de la Nouvelle-Écosse depuis la création du parc.

Parcs Canada a présenté cinq éléments de l’ébauche de la vision au public dans le cadre du sondage en ligne, et il a demandé aux participants de classer chaque élément de 1 (pas du tout important) à 5 (très important). Les participants avaient également la possibilité de décrire leur vision de l’île si les éléments de la vision présentés ne correspondaient pas à leurs idées.

Le niveau d’importance accordé aux éléments de l’ébauche de la vision variait; cependant, presque tous les participants ont indiqué que la protection de l’écosystème est la plus haute priorité dans leur vision de l’avenir de la RPN de l’Île-de-Sable (tableau 1). L’élément de la vision lié à la « fréquentation » a été jugé le moins important, 40 % des participants ayant répondu que cet élément était « important » ou « très important » pour eux. De nombreux participants se sont dits préoccupés par le fait que la fréquentation pourrait avoir une incidence sur le patrimoine naturel et culturel de l’île, tandis que d’autres ont estimé que l’expression « qui se doit d’être visité au moins une fois » impliquait une exclusivité qui rendrait les visites inaccessibles au Canadien moyen.


Élément de l’ébauche de la vision Importance
Un endroit où la protection de l’écosystème représente la priorité absolue, où Parcs Canada gérera le patrimoine culturel et naturel en tenant dûment compte de tout un éventail de points de vue et de bases de connaissances. 96 %
Un centre de recherche au large des côtes où le gouvernement collabore avec des organismes non gouvernementaux et des universités pour contribuer à l’avancement de la science et de la conservation, sur l’île de Sable et à l’échelle mondiale. 71 %
Un endroit ouvert à l’exploration et à la découverte, où le patrimoine naturel et culturel captive l’imagination et où les technologies sont utilisées de façon innovatrice. 59 %
Un petit parc national éloigné de tout, qui témoigne d’un engagement à l’égard de l’innovation en faisant appel à des technologies vertes pour garantir l’efficacité des opérations dans un environnement extracôtier dynamique. 58 %
Un endroit qui se doit d’être visité au moins une fois, une expérience sans pareille qui ne manquera pas d’émerveiller et d’inspirer les visiteurs, où la fréquentation bien gérée avec l’appui de partenaires contribue à la protection du patrimoine culturel et naturel de l’île. 40 %
Tableau 1. Les éléments de la vision présentés par ordre d’importance selon le pourcentage de répondants qui ont indiqué que l’élément de la vision était « important » ou « très important ».


De nombreux participants ont fourni des détails sur leur vision de la RPN de l’Île-de-Sable. Ils ont souvent exprimé des points de vue différents et témoigné de niveaux de familiarité variables à l’égard du mandat de Parcs Canada. Malgré les opinions divergentes exprimées sur des sujets comme la fréquentation et la meilleure façon d’assurer la protection de la RPN de l’Île-de-Sable, l’analyse des visions des participants a révélé trois thèmes, soit :

  1. une vision de la protection;
  2. un lieu à comprendre et à faire découvrir par la recherche et les arts; et
  3. le « rêve » de l’île de Sable.

Une vision de la protection

Presque tous les participants ont estimé que la protection est au coeur de la vision de la RPN de l’Îlede- Sable. Ils ont exprimé ainsi le principe sous-jacent qui doit guider les programmes et les opérations futurs de la RPN de l’Île-de-Sable : la protection de l’environnement, y compris le patrimoine naturel et culturel, doit être prioritaire. De nombreux participants ont indiqué que Parcs Canada doit veiller à ce que les impacts potentiels soient soigneusement pris en compte et atténués avant le début des activités, en particulier lorsqu’il s’agira d’explorer les possibilités futures pour les visiteurs de faire l’expérience de la RPN de l’Île-de-Sable.

Un lieu à comprendre et à faire découvrir par la recherche et les arts

De nombreux participants acceptent le fait que les possibilités de visiter la RPN de l’Île-de-Sable soient limitées et s’y attendent pour des raisons de protection de l’environnement et à cause des difficultés inhérentes à l’accès à un endroit aussi isolé. Certains participants ont estimé que le fait de créer des possibilités de visite en priorité ou exclusivement pour les artistes, les chercheurs et les autres producteurs de connaissances est l’un des moyens par lesquels leur vision d’une RPN de l’Île-de-Sable protégée pourrait être réalisée, tout en améliorant notre compréhension et notre capacité de faire connaître notre patrimoine naturel et culturel aux autres.

« Je veux que l’île de Sable demeure le refuge fascinant, éloigné et intact qu’elle est. Un endroit où les chevaux et toute la faune et la flore sont protégés à jamais. Un endroit où des possibilités de visites appropriées et limitées sont offertes aux chercheurs et aux artistes en fonction du mérite. Un endroit qu’un très petit nombre de personnes sont autorisées à visiter sous une surveillance stricte.... L’île de Sable doit demeurer l’endroit très spécial qu’elle est à tout jamais ! »

Participant
Le rêve de l’île de Sable

Dans l’esprit de nombreux participants, la RPN de l’Île-de-Sable est perçue comme un environnement vierge exempt de l’interférence humaine. Cette vision contraste avec l’héritage de plus de 400 ans d’utilisation humaine, qui demeure présente sous la forme de bâtiments délabrés et de déchets. Cependant, la valeur et la signification de la RPN de l’Île-de-Sable découlent souvent de cette perception; c’est pourquoi la préservation du sentiment d’émerveillement que suscite l’île de Sable est un aspect important de leur vision. Les sentiments et les images que les participants associent à la RPN de l’Îlede- Sable sont présentés sous la forme d’un nuage de mots (figure 2).

Figure 2

Word cloud: Nuage de mots : Si vous deviez décrire l’île de Sable en un seul mot à une personne qui n’en a jamais entendu parler, quel mot choisiriez-vous? Réponses présentées par
plus de 1 000 participants. La taille des mots correspond à leur fréquence d’utilisation par les participants, c.-à-d. que les mots de grande taille ont été employés par un grand nombre
de participants, et les mots de plus petite taille, par un nombre plus faible de participants. 
Figure 2. Nuage de mots : Si vous deviez décrire l’île de Sable en un seul mot à une personne qui n’en a jamais entendu parler, quel mot choisiriez-vous? Réponses présentées par plus de 1 000 participants. La taille des mots correspond à leur fréquence d’utilisation par les participants, c.-à-d. que les mots de grande taille ont été employés par un grand nombre de participants, et les mots de plus petite taille, par un nombre plus faible de participants.

4.2 Comprendre la santé écologique

L’analyse des commentaires sur la santé écologique a révélé que la protection, par-dessus tout, est toujours la plus haute priorité des participants. Lorsqu’on leur a demandé quelles caractéristiques de l’écosystème de la RPN de l’Île-de-Sable étaient les plus importantes à protéger dans l’avenir, les participants ont accordé une grande importance (plus de 90 % étaient d’accord) à toutes les caractéristiques de l’écosystème, y compris les espèces endémiques, la végétation, les étangs d’eau douce, les dunes, les phoques gris et les chevaux. En plus d’énoncer leurs attentes à l’égard d’un niveau élevé de protection de l’ensemble des caractéristiques de la RPN de l’Île-de-Sable, les participants ont formulé des commentaires sur la santé de l’écosystème qui peuvent se classer sous trois thèmes, à savoir :

  1. comprendre et réduire le plus possible les impacts humains;
  2. réaliser des travaux de surveillance et de recherche à long terme;
  3. comprendre et protéger les chevaux de l’île de Sable.

« Nous croyons que la santé de l’écosystème est la plus haute priorité ! »

Club étudiant Parcs Canada
Comprendre et réduire le plus possible les impacts humains

Les impacts potentiels de la fréquentation étaient au premier plan des préoccupations de nombreux participants, notamment l’introduction d’espèces envahissantes, les interactions des visiteurs avec la faune (surtout les chevaux) et les interactions des visiteurs avec les habitats sensibles (p. ex. les graminées et les dunes). Les préoccupations relatives à l’impact des visiteurs sont traitées plus en détail dans le résumé du sujet « Fréquentation durable ». En général, de nombreux participants ont exprimé le désir d’en apprendre davantage sur les effets immédiats et cumulatifs des activités humaines afin d’assurer la durabilité de l’expérience du visiteur. Certains participants se sont également dits préoccupés par d’autres éléments de l’impact humain, notamment le pétrole et le gaz extracôtiers, l’infrastructure insulaire et l’accumulation de déchets.

« La préservation de l’environnement naturel exceptionnel de l’île de Sable, y compris son paysage et toutes les formes de vie uniques qui s’y trouvent, est d’une extrême importance. Quel que soit le choix de Parcs Canada, qu’il s’agisse de possibilités de recherche, de promotion de l’expérience du visiteur ou de facilitation d’activités historiques, culturelles et artistiques, la préservation de l’intégrité écologique de l’écosystème devrait toujours être un objectif prioritaire. »

Participant
Réaliser des travaux de surveillance et de recherche à long terme

De nombreux participants reconnaissent le caractère unique de la RPN de l’Île-de-Sable, du point de vue tant de sa biodiversité locale (p. ex. chevaux, oiseaux migrateurs, espèces en péril) que de son emplacement dans l’Atlantique Nord. Ainsi, l’île de Sable est considérée par plusieurs comme un lieu d’étude idéal d’une variété de sujets liés :

  1. aux questions de conservation locales et aux études du patrimoine naturel sur les chevaux et d’autres animaux sauvages;
  2. aux questions à grande échelle ou mondiales telles que les changements climatiques, la pollution atmosphérique et les plastiques dans les océans.
La poursuite des programmes de surveillance environnementale à long terme, par exemple la collecte de données climatiques, est également reconnue et appuyée.

Comprendre et protéger les chevaux de l’île de Sable

Les participants ont reconnu à maintes reprises que la population de chevaux naturalisés est un élément très apprécié et emblématique de la RPN de l’Île-de-Sable. La protection des chevaux est une grande priorité Ce que nous avons entendu (suite) 12 pour de nombreux participants, qui considèrent la valeur scientifique, sentimentale et emblématique de cette population comme faisant partie de la vision qu’ils ont de la RPN de l’Île-de-Sable. Lorsqu’on leur a donné l’occasion de parler plus en détail de leur intérêt à l’égard des chevaux de la RPN de l’Île-de-Sable, plus de 55 % des participants ont estimé qu’il était très important pour Parcs Canada d’en apprendre davantage sur les facteurs qui influent sur la santé et la taille de la population de chevaux, comparativement à d’autres domaines de recherche sur les chevaux, notamment l’interaction des chevaux avec les espèces en péril (16 %), leur interaction avec la végétation de l’île (16 %) et leur interaction avec les humains, notamment les visiteurs, le personnel et les chercheurs (13 %). Les opinions sur la meilleure façon de gérer les chevaux divergeaient, qu’il s’agisse de leur prodiguer des soins individuels ou de s’abstenir de toute intervention humaine.

« Reconnaître que les chevaux sont un attrait majeur qui suscite l’intérêt des gens pour l’île, qui les incite à vouloir en apprendre davantage et, en fin de compte, à se soucier de la protection de l’île. »

Friends of Sable Island

4.3 Orienter la fréquentation durable

Le sujet de la fréquentation de la RPN de l’Île-de-Sable a suscité beaucoup de commentaires en ligne. Presque tous les participants ont insisté sur la nécessité de bien gérer les expériences offertes aux visiteurs et de surveiller les impacts possibles. Toutefois, après avoir reçu l’assurance que la fréquentation serait compatible avec les objectifs de conservation de Parcs Canada et qu’elle les appuierait, de nombreux participants ont exprimé le désir de visiter la RPN de l’Île-de-Sable. Parmi les expériences et les motivations populaires pour visiter le parc figurent l’observation de la faune (surtout les chevaux), la photographie, l’exploration des liens personnels avec le patrimoine culturel de l’île et le sentiment d’émerveillement, d’isolement et de solitude qui s’en dégagent. La protection du patrimoine naturel et culturel de la RPN de l’Île-de-Sable était la plus haute priorité pour la plupart des participants. Cependant, il faut souligner que cela a influencé le choix non seulement des expériences qui, selon eux, pourraient être offertes de façon durable, mais aussi des expériences dont ils choisiraient de profiter concrètement s’ils en avaient la possibilité (figure 3). Les sujets qui ont suscité un intérêt particulier dans les commentaires comprennent :

  1. les visites guidées par opposition aux visites autonomes;
  2. les expériences avec nuitée;
  3. la sélection des visiteurs et de leur nombre.

« Je rêve depuis près de trente ans de visiter l’île de Sable. Bien que je n’aie pas de projet de visite immédiat, j’espère m’y rendre un jour et l’explorer de manière responsable qui n’aura pas d’impact négatif sur la faune. »

Participant

Expériences guidées ou autonomes?

Les participants se sont dits plus à l’aise de faire l’expérience de la RPN de l’Île-de-Sable dans le cadre d’un petit groupe accompagné d’un guide. La rétroaction laisse entendre que, pour certains, le niveau d’aise et la préférence pour les visites guidées étaient directement liés à la perception selon laquelle les expériences guidées permettraient à Parcs Canada de mieux gérer l’impact possible de la fréquentation, surtout lorsque des lignes directrices concernant les comportements des visiteurs sont établies (p. ex. l’interaction avec la faune, les principes « Sans trace », le respect des zones désignées afin de protéger la végétation). Que les guides soient des employés de Parcs Canada ou d’une tierce partie, bon nombre des participants ont soutenu que la formation et l’accréditation des guides permettraient d’assurer une expérience de haute qualité ayant un impact minimal sur l’environnement.

« Toutes les visites doivent être guidées afin de protéger l’île, y compris les projets de recherche. Des objets culturels non découverts pourraient s’y trouver; par conséquent l’île de Sable doit être gérée de manière à protéger l’environnement et tout objet ou élément culturel qu’elle recèle. »

Participant
Expériences avec nuitée

La quantité et l’orientation générale des commentaires reçus au sujet des expériences avec nuitée ont changé au cours du processus de consultation. Les participants peuvent avoir été influencés par une couverture médiatique importante sur ce sujet vers la fin de la période de consultation. Avant l’attention des médias, les participants ont exprimé le désir de participer à des expériences avec nuitée bien gérées et soulevé peu de préoccupations. À la suite de la couverture médiatique, de nombreux participants se sont dits préoccupés par les impacts potentiels des expériences avec nuitée, notamment les interactions avec la faune (surtout les chevaux), le besoin d’infrastructures, la demande en ressources, notamment en eau et en électricité, et le risque d’accumulation de déchets et d’ordures.

Les participants n’avaient pas de préférence marquée quant à l’hébergement sous la tente ou dans une unité d’hébergement en dur, ni quant au type d’hébergement qu’ils choisiraient (figure 3). Dans les deux cas, la plupart des participants étaient d’avis que la portée de l’expérience avec nuitée, y compris l’infrastructure de soutien, devrait être limitée. Ceux qui ont appuyé la facilitation d’expériences avec nuitée soigneusement gérées ont été attirés par cette expérience pour des raisons comme : le caractère unique de l’expérience, la possibilité d’approfondir leur compréhension et leur sentiment d’attachement au lieu, la possibilité d’admirer un lever et un coucher du soleil, le sentiment de solitude et d’isolement, et le rapport qualité-prix d’un séjour de plusieurs jours étant donné le coût du voyage à l’île. Plusieurs participants ont laissé entendre qu’une expérience de plusieurs jours pourrait se faire autrement, par exemple par l’hébergement à bord d’un navire ancré au large des côtes.

Figure 3

Estimez-vous que les activités suivantes peuvent être offertes sans nuire à la conservation des ressources du patrimoine naturel et culturel de l’île de Sable? Les barres
vertes représentent les réponses de 1 074 participants à qui l’on a demandé de classer leur niveau d’aisance de 1 (pas à l’aise) à 5 (très à l’aise). Les pourcentages à la droite des
barres indiquent le pourcentage de participants ayant déclaré qu’ils choisiraient une activité donnée s’ils avaient une occasion de visiter la RPN de l’Île-de-Sable (réponses de
848 participants). 
Figure 3. Estimez-vous que les activités suivantes peuvent être offertes sans nuire à la conservation des ressources du patrimoine naturel et culturel de l’île de Sable? Les barres vertes représentent les réponses de 1 074 participants à qui l’on a demandé de classer leur niveau d’aisance de 1 (pas à l’aise) à 5 (très à l’aise). Les pourcentages à la droite des barres indiquent le pourcentage de participants ayant déclaré qu’ils choisiraient une activité donnée s’ils avaient une occasion de visiter la RPN de l’Île-de-Sable (réponses de 848 participants).
Sélection des visiteurs et leur nombre

Plusieurs participants ont soulevé les sujets interdépendants de l’identité des personnes autorisées à se rendre à la RPN de l’Île-de-Sable et du nombre de personnes qui devraient y avoir accès. Pour bon nombre d’entre eux, la question du nombre de personnes qui visitent l’île chaque année découle de leur désir de protéger l’île. Des niveaux plus élevés de fréquentation ont été associés à des impacts potentiels sur la végétation sensible, la faune (surtout les chevaux), les ressources culturelles et la nécessité de développer l’infrastructure. Certains participants estiment que la meilleure façon d’atténuer ces impacts potentiels est de limiter le nombre de visiteurs. Ils ont suggéré différentes façons de procéder, comme l’établissement d’un plafond ou d’un quota annuel ou la détermination d’une « capacité d’accueil » de l’île. D’autres ont estimé que la définition d’un nombre déterminé de visiteurs serait arbitraire et qu’une meilleure approche consisterait à surveiller de près tout impact potentiel et à y réagir.

De nombreux participants ont exprimé la nécessité de faire preuve de prudence dans la facilitation de futures expériences offertes aux visiteurs. On reconnaît toutefois que les gens désirent visiter la RPN de l’Île-de-Sable et que le coût de cette expérience ne devrait pas être prohibitif. Plusieurs propositions sur la façon de remédier aux problèmes liés à l’exclusivité de l’accès ont été avancées, notamment : la création d’occasions de bénévolat et de stages, la compensation des frais de voyage pour les visiteurs à faible revenu par des frais d’utilisation ou un système de loterie pour garantir l’équité. Ainsi, selon bon nombre des participants, une population plus diversifiée serait en mesure de faire concrètement l’expérience de la RPN de l’Île-de-Sable, ce qui, en fin de compte, appuierait le mandat de Parcs Canada.

4.4 Faire connaître l’histoire naturelle et culturelle de la RPN de l’Île-de-Sable

Faire découvrir la RPN de l’Île-de-Sable par l’entremise d’activités de diffusion externe en ligne et à partir du continent a été reconnu comme une bonne solution aux défis inhérents que présentent les déplacements jusqu’à la réserve de parc. Pour certains, la diffusion externe était considérée comme un élément important de la protection, puisque les expériences de haute qualité qui permettent de découvrir l’île à distance pourraient constituer une solution de rechange aux visites sur place. Lorsqu’on leur a demandé comment ils aimeraient en apprendre davantage sur la RPN de l’Île-de-Sable par l’intermédiaire de la diffusion externe, les participants ont manifesté de l’intérêt pour une diversité de moyens et de possibilités. Les préférences variaient selon le groupe d’âge (tableau 2).


Outil médiatique Global 18 à 24 25 à 34 35 à 44 45 à 54 55 à 64 65 ou plus
Documentaire, émission télévisée 1 1 1 1 1 1 1
Site Web de Parcs Canada 2 5 5 4 4 2 2
Facebook 3 2 4 2 4 4 5
Musée/expositions d’art 4 4 3 3 6 5 4
YouTube 5 3 2 6 3 6 6
Livres, revues, journaux, etc. 6 6 6 5 5 3 3
Activités communautaires 7 7 7 7 7 7 7
Twitter 8 8 8 8 8 8 8
Tableau 2. Dans quelle mesure utiliseriez-vous les outils suivants pour vous connecter à distance au RPN de l’île de Sable? Réponse au sondage classée de 1 074 participants, présentée par groupe d’âge. la première rangée représente le plus populaire. La huitième rangée représente le plus bas en popularité.


« Les parcs nationaux du Canada sont les endroits où, en tant que pays, nous annonçons au monde entier qu’il y a quelque chose d’extraordinaire ici et que nous allons le protéger. »

Participant

Les participants ont suggéré plusieurs autres façons de tisser des liens en ligne avec la RPN de l’Îlede- Sable. En particulier, il a été suggéré à maintes reprises de diffuser en continu des vidéos en direct (caméras Web) depuis l’île, de lancer un programme du type « Adoptez un cheval », d’utiliser Instagram et de communiquer en ligne avec le personnel qui se trouve physiquement sur l’île.

Les participants s’intéressaient également aux possibilités d’établir des liens avec la RPN de l’Île-de- Sable à partir du continent. Pour bon nombre d’entre eux, le désir d’une présence physique sur le continent s’explique par les avantages découlant des expériences pratiques et sensorielles. Plusieurs participants ont proposé la création d’un centre d’accueil ou d’une exposition propre à l’île de Sable. Cependant, la présence physique sur le continent n’était pas limitée à une installation permanente spécialisée ou à une installation exploitée par Parcs Canada. De nombreuses suggestions comportaient une collaboration avec des tiers, par exemple des expositions permanentes ou itinérantes dans des galeries d’art ou des musées locaux, ainsi que des kiosques de diffusion externe. L’élaboration de programmes scolaires et de programmes d’études pour les jeunes dans les écoles publiques ainsi que l’organisation d’exposés communautaires et de conférences dans les universités et les collèges étaient des suggestions populaires. L’idée que les visiteurs de l’île, y compris les chercheurs, les artistes, le personnel et d’autres personnes, sont bien placés pour transmettre leurs expériences personnelles à ceux qui n’ont peut-être pas la chance de se rendre eux-mêmes à la RPN de l’Îlede- Sable était un thème commun.

« Les expériences à distance sont cruciales pour communiquer l’histoire de l’île de Sable. Amener l’île aux gens, plutôt que les gens à l’île. »

Société pour la nature et les parcs du Canada

Dans l’ensemble, les participants étaient d’avis qu’il est important de disposer de divers moyens de se rapprocher du parc, et ils ont cerné de nombreux sujets d’intérêt et des publics variés pour les activités de diffusion externe. Ils ont exprimé le désir d’en apprendre davantage sur les sujets liés au parc, notamment : les impacts des changements environnementaux (les changements géomorphologiques et climatiques), les impacts des perturbations humaines, l’histoire et le patrimoine (p. ex. l’archéologie et les épaves) et les chevaux (p. ex. la santé des populations ainsi que leur importance naturelle et culturelle).

5.0 Prochaines étapes

Une ébauche de plan directeur sera préparée à la lumière des commentaires reçus dans le cadre des activités de consultation de la première phase, ainsi que des consultations continues auprès des Mi’kmaq de la Nouvelle-Écosse. Elle sera mise à la disposition du public à des fins de commentaires au cours de la deuxième phase de consultation aux adresses www.letstalksableisland.ca et www.parlonsiledesable.ca.

Pour obtenir des mises à jour sur le processus d’élaboration du plan directeur, inscrivez-vous aux sites www.pc.gc.ca/sable, www.letstalksableisland.ca et www.parlonsiledesable.ca consultez-les régulièrement ou suivez-nous sur Facebook au www.facebook.com/ RPNIledeSable.