Histoire du peuple Mi’kmaq

Si Kejimkujik est un parc national de renom depuis plus de quatre décennies, l’importance qu’il revêt aux yeux des Mi’kmaq a son origine dans des millénaires d’histoire ancienne. Sur le territoire de Kejimkujik, les plus anciennes traces de la présence d’un peuple datent de 3000 à 4000 ans. Cette époque se nomme l’Archéen tardif, ou Mu Awsami Saqiwe’k.

Pétroglyphes

Les traces les plus visibles laissées par les premiers Mi’kmaq sont des gravures faites sur des affleurements d’ardoise polie par les glaciers que l’on trouve à plusieurs endroits sur les rives des lacs. On trouve plus de 500 pétroglyphes individuels dans le lieu historique national Kejimkujik, ce qui en fait une des plus grandes collections de ce type de vestiges en Amérique du Nord.

Construction de canots traditionnels en écorce de bouleau Mi’kmaw

Le canot est un symbole emblématique du paysage culturel mi’kmaw et de l’expérience contemporaine de Kejimkujik. Le projet de construction de canots en écorce de bouleau Kejimkujik souligne le travail du maître artisan mi’kmaw, Todd Labrador, qui construit des canots traditionnels en écorce de bouleau dans le parc national et lieu historique national Kejimkujik.