Kejimkujik, une expérience familiale

Transcription

[Logo de Parcs Canada]

musique (aucune narration)

[Une vue sur un oTENTik dans la forêt.]

[Titre : Parc national et lieu historique de Kejimkujik.]

[Des jeunes enfants, dans leurs lits, ouvrent leurs yeux.]

[L’un des enfants s’assoit dans son lit avec un grand sourire sur les lèvres.]

[Les deux enfants se laissent tomber de leurs lits superposé sur leurs parents qui dormaient également dans l’oTENTik.]

[Le plus jeunes des deux enfants cours dans les longues herbes d’un boisé.]

[Les enfants regardent vers quelque chose dans la forêt pointée par leur père.]

[La famille est sur le bord de l’eau et observe les résultats de l’érosion sur les roches.]

[Le plus jeunes lance un caillou dans le lac.]

[La famille discute avec un interprète.]

[Le père et ses fils marchent sur les roches à proximité de l’eau.]

[La famille pagaye en canoë sur la rivière Mersey.]

[Le père tire à vélo, dans un sentier forestier, sont fils le plus vieux dans une remorque vélo pour enfant.]

[Ce même enfant joue dans une structure de jeux puis glisse en bas d’une glissade.]

[La famille va se baigner à la plage.]

[Un plan rapprocher de la main et du pied de l’un des enfants qui grimpe un rocher.]

[Un plan moyen du même enfant au sommet du rocher qui regarde le lac, il fait un point de la victoire.]

[La famille retourne à l’oTENTik et les enfants ont vraiment l’air excités.]

[Le plus vieux des garçons se couche dans son lit et ferme les yeux.]

[Un plan large d’un couché de soleil au ciel orangé.]

[Logo de Parcs Canada]

[© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par Parcs Canada, 2015.]

[Mot-symbole « Canada »]

Le terrain de camping de la baie Jeremy sera fermé en 2020. Informez-vous sur les améliorations prévues du terrain de camping et sur la façon dont vous pouvez profiter de votre visite. 

La yourte et trois chalets rustiques peuvent être réservés pour la saison 2020 à partir du 20 janvier. On vous informera de la disponibilité des tentes oTENTik au cours des prochains mois.

Notez que Kejimkujik Bord de mer n'est ouvert que le jour. On trouve toutefois un terrain de camping de l'autre côté de la baie, au parc provincial Thomas-Raddall.

 

Aidez-nous à protéger la forêt des espèces envahissantes!

Restrictions sur le bois à brûler à Kejimkujik

En août 2018, un insecte envahissant, le puceron lanigère de la pruche, a été détecté à plusieurs endroits du parc Kejimkujik, y compris le terrain de camping de Jeremy’s Bay.

Le puceron lanigère de la pruche, une espèce réglementée par l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), peut être dévastateur pour la pruche du Canada. Cet arbre a une grande importance pour l’intégrité écologique du parc et sa présence dans des secteurs clés fait partie intégrante de l’expérience des visiteurs.

Parcs Canada collabore étroitement avec l’ACIA pour détecter le puceron et prendre des mesures adaptées, y compris interdire le transport du bois à brûler. L’importation de bois à brûler est interdite, et seule l’utilisation de bois à brûler acheté dans le parc est autorisée, sauf quelques exceptions.

Quelle incidence auront les restrictions relatives au bois à brûler sur ma visite?

Les restrictions sur l’importation de bois à brûler sont cruciales pour protéger la forêt, ralentir la propagation du puceron lanigère de la pruche et prévenir l’arrivée d’autres insectes envahissants, comme l’agrile du frêne, qui a récemment été signalé au Nouveau-Brunswick, et la fourmi de feu, qui est déjà présente dans la Municipalité régionale d’Halifax.

Pour de plus amples renseignements sur le puceron lanigère de la pruche, visitez le site de l’ACIA

Les visiteurs qui souhaitent faire un feu de camp peuvent acheter des fagots de bois à brûler séché dans le parc. Il est aussi permis d’apporter du bois à brûler commercial traité à la chaleur ou séché au four, des buches de fibre de bois et des briques de bois traitées, à condition que le combustible soit encore dans son emballage d’origine scellé. Veuillez prendre note que le bois d’œuvre n’est pas autorisé.

L’association coopérante Les amis de Keji, un organisme à but non lucratif qui soutient les programmes et les services du parc, continuera d’approvisionner le parc Kejimkujik en bois à brûler.

Le bois à brûler ne répondant pas aux exigences d’emballage susmentionnées sera confisqué. Les visiteurs achetant du bois à brûler dans le parc recevront gratuitement un permis de bois à brûler, qu’ils devront produire sur demande. Les visiteurs ne détenant pas de permis de bois à brûler s’exposent à la confiscation de leur bois, à une amende de 237,50 $ par incident et à la révocation du permis de camping.

Pour de plus amples renseignements : Gestion du bois à brûler