Le Nord du Cap-Breton est dominé par un énorme plateau dont les flancs se dressent à une altitude moyenne de 350 mètres, mais qui dépasse les 500 mètres à son sommet! Le plateau du Cap-Breton, tel qu'il est appelé, fait partie des Appalaches, chaîne de montagnes usée par le temps qui s'étend de la Géorgie à Terre_Neuve. Occupant plus de 70 % du territoire du parc, le plateau semble avoir un sommet plat, mais celui-ci est en fait composé de larges collines aux pentes douces et creusé de profonds canyons de rivière et de vallées larges.

Sur la côte ouest, les hautes falaises du plateau plongent abruptement dans le golfe du Saint-Laurent. Du côté est, les hautes_terres cèdent le pas à une plaine côtière moins escarpée, à des caps bas et à quelques longues plages sablonneuses balayées par l'océan Atlantique.

La formation du Cap-Breton 
Le Cap-Breton est une mosaïque de trois grands groupes de roches : le terrane de Bras d'Or, le terrane d'Avalon et la boutonnière de Blair River. L'île renferme certaines des roches les plus anciennes des provinces Maritimes. En fait, les roches les plus vieilles des Maritimes se trouvent dans la boutonnière de Blair River.

La formation du plateau du Cap-Breton 
Le plateau tel que nous le voyons aujourd'hui est le résultat de multiples changements géologiques qui se sont succédé sur des millions d'années, notamment la formation des montagnes, l'érosion et les glaciations.

Les failles et les canyons du parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton 
Les failles, les glaciers et les rivières ont tous sculpté le paysage pendant des millions d'années pour produire les canyons spectaculaires que nous pouvons admirer aujourd'hui.