Le projet Rétablir la forêt boréale a pris fin le 31 mars 2019. Veuillez noter que l’information liée au projet pourrait ne plus être à jour, mais restera accessible sur ce site Web aux fins de référence. Pour obtenir des renseignements à jour, cliquez ici.

Parcs Canada n'est pas seul pour relever le défi de rétablir la forêt boréale. La collaboration est fondamentale pour entamer la réhabilitation de la forêt boréale dans le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton. Plusieurs organismes, institutions, entreprises et groupes communautaires ont contribué au projet « Rétablir la forêt boréale ».

Institut des ressources naturelles d'Unama'ki

- Au nom des Mi'kmaq de la Nouvelle-Écosse, l'Institut des ressources naturelles d'Unama'ki (Unama’ki Institute of Natural Resources (UINR) - lien en anglais seulement) représente les Mi’kmaq du Cap-Breton en ce qui a trait aux ressources naturelles et à l’environnment; ils sont actifs dans le secteur forestier, la recherché en sciences marines, la gestion des espèces, les connaissances traditionnelles Mi’kmaq, la surveillance de la qualité de l’eau, et les partenariats environnementaux.

tentree

tentree (lien en anglais seulement), fabricant canadien de vêtements qui plante 10 arbres dans le monde pour chaque produit vendu, a travaillé aux côtés de Parcs Canada pour planter 47 000 arbres sur le sentier Skyline, dans le cadre des initiatives de réhabilitation de la forêt boréale. Ils ont aussi contribué à mieux faire connaître le projet partout au pays, par le biais des médias sociaux et en développant une ligne de produits « Rétablir la forêt boréale ».

Université du Cap-Breton

L'Université du Cap-Breton (Cape Breton University - lien en anglais seulement) a contribué aux activités de recherche et de surveillance de Parcs Canada dans le cadre du projet « Rétablir la forêt boréale », et a prêté main-forte pour planter des arbres et aider à réhabiliter la forêt.

Études d'Oiseaux Canada

Études d'Oiseaux Canada travaille actuellement avec le parc pour surveiller la grive de Bicknell, une espèce d'oiseau qui dépend de la forêt boréale.

Big Spruce Brewing

Big Spruce Brewing (lien en anglais seulement), une brasserie artisanale de Nouvelle-Écosse, a contribué à promouvoir le projet au Cap-Breton et à Halifax par l'entremise des médias sociaux et en distribuant des sous-verres « Rétablir la forêt boréale » à plusieurs établissements.

Autres

Plusieurs groupes et organismes ont apporté leur aide en plantant des arbres, incluant le Nova Scotia Community College (lien en anglais seulement), le camp de jeunes Nikani Awtiken, des étudiants universitaires et 11 écoles communautaires provenant de quatre conseils scolaires du Cap-Breton (Cap-Breton - Victoria, région du détroit, Mi’kmaw Kinamatnewey et CSAP). Les visiteurs du parc ont aussi joué un rôle en faisant don de leur temps pour planter des arbres.