L'histoire de 400 arbres

Le projet « Rétablir la forêt boreale » 

Le projet « Rétablir la forêt boreale » concerne la restauration de la forêt boréale dégradée. L’un des éléments du projet est de réduire l’abroutissement par les orignaux dans une zone de 20km2, sur le mont North, afin que la végétation ait une chance de se régénérer. Les résultats préliminaires sont prometteurs. Au début de ce projet pilote, nous avons identifié 100 parcelles sur le mont North et le mont French, ce dernier possédant un environnement écologique identique à celui du mont North. Dans chacune des parcelles, nous avons commencé par mesurer les mêmes sapins baumiers et bouleaux blancs. Chaque année, nous étudions leur hauteur, leur diamètre, le nombre de branches arborant de nouvelles pousses et le nombre de branches qui ont été abrouties. Ces relevés sont pris sur les mêmes arbres chaque année et nous comparons les changements survenus d’année en année. Depuis juin 2016, le nombre de rameaux abroutis a diminué de façon significative dans ces deux zones. En réalité, le mont North montre moins de rameaux abroutis que le mont French.

Il faut des dizaines d’années pour qu’une forêt change. Si, individuellement, les arbres sont aptes à se rétablir et à pousser de façon normale, nous pouvons nous attendre à ce que la forêt se rétablisse elle aussi. Une fois que les arbres ont atteint une certaine taille, il peuvent alors offrir l’ombre nécessaire à la faune, empêcher l’herbe de prendre le pas sur la forêt et permettre aux plantes forestières de réintégrer leur environnement naturel.

Recensement d'orignaux

Parcs Canada surveille l’activité des orignaux tout au long de l’année et effectue des repérages aériens dans tout le parc, tous les deux à trois ans. Nous avons tenté de recenser la population d’orignaux plus tôt cette année, mais dame nature avait d’autres projets! Il y avait peu de neige au sol, les orignaux étaient donc plus difficiles à repérer et pouvaient se déplacer beaucoup plus facilement d’un transect à l’autre, ce qui nous a donné des informations peu fiables.

Nous espérons que les conditions seront favorables pour le recensement cet hiver, avec une neige épaisse et abondante.

La quatrième et dernière récolte d'orignaux

Un orignal 

Depuis 2015, Parcs Canada a réduit la population d’orignaux sur le mont North afin de donner aux arbres une chance de se rétablir d’eux-mêmes. La récolte d’orignaux de cette année, organisée par les Mi’kmaq, sera menée cette fois encore en collaboration avec l’Institut des ressources naturelles d’Unama’ki et le Kwilmu’kw Maw-klusuaqn Negotiation Office (initiative sur les droits des Mi’kmaq), à compter du 6 novembre, et elle pourrait durer jusqu’au 3 décembre dans cette même zone de 20 km2 que les années passées. Les automobilistes pourraient remarquer de l’activité près de la zone de récolte. Certaines fermetures auront lieu afin d’assurer la sécurité du public. La Cabot Trail restera ouvert à la circulation. Ceci constituera la dernière récolte d’orignaux du projet pilote « Rétablir la forêt boréale ».

Le Collège communautaire de la Nouvelle-Écosse sur le sentier Skyline

Les étudiants du Collège communautaire de la Nouvelle-Écosse font partie intégrante du projet depuis ces dernières années. Ils ont aidé à planter des semis sur le sentier Skyline et mesurent la croissance des jeunes arbres. Travailler sur le terrain, aux côtés de Parcs Canada, offre aux étudiants une expérience d’apprentissage pratique enrichissante alors qu’ils préparent leur carrière dans la gestion des ressources et de l’environnement.

La forêt boréale dans le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton est en difficulté. Le projet « Rétablir la forêt boréale » est un premier pas vers le rétablissement de la santé de cet écosystème important. Il comprend la plantation de semis d’arbres, la réduction de la population d’orignaux et l’installation de clôtures afin d’empêcher les orignaux d’abroutir à l’excès les jeunes arbres. Une forêt boréale en bonne santé offre un habitat aux animaux dont la survie dépend de la forêt. Ces espèces incluent l’orignal, le lièvre d’Amérique, les oiseaux, l’écureuil, le lynx et la martre d’Amérique.

Pour en savoir plus, consultez parcscanada.gc.ca/retablirlaforetboreale