Un, deux, trois... Plantez!
La famille HendersonLa famille Henderson participe au « samedis des semis », un événement qui invite les randonneurs à participer à la plantation d’arbres le long du sentier Skyline.

1 800 orignaux dans le parc; 50 orignaux récoltés en 2016; 2 orignaux présents dans la zone après la récolte; 96 % réduction d'orignaux dans la zone de récolte

L’année dernière fut une année très chargée pour le projet « Rétablir la forêt boréale ». Des planteurs d’arbres professionnels ainsi que des bénévoles incluant des groupes scolaires, des familles locales et des visiteurs, ont planté près de 40 000 arbres sur le sentier Skyline. Vous aimeriez prendre part aux activités de plantation d’arbres cette année? Veuillez contacter Nadine LeFort au 902-224-5246 ou à nadine.lefort@pc.gc.ca.

Les semis se sentiront comme chez eux. Nous utilisons en effet des graines de sapin baumier récoltées il y a 30 ans dans les hautes-terres du Cap-Breton! Ces arbres sont protégés par une clôture fermée (exclos) qui leur donne une chance de pousser.

Réduire la population d’orignaux

Nous savons que les orignaux sont responsables de l’abroutissage excessif des jeunes arbres et, de ce fait, empêchent la forêt de se régénérer. Une des stratégies importantes dans la restauration de cette forêt est un programme de réduction de la population d’orignaux dans une zone de 20 km2 située sur le mont North. En réduisant la population d’orignaux à cet endroit grâce à des récoltes annuelles, la forêt aura la possibilité de se rétablir.

En collaboration avec l’Institut de ressources naturelles Unama’ki (UINR), nous avons récemment terminé la seconde récolte d’orignaux sur le mont North. La récolte de 2015 et celle de 2016 ont toutes deux eu lieu dans la même zone de 20 km2 située sur le mont North.

Plus de 23 000 livres (soit 11,5 tonnes) de viande ont été distribuées aux communautés Mi’kmaq et non-Mi’kmaq à travers la province, incluant deux banques alimentaires, 27 familles locales des alentours du parc, Feed Nova Scotia et le Mi’kmaw Legal Support Network. Tous les orignaux furent récoltés par les chasseurs et distribués aux communautés Mi’kmaq et autres communautés de la Nouvelle-Écosse sous forme de nourriture et de matériaux destinés à l’artisanat traditionnel, tel que les tambours.


La forêt boréale dans le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton est en difficulté. Le projet « Rétablir la forêt boréale » est un premier pas vers le rétablissement de la santé de cet écosystème important. Il comprend la plantation de semis d’arbres, la réduction de la population d’orignaux et l’installation de clôtures afin d’empêcher les orignaux d’abroutir à l’excès les jeunes arbres qui tentent de pousser tout en fournissant un habitat aux animaux dont la survie dépend de la forêt. Ces espèces incluent l’orignal, le lièvre d’Amérique, les oiseaux, l’écureuil, le lynx et la martre d’Amérique.