Chéticamp, Nouvelle-Écosse
le 26 novembre 2018
 

Les activités visant à réduire la population d’orignaux sur le mont North, dans le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton, se sont terminées plus tôt que prévu le 25 novembre 2018 en raison de mauvaises conditions météorologiques.

Les fermetures de secteurs sur le mont North et le chemin Beulach Ban Falls, y compris la station de recherche Big Intervale, qui avaient été mises en place pour assurer la sécurité du public pendant les activités de récolte, ont maintenant été levées.

Parcs Canada prend très au sérieux son mandat de préserver l'intégrité écologique et s'engage à rétablir la santé des forêts dans le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton. La réduction de la population d'orignaux n'est qu'une partie du projet Rétablir la forêt boréale qui vise à rétablir la santé de la forêt dans le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton. D'autres éléments du projet comprennent la plantation d'arbres et la construction de clôtures pour empêcher les orignaux de brouter les jeunes arbres.

La réduction de la population d'orignaux a été réalisée grâce à une chasse dirigée par les Mi'kmaq en collaboration avec l'Unama'ki Institute of Natural Resources et le Kwilmu'kw Maw-klusuaqn Negotiation Office. Seize orignaux ont été abattus cette année dans la zone de 20 km2. Comme pour toutes les mesures de réduction de la population, la récolte s'est déroulée sans cruauté et avec respect.

Au nom de l’Assemblée des Chefs mi'kmaw de la Nouvelle-Écosse, le Kwilmu'kw Maw-klusuaqn Negotiation Office supervise la distribution de viande aux communautés mi'kmaw et non mi’kmaw, au Mi'kmaw Native Friendship Centre et à tout autre secteur dans le besoin en Nouvelle-Écosse. Les peaux et autres parties des animaux récoltés seront utilisées par les aînés mi'kmaw pour confectionner des vêtements et des objets traditionnels.

Alors que le projet pilote de restauration Rétablir la forêt boréale s'achève, Parcs Canada va analyser les résultats des cinq dernières années afin de déterminer les stratégies les plus efficaces et les plus durables pour assurer la santé à long terme du parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton et restaurer la forêt boréale. Parcs Canada va également continuer à travailler avec les communautés de la région et les groupes d'intérêt locaux pour partager les informations qui portent sur la santé à long terme de la forêt boréale dans le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton.

Pour en savoir plus au sujet de ce projet, visitez Rétablir la forêt boreal

Renseignements

Darlene Doucet 
Agente, Relations publiques et communications
Unité de gestion du Cap-Breton, Parcs Canada
902-224-4230 
darlene.doucet@canada.ca