Coin pointu à la pointe la plus septentrionale du Canada continental, le parc national des Monts Torngat couvre 9 700 kilomètres carrés (3 745 milles carrés) entre le nord du Québec et la mer du Labrador.
Le parc est accessible uniquement par bateau, avion charter ou hélicoptère pendant l'été. Si vous souhaitez accéder au parc en avion affrété ou en hélicoptère, la compagnie aérienne ou le propriétaire de l'avion personnel doit demander un permis d'atterrissage. Les voyageurs indépendants expérimentés sont les bienvenus, bien que la plupart des visiteurs restent dans le camp de base et la station de recherche des monts Torngat, entourés d'une clôture à ours, situés à l'extérieur du parc sur le fjord de Saglek, campant dans des hébergements confortables de style tente et rejoignant des activités culturelles et naturelles d'une journée ou de plusieurs jours. excursions avec des guides inuits.
Des vols nolisés vers le parc sont disponibles à partir de Goose Bay, au Labrador et de Kuujjuaq au Nunavik (Québec). Communiquez avec le bureau de Parcs Canada à Nain pour obtenir des renseignements sur les options d'accès au parc et visitez le site Web du camp de base et de la station de recherche des monts Torngat.
Tous les visiteurs doivent obtenir des permis d'utilisation du parc, s'inscrire auprès de Parcs Canada et suivre une séance d'orientation avant de se lancer dans des randonnées indépendantes ou des excursions en bateau dans le parc, ou, alternativement, être un invité de l'opérateur du camp de base et de la station de recherche des monts Torngat.
Les Inuits vivent ici depuis des siècles et continuent de pêcher et de chasser dans les vastes vallées de la toundra où errent les créatures de l'Arctique. Éloigné, austère et d'une beauté spectaculaire, le parc est un endroit rare pour rencontrer et passer du temps avec les Inuits dans leur pays d'origine.