• Pourquoi la forêt a-t-elle du mal à se régénérer dans le parc national Terra Nova?

    La forêt du parc national Terra-Nova est très vieille, et elle est dépourvue d’arbrisseaux qui lui permettraient de se régénérer. Les jeunes arbres qui forment habituellement le sous-étage de la forêt ont été intensivement broutés par les orignaux, à tel point qu’ils n’arrivent plus à pousser. Ainsi, plusieurs décennies après une infestation d’insectes qui a ravagé les sapins matures de certains secteurs du parc national du Gros-Morne et du parc national Terra Nova, il n’y a plus d’arbrisseaux pour remplacer les arbres morts. Du coup, les forêts de sapins sont devenues des prairies ou des landes de broussailles. C’est ce qui s’est produit ou ce qui est en train de se produire sur une parcelle de 13 km2 de forêt dans le parc national Terra-Nova.

  • Comment savons-nous que les orignaux sont la cause du problème?

    La population d’orignaux a connu une croissance fulgurante depuis la création du parc national Terra Nova en 1957. Chaque orignal adulte mange environ 30 kg de brindilles par jour. En hiver, les brindilles d’arbres et d’arbrisseaux deviennent la principale source de nourriture de l’espèce. Les études des 30 dernières années révèlent des dommages croissants à la végétation de la forêt à mesure qu’augmente la population d’orignaux. Les recherches montrent que les orignaux peuvent décimer jusqu’à 98 % des jeunes arbres d’une parcelle donnée. Ils s’attaquant aussi aux arbustes du sous-étage, tels que la viorne cassinoïde, le cerisier de Virginie, le faux houx, le sureau rouge, l’if du Canada et le framboisier. Après des décennies de broutement intensif, l’orignal transforme l’habitat d’autres espèces et appauvrit la diversité animale et végétale du parc.

  • Qu’arrivera-t-il si rien n’est fait pour réguler la population d’orignaux?

    Voici le scénario le plus probable : les réserves de nourriture préférées de l’orignal continueront de s’amenuiser; des parcelles de forêt encore plus grandes se transformeront en prairies et en landes de broussailles; la diversité de la faune et de la végétation continuera de s’appauvrir en l’absence de nourriture et d’habitat; les mauvaises herbes non indigènes se propageront, et, à la longue, la population d’orignaux connaîtra un déclin, parce qu’un grand nombre de bêtes seront affaiblies et mourront de faim. À ce stade, nous aurons affaire à des dommages durables.

  • Comment Parcs Canada compte-t-il réduire et contrôler la population d’orignaux?

    À l’issue de vastes consultations publiques et d’un examen des programmes de réduction des populations entrepris dans d’autres aires protégées, le parc national Terra-Nova a élaboré un plan de gestion de la surpopulation d’orignaux. L’une des stratégies présentées dans ce plan consiste à permettre aux chasseurs d’abattre des orignaux dans le parc. Parcs Canada surveillera la population pour déterminer si la chasse réduit efficacement le nombre de bêtes et si la forêt se régénère. Parmi les autres stratégies énoncées dans le plan, mentionnons diverses techniques de gestion de la végétation, telles que la préparation mécanique du terrain et la plantation d’arbres.

  • De quoi ai-je besoin pour participer au programme de réduction?

    Des permis seront délivrés aux chasseurs admissibles après un tirage administré par le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador. Le Hunting and Trapping Guide (guide de la chasse et du piégeage) du gouvernement provincial renferme des renseignements complets sur les programmes de réduction des populations du parc national Terra-Nova et du parc national du Gros-Morne. Les participants doivent fournir une preuve d’admissibilité émise par la province, après avoir suivi avec succès le Cours canadien de sécurité dans le maniement des armes à feu et un cours de sensibilisation des chasseurs du gouvernement provincial. Une fois l’admissibilité confirmée, les chasseurs peuvent présenter une demande dans le cadre du système provincial de délivrance de permis de chasse au gros gibier. Les chasseurs choisis au tirage obtiennent ensuite un permis du directeur de Parcs Canada qui les autorise à abattre et à récupérer un orignal dans le parc national Terra-Nova. De plus, conformément à la réglementation provinciale, les chasseurs doivent posséder un permis de chasse provincial, des étiquettes et une carte de compétence pour la pratique d’activités de plein air (outdoor identification card). Les armes à feu transportées dans un secteur du parc qui se trouve à l’extérieur de la zone délimitée de gestion des orignaux doivent être rangées dans des étuis ou enveloppées et attachées de manière sécuritaire.

  • Quel type de permis peut-on obtenir?

    En tout, soixante (60) permis de chasse d’animaux des deux sexes sont accessibles pour la saison 2020-2021. À ce total sont venus s’ajouter trente (30) permis de chasse d’animaux des deux sexes qui sont délivrés à des organismes sans but lucratif. Les chasseurs sont priés de noter que les autres permis de chasse provinciaux (c. à d. pour des espèces autres que l’orignal) ne seront pas reconnus dans le parc national Terra-Nova.

  • Si je chasse au nom d’un organisme sans but lucratif, est-ce que je nuis à mon statut de chasseur pour le tirage?

    Non. En pareil cas, c’est l’organisme sans but lucratif qui est le titulaire officiel du permis, et le chasseur inscrit au permis ne fait que chasser en son nom. Il n’y a aucun effet sur le statut de ceux qui veulent chasser en leur propre nom.

  • L’accès à des routes secondaires sera-t-il possible dans le parc?

    Oui. Ces routes seront déneigées au besoin. Elles se trouvent dans les secteurs de la colline Blue, de la colline Ochre, de l’étang Sandy et du Centre d’accueil. Veuillez noter que des travaux de construction ont lieu sur ces routes. Il est donc possible que les chasseurs ne puissent pas emprunter certaines routes secondaires.

  • Quelle distance les chasseurs peuvent-ils parcourir sur les routes du parc à la recherche d’animaux?

    Le parc national Terra-Nova renferme environ 57 km de routes carrossables. Des zones-tampons où la chasse est interdite ont été délimitées le long de la Transcanadienne (20 m), de la route 301 (20 m) et de la route 310 (50 m). Assurez-vous que vous êtes à l’extérieur de ces zones-tampons avant d’ouvrir le feu. Veuillez consulter la carte des zones de chasse interdite. Pour en savoir davantage, composez le 709-533-2801 ou consultez notre site Web au www.pc.gc.ca/foresthealth. Nous rappelons aussi aux chasseurs qu’ils sont assujettis à la réglementation routière sur les routes secondaires et qu’ils doivent adopter des pratiques de chasse sécuritaires.

  • L'accès à l'arrière-pays ou l'aide à la récupération seront-ils offerts en 2020/2021?

    Non. L'aide pour l'accès à l'arrière-pays ne sera pas fournie. Un programme pilote visant à offrir l'accès n'a eu qu'un succès limité en ce qui a trait à l'avancement de nos objectifs écologiques et sera donc abandonné pour la saison de chasse 2019/2020.

  • Puis-je me servir d’un VTT ou d’une motoneige pour récupérer une carcasse d’orignal?

    Non. La Loi sur les parcs nationaux du Canada interdit l’utilisation de véhicules tout-terrain ou de motoneiges à des fins récréatives dans le parc national Terra-Nova. Ces véhicules à moteur causent des dommages à l’environnement, notamment en détruisant la végétation, en dérangeant la faune et en contaminant le sol et l’eau.

  • Quels renseignements doit-on fournir dans l’itinéraire?

    L’itinéraire consiste en un plan qui présente le parcours que vous comptez suivre. Parcs Canada exige un plan de voyage pour les chasseurs qui prévoient passer la nuit dans un emplacement de camping désigné dans l'arrière-pays. Il devrait comprendre la date et l'heure de départ, la zone ou l'itinéraire de chasse proposé, la date et l'heure estimative de retour, les noms et l'adresse de l'équipe de chasseurs, les coordonnées des personnes-ressources et les coordonnées en cas d'urgence. Comme pour tous les voyages dans l'arrière-pays, les chasseurs doivent être autonomes et prêts à passer la nuit dans l'éventualité où les conditions météorologiques ou d'autres problèmes les empêcheraient de revenir à l'heure prévue.

  • Est-ce que j’ai le droit de chasser dans des secteurs où travaille le personnel du parc ou dans des chantiers de construction?

    Non. La chasse n’est pas autorisée dans ces zones. Le parc renferme plusieurs chantiers de construction et zones de travail cette saison, et leur emplacement peut changer de jour en jour. Portez attention particulière aux panneaux et composez le 709-533-2801 pour obtenir des renseignements à jour.

  • En quoi consistent les « aires d’accès partagé » sur la carte?

    La plupart des zones du parc sont désormais considérées comme des « aires d’accès partagé » (les zones indiquées en vert sur la carte). Ce qui signifie que les visiteurs et les chasseurs peuvent utiliser ces endroits simultanément. Veuillez redoubler de prudence si vous chassez dans ces zones.

  • Est-il permis de chasser le dimanche dans le parc national Terra-Nova?

    La chasse sera autorisée le dimanche à partir du 18 octobre 2020.

  • Suis-je autorisé à utiliser un arc long, un arc à poulies ou une arbalète pour chasser l’orignal dans le parc?

    Oui, les arcs longs, les arcs à poulies et les arbalètes peuvent être utilisés pour chasser l’orignal dans le parc national Terra Nova. Les lois sur la chasse sont conformes à celles décrites par le ministère provincial de l’Environnement et de la Faune dans le guide annuel de chasse et de piégeage. Veuillez noter que la chasse avec ces armes à feu se pratique aux mêmes dates que la chasse au fusil. (13 octobre, 2020 à 31 janvier, 2021).