La surveillance de la tordeuse des bourgeons de l’épinette révèle qu’une épidémie est en train de s’installer le long de la côte ouest de Terre-Neuve, y compris dans le parc national du Gros-Morne. Cet insecte forestier indigène se nourrit principalement de sapin baumier et d’épinette blanche, et dans une moindre mesure d’épinette noire. Cette situation peut conduire à la mort des arbres après plusieurs années consécutives de défoliation grave et les forêts matures sont généralement plus touchées que les jeunes.  

Les épidémies de la tordeuse des bourgeons de l’épinette constituent une partie importante du cycle naturel de la forêt dans le parc national du Gros-Morne. Ce sont les perturbations causées par les insectes qui sont à l’origine de l’ouverture de brèches dans le couvert forestier afin que de nouveaux arbres puissent commencer à pousser. Le maintien d’une quantité appropriée de perturbations naturelles crée une mosaïque de forêts jeunes et anciennes dans le paysage, ce qui permet à toutes les espèces sauvages de satisfaire leurs besoins en matière d’habitat.

L’éclosion actuelle pourrait être plus sévère et toucher des zones qui n’auraient pas été touchées dans le passé à cause du changement climatique et des impacts humains sur le paysage. 

En 2020, Parcs Canada a reçu une demande du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador – ministère des Pêches, des Forêts et de l’Agriculture – pour que le parc national du Gros-Morne soit inclus dans un programme précoce de lutte contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette à partir de 2021. On craint que le parc ne soit une source de tordeuses des bourgeons qui se propagent aux terres environnantes.

Après avoir procédé à un examen des preuves scientifiques, des politiques et des lois pertinentes ainsi que mené un processus de consultation publique, Parcs Canada a décidé que le parc national du Gros-Morne ne sera pas inclus dans le programme. Les commentaires reçus au cours de ce processus ont été compilés dans un rapport « Ce que nous avons entendu » que vous pouvez consulter ici : 

Ce que nous avons entendu : 
Consultation sur la demande d’inclusion du parc national du Gros-Morne dans un programme de lutte contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette de la Stratégie d’intervention précoce