La surveillance de la tordeuse des bourgeons de l’épinette révèle qu’une éclosion est en train de s’installer le long de la côte ouest de Terre-Neuve, y compris dans le parc national du Gros-Morne. Cet insecte forestier indigène se nourrit principalement de sapin baumier et d’épinette blanche, et dans une moindre mesure d’épinette noire. Cette situation peut conduire à la mort des arbres après plusieurs années consécutives de défoliation grave et les forêts matures sont généralement plus touchées que les jeunes. L’éclosion actuelle pourrait être plus sévère et toucher des zones qui n’auraient pas été touchées dans le passé à cause du changement climatique et des impacts humains sur le paysage.

Les éclosions de la tordeuse des bourgeons de l’épinette constituent une partie importante du cycle naturel de la forêt dans le parc national du Gros-Morne. Ce sont les perturbations causées par les insectes qui sont à l’origine de l’ouverture de brèches dans la canopée afin que de nouveaux arbres puissent commencer à pousser. Le maintien d’une quantité appropriée de perturbations naturelles crée une mosaïque de forêts jeunes et anciennes dans le paysage, ce qui permet à toutes les espèces sauvages de satisfaire leurs besoins en matière d’habitat.

Parcs Canada a reçu une demande du gouvernement provincial pour que le parc national du Gros-Morne soit inclus dans un programme précoce de lutte contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette à partir de 2021. On craint que le parc ne soit une source de tordeuses des bourgeons qui se propagent aux terres provinciales environnantes. Cette demande est actuellement examinée par Parcs Canada.

La décision de Parcs Canada d’autoriser ou non la pulvérisation dans le parc national sera éclairée par la consultation des intervenants et du public et fondée sur les meilleures données probantes disponibles, notamment :

  • un examen technique/scientifique visant à évaluer comment l’intervention potentielle toucherait l’écosystème;
  • une consultation visant à aider Parcs Canada à mieux comprendre les répercussions socio-économiques et autres sur les communautés autochtones et autres, y compris les propriétaires des terres adjacentes et les utilisateurs du parc national.

    Trois séances d’information publique virtuelles seront organisées :

  • le 12 avril à 19h (séance en anglais)
  • le 13 avril à 15h30 (séance bilingue)
  • le 14 avril à 10h30 (séance en anglais)

 

Pour vous inscrire à une de ces séances d’information publiques, veuillez nous envoyer un courriel à pc.grosmorneconsultations.pc@canada.ca. Nous vous invitons également à nous faire part de votre avis et de vos commentaires à ce sujet au plus tard le 18 avril 2021.

Nous voulons connaître votre opinion :

  1. Veuillez nous faire part de vos commentaires sur ce que Parcs Canada devrait prendre également en considération dans son processus décisionnel, le cas échéant;
  2. Veuillez nous dire comment vous seriez touché si un programme de lutte contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette était mis en œuvre, ou ne l’était pas, dans le parc national du Gros-Morne.

 

Veuillez envoyer vos réponses et contributions à pc.grosmorneconsultations.pc@canada.ca, ou par courrier à :

Objet : Consultations sur la tordeuse des bourgeons de l’épinette

Parc national du Gros-Morne
C.P. 130
Rocky Harbour NL  A0K 4N0

Si la consultation et l’analyse initiales sont favorables à la considération d’un programme de pulvérisation, il y aura une consultation publique supplémentaire dans le cadre d’un processus d’évaluation d’impact détaillée.

Pour plus d'informations sur la tordeuse des bourgeons de l'épinette, veuillez visiter le site Web de Ressources naturelles Canada.