Nos programmes de surveillance de l’intégrité écologique et des espèces en péril nous révèlent parfois que le parc n’est pas en aussi bonne santé qu’il devrait l’être et que nous devons trouver des moyens de l’aider à se remettre et de veiller à ce qu’il reste en santé une fois rétabli. C’est là que la remise en état et la gestion active entrent en jeu. Cependant, ce travail est plus compliqué qu’il n’en a l’air. La nature est en constante évolution, et de nombreux facteurs influent sur les décisions de gestion. La remise en état est un processus complexe qui nécessite non seulement l’application de connaissances scientifiques et traditionnelles, mais aussi, bien souvent, l’apport de bénévoles, d’intervenants et de partenaires.

Voici certains des projets de remise en état terminés ou en cours dans le parc national du Gros-Morne :

Santé de la forêt 

– Lorsqu’ils étaient deux fois plus nombreux dans le parc qu’ailleurs dans la province, les orignaux ne faisaient pas que causer de nombreux accidents de la route; ils avaient aussi d’énormes répercussions sur les forêts du parc. Saviez-vous qu’un seul orignal peut manger 18 kg de sapin baumier par jour? Découvrez comment nous nous sommes attaqués à ce problème!


Caribous des bois

Deux hardes de caribous fréquentent le parc à différentes périodes de l’année, mais elles ont toutes deux perdu plus de 80 % de leur effectif depuis la fin des années 1990, un taux qui s’apparente à la diminution enregistrée chez d’autres hardes de caribous à Terre-Neuve. Si ces baisses d’effectif font partie d’un cycle naturel, les collisions routières, elles, sont devenues une source de préoccupation grandissante dans le parc national du Gros-Morne depuis 1993. Le parc prend donc des mesures pour réduire la mortalité sur les routes.

 

Saumon de la rivière Trout

Autrefois nombreux, les saumons atlantiques de la rivière Trout connaissent aujourd’hui un déclin soutenu, au point où l’effectif a atteint des niveaux alarmants. Seuls 13 poissons sont retournés frayer en 2017. Compte tenu du risque de disparition complète de cette population, un projet spécial a été entrepris afin de rétablir la montaison de saumons.