Les forêts du parc national du Gros-Morne font face à des menaces sérieuses pour leur santé à long terme. Par l'intermédiaire de son programme de surveillance des écosystèmes, Parcs Canada a étudié l'ampleur des dommages et déterminé que le broutage intense des orignaux en était la cause principale.

La santé de la forêt dans le parc national du Gros-Morne

Les orignaux ont été introduits à Terre-Neuve il y a plus de 100 ans. En l'absence de prédateurs, et avec un approvisionnement alimentaire abondant, leur nombre a augmenté de façon spectaculaire. Aujourd'hui, les populations d'orignaux dans le parc national sont plus grandes que ce que les forêts peuvent supporter. la diversité des forêts est en déclin.

Ce site Web fournit de l'information sur l'approche de Parcs Canada en matière de gestion de la santé des forêts dans le parc national du Gros-Morne, à Terre-Neuve-et-Labrador. Il explique également comment les Canadiens peuvent participer à la restauration de la santé de ces forêts.