L'orignal peut avoir l'air doux et pacifique, mais il n'en est rien. Il peut charger soudainement des personnes et mêmes des véhicules. Il peut également attaquer à l'aide de ses sabots.

  • Les femelles sont les plus dangereuses à l'époque de la mise bas (de la mi-mai à la fin juin)
  • Les mâles peuvent devenir plus agressifs pendant la saison du rut (de mi-septembre à la fin décembre)
  • À la fin de l'hiver, un orignal peut refuser de quitter la route ou le sentier, et défendre agressivement ce qu'il considère comme son territoire

Attention aux orignaux sur la route

Il arrive souvent qu'un orignal traverse la route en courant. Parfois, il s'arrête au milieu de la route et reste immobile. Un orignal peut être difficile à discerner, surtout au crépuscule ou s'il ne vous fait pas face. Pour éviter une collision, parcourez des yeux les abords de la route à la recherche d'animaux, observez la limite de vitesse et évitez de conduire une fois la nuit tombée.

Tenez-vous à une distance d'au moins 3 longueurs d'autobus (30 m / 100 pi), que vous soyez en voiture ou à pied. Si vous êtes sur un sentier, attendez que l'orignal s'éloigne; faites un grand détour s'il le faut. Gardez toujours, entre vous et l'orignal, un arbre ou un autre obstacle important.


Tomber nez à nez avec un orignal

Signes que l'orignal est agressif

  • Oreilles ramenées vers l'arrière
  • Poils du cou soulevés
  • Claquement et lèchement de la gueule
  • Piétinement
  • Balancement de la tête
  • Charges brèves

Si un orignal décide de charger

  • Trouvez un abri derrière lequel vous protéger
  • Un arbre ou un rocher peut vous servir de protection
  • Si l'orignal vous renverse, mettez-vous en boule et protégez la tête et le cou
  • Signalez immédiatement la présence d'un orignal agité ou agressif au personnel de Parcs Canada, ou composez le 1‑877‑852‑3100