Les tourbières sont des terres humides où la tourbe s'accumule et qui abritent des communautés uniques de plantes capables de se développer sur une surface gorgée d'eau, acide et pauvre en nutriants. Leur aspect bombé provient essentiellement de l'accumulation de tourbe au-dessus de la nappe phréatique. La tourbe se forme sur plusieurs milliers d'années, les sphaignes (sorte de mousse), les feuilles et les racines s'accumulant plus vite qu'elles ne se décomposent.

Les tourbières ombrotrophes hautes et basses couvrent près du quart de la superficie du parc. Certaines s’étendent sur moins de un hectare, alors que d’autres s’étendent sur plus de 500 hectares.