Les parcs nationaux du Canada ont comme mandat de préserver et protéger l’intégrité écologique des écosystèmes qu’ils contiennent en plus de les rendre disponibles pour la jouissance et l’éducation de la population canadienne. Que ce soit dans le domaine de la biologie, de l’écologie, de l’environnement, de la géographie ou tout ce qui a trait aux visiteurs, les décisions que prennent les gestionnaires du parc national Kouchibouguac se basent sur la science.

Malgré que notre équipe de conservation des ressources soit très compétente, ses membres ne peuvent être experts dans tous les domaines, d’où l’importance des partenariats. C’est ainsi qu’au fil des années, le parc a su développer des partenariats avec plusieurs universités et collèges canadiens, ainsi qu’au niveau international, afin d’avoir accès à cette expertise dans une variété de domaines spécifiques.

Pour les scientifiques qui collaborent avec Parcs Canada, les parcs nationaux leur servent de véritables laboratoires à ciel ouvert. Les recherches qu’ils effectuent au sein du parc servent, entre autres, à générer de l’information sur les espèces et les écosystèmes. Tous ces projets de recherche offrent aussi des occasions de formation aux étudiants et étudiantes postsecondaires. Depuis 1969, au-delà de 60 thèses de maîtrise et cinq doctorats ont été effectués au parc national Kouchibouguac. Celles-ci ont servi à approfondir nos connaissances et recueillir des données portant sur les oiseaux, les mammifères, les poissons, les invertébrés, les plantes, les espèces en péril, les processus géomorphologiques et les comportements des visiteurs du parc.

La recherche au sein des parcs nationaux génère aussi des opportunités de bénévolat enrichissantes qui servent à supporter les efforts de conservation des ressources. De plus, l’information recueillie par l’entremise de la recherche sur les espèces et les écosystèmes servent ensuite aux interprètes dans leurs efforts de diffusion et d’éducation du public.

Au cours des prochaines pages, nous vous présenterons deux exemples de projets de recherche qui se font présentement au parc, notamment la loutre de rivière et le harle huppé. Celles-ci aident l'équipe de gestion à maintenir l'intégrité écologique du parc dont nous en sommes les gardiens.

Pour plus d’information sur la recherche au parc national Kouchibouguac, ou pour faire du bénévolat scientifique, nous vous invitons à contacter un membre de l’équipe de conservation des ressources au 506-876-2443.