Pour votre sécurité, pendant vos sorties de pêche au parc, soyez très prudents près des routes, des ponceaux, des ruisseaux et des rivières afin de prévenir les accidents et les blessures.

Permis de pêche obligatoire

On doit détenir un permis de pêche des parcs nationaux du Canada pour pêcher dans les eaux d’un parc. La seule exception à cette règle concerne les personnes de moins de 16 ans, qui peuvent pêcher sans permis si elles sont accompagnées d’une personne de 16 ans ou plus, titulaire d’un permis de pêche valide délivré par les parcs nationaux. Les prises de la personne de moins de 16 ans doivent alors être incluses dans les limites de prises quotidiennes et de possession de la personne détenant le permis.

Les permis de pêche provinciaux ne sont pas valables dans les parcs nationaux.

Des permis de pêche annuels ou journaliers sont disponibles. Consultez nos tarifications pour les coûts rattachés à chacun de ses permis.

Enregistrement et déclaration des prises

Les pêcheurs pourront être tenus de faire état de leurs prises pour inspection et inventaire de population ou de soumettre une déclaration de prises avant de quitter le parc.

Saisons de pêche et limites de prises

  • Truite de ruisseau

    • Saison : du 13 avril au 15 septembre 2019
    • Limite quotidienne de prises et de possession : 5
  • Anguille d'Amérique

    • Saison estivale
      • 15 mai au 1 septembre 2019
      • Ligne ou harpon
      • Taille minimale : 53 cm
    • Saison hivernale
      • 15 décembre 2019 au 17 février 2020
      • Harpon seulement
      • Taille minimale : 20 cm
    • Limite quotidienne de prises et de possession : 10
  • Éperlan arc-en-ciel

    • Saison : du 13 avril au 15 septembre 2019
    • Limite quotidienne de prises et de possession : 60
  • Bar rayé

    • Saison : du 29 juin au 31 octobre 2019
    • Méthode : pêche avec remise à l'eau seulement
    • Limite quotidienne de prises et de possession :0

Toute autre espèce pêchée accidentellement doit immédiatement être remise à l’eau.

Recensement des paniers de pêche

Chaque année, l'équipe de conservation fait un recensement des paniers de pêche afin de ramasser des données qui nous permettront d'évaluer les patrons de migration des poissons, l'âge de la population, les taux de croissance ainsi que la santé de la population de truite.

À la fin de la saison, les pêcheurs de truite sont encouragés de partager l'information sur leurs prises en remettant un journal de bord à l'équipe de conservation.


Règlements généraux concernant la pêche à la ligne dans les parcs nationaux du Canada
  1. Il est interdit de laisser votre ligne sans surveillance.
  2. Il est illégal de pêcher à la turlutte ou de ferrer le poisson autrement que par la bouche dans les parcs nationaux.
  3. La possession de queutards ou de gaffes est illégale dans les parcs nationaux.
  4. Les agrès de pêche dont l’usage est illicite ou qu’une personne a en sa possession près d’un cours d’eau hors saison peuvent être saisis.
  5. Il est illégal de pêcher avec une ligne garnie de plus d’une mouche artificielle ou d’une autre sorte d’appât ou de quelque combinaison. Un leurre, une mouche ou un appât ne doit pas permettre de capturer plus d’un poisson à la fois.
  6. Il est illégal d’utiliser un leurre ayant plus de deux hameçons simples ou deux hameçons à pointes multiples ou d’un hameçon simple et un hameçon à pointes multiples; les hameçons à pointes multiples ne doivent pas avoir plus de trois pointes.
  7. Il est illégal de pêcher à l’aide d’une mouche artificielle attachée à une cuiller ou à un appât naturel.
  8. Il est illégal de pêcher aux endroits où un écriteau interdit la pêche, ou de dépasser les limites de pêche affichées.
  9. Il est interdit de pêcher entre une heure après le coucher du soleil et une heure avant l’aube.
  10. Un garde du parc ayant des motifs raisonnables de croire que le titulaire d'un permis de pêche a enfreint le présent règlement peut suspendre et confisquer le permis. Le permis sera remis au titulaire après une période de 30 jours à moins que des poursuites aient été intentées ou après la personne a été reconnue non coupable de l'infraction présumée.
  11. Il est interdit d’utiliser comme appât ou d’avoir en sa possession dans un parc des œufs fécondés de poisson ou des vairons vivants.
  12. Il est illégal de pêcher ou d’avoir en sa possession plus de poissons que les maximums quotidiens de prises et de possession fixés par les règlements.
  13. Le nombre maximum de poissons d’une espèce qu’on a le droit d’avoir en sa possession ne peut excéder le maximum de prises quotidiennes fixé pour cette espèce.
  14. Il est interdit à quiconque en train de pêcher dans les eaux d’un parc d’utiliser un lest en plomb ou une turlutte plombée pesant moins de 50 g.
  15. Nous rappelons aux pêcheurs à la ligne qu’il est interdit de pêcher à moins de 100 mètres d’un barrage ou autre dispositif de dénombrement des poissons installés dans un parc national. Des écriteaux marquent les endroits où la pêche est interdite.
  16. Prises accidentelles : Toutes autres espèces de poissons doivent être retournées immédiatement à l'eau.

Les règlements ci-dessus sont fournis à titre d’information pour la gouverne des pêcheurs qui projettent de pêcher à la ligne dans le parc national du Canada Kouchibouguac. Il est possible que ce résumé ne soit pas conforme aux règlements en vigueur puisque des modifications sont apportées périodiquement. Vous pouvez consulter le texte complet des règlements dans les bureaux du parc ou au site internet : www.laws-lois.justice.gc.ca/PDF/C.R.C.,_c._1120.pdf

Remarque : La loi peut obliger toute personne pêchant dans un parc national ou s’y trouvant en possession d’agrès de pêche à montrer son permis de pêche valide, ses agrès, appâts ou prises à un garde de parc qui lui en fait la demande.

Sécurité des visiteurs

L’état de la glace sur les lagunes et les rivières de Kouchibouguac n’est pas vérifié et représente un danger tout l’hiver.

À la mi-avril, lors de l’ouverture de la pêche récréative, il est probable qu’il y ait de la glace sur l’eau ou le long des berges des cours d’eau. La présence de glace augmente le danger de glisser et de tomber dans l’eau glacée.

Apprenez-en plus sur la sécurité et les facteurs liés à la glace (La Croix-Rouge canadienne)