Parcourez plus de 60 km de sentiers de vélo interconnectés qui vous feront découvrir les différents écosystèmes de la plaine côtière maritime. Les plus aventureux ne voudront pas manquer le sentier de vélo de montagne du ruisseau Major Kollock. En hiver, le parc entretient des pistes pour les fat bikes, ce qui fait de Kouchibouguac une destination cycliste ouverte toute l'année.

À noter

  • Les vélos ne sont pas permis sur les plages, dunes ou zones côtières (plage, lagunes et rivières).
  • Des aires de repos et des toilettes sèches sont situées le long de la piste cyclable dans la partie centrale du parc.
  • Des panneaux de localisation sont situés un peu partout le long des sentiers.

En sécurité à bicyclette

Que vous fassiez de la compétition à bicyclette ou que vous rouliez pour le plaisir ou pour vous déplacer, une chose est sûre : votre meilleure protection contre les blessures graves à la tête causées par une chute ou une collision est le port du casque pour cyclistes.

Le casque ne prévient pas les accidents, mais il réduit le risque de blessures graves, d'incapacité et même de décès. Le groupe le plus à risque : les enfants âgés de cinq à 14 ans. Environ un décès infantile sur six chaque année est attribuable aux blessures à la tête ou au cou provoquées par des collisions ou des chutes à bicyclette.

Les adultes doivent inciter les enfants à porter leur casque protecteur. Un bon moyen, c'est de donner le bon exemple en le portant eux-mêmes. Ils peuvent ainsi sauver leur vie et celle des jeunes.

Le casque devra être bien ajusté, être porté correctement et être conforme aux normes de sécurité les plus rigoureuses.

Marque de sécurité – Au Nouveau-Brunswick, la loi oblige les cyclistes à porter un casque protecteur "certifié". Au parc national Kouchibouguac, lorsqu'en bicyclette, pensez à votre sécurité.