Dans les zones humides et mal drainées, comme le long du sentier de la plaine Caribou, l'épinette noire et le mélèze vivent dans un épais tapis de mousse de sphaigne. Certains de ces arbres rabougris vivent ici depuis plus d'un siècle, mais ne sont pas plus grands qu'une personne. Un manque de nutriments dans un sol naturellement acide est un obstacle majeur à leur croissance. Certaines tourbières ont trouvé des moyens de compléter leur maigre alimentation en attrapant et en consommant des insectes. On peut voir trois espèces de plantes insectivores dans la tourbière de la plaine Caribou; ce sont la cruche, le droséra et la vessie.

Les eaux peu profondes des étangs et des ruisseaux entourant la tourbière abritent une grande partie de la vie animale. Au crépuscule ou à l'aube, l'orignal et le castor deviennent actifs, se nourrissant de succulents nénuphars jaunes. Bien que l'étang des tourbières soit trop acide pour que la plupart des œufs de grenouille et de poisson éclosent, de nombreuses grenouilles adultes peuvent être vues à l'intérieur et aux côtés de l'étang.