L'histoire cachée de Fundy

Couverte par le sol et les forêts ou gardée inaccessible par les falaises et marées, la géologie du parc national Fundy est un secret bien gardé. Il existe cependant des moyens de faire la découverte de cet ancien cœur de Fundy. En explorant les plages de la baie de Fundy, en faisant de la randonnée le long des profondes vallées fluviales et même en voyageant sur les hautes terres calédoniennes, vous pouvez reconstituer son histoire qui est aussi riche et variée que celle de la Terre elle-même.

Le littoral de la baie de Fundy

Tout en explorant les plages et en apprenant à propos des incroyables marées de Fundy, prenez note de bien observer le paysage. Vous trouverez des falaises abruptes qui sont sculptées par les mouvements quotidiens des marées géantes de Fundy. En fait, l'eau a exposé le substratum rocheux de la planète pour la majeure partie des côtes du parc. Ce type de rocher a une histoire à raconter.

Autour d'Alma et de l'Anse Herring, l'histoire est celle des rivières et des jungles. Les roches grises et beiges formant les impressionnantes falaises d'Owl's Head sont en grès. Cette roche était autrefois du sable et de la boue qu'un vaste et ancien fleuve déposait pendant l'ère du Carbonifère (il y a environ 325 millions d'années). Le long de cette rivière, il y avait une jungle tropicale luxuriante. Vous pouvez lire cette histoire incroyable en vous promenant le long de la plage près de la ville d'Alma. La roche a un aspect sableux fin et contient de nombreux fossiles de plantes noires et de minces veines de charbon.

Point Wolfe

Point Wolfe
Les terres de Point Wolfe raconte plusieurs chapitres de la géologie de Fundy : à l'arrière-plan se trouve une moraine terminale résultant de l'action glaciaire, à droite une roche conglomérat rougeâtre, à gauche à l'extérieur cette photo est une roche volcanique métamorphosée.

L'histoire est considérablement plus ancienne à Point Wolfe où les volcans et le mouvement des continents ont formé les plus anciens rochers du parc. Descendez les marches jusqu'à la plage de Point Wolfe et dès que vous atteindrez la plage, vous remarquerez des rochers gris et verts formant une falaise basse le long du côté droit de cette entrée. La roche a été lissée par les marées, mais l'histoire peut encore être déchiffrée. Des volcans en éruption, de leurs cendres et de lave ont créé des îles au large pendant l'ère précambrienne (il y a un milliard d'années). Par la suite, lors d'une collision entre les continents d'Europe et d'Amérique du Nord, ces îles volcaniques ont été tassées sur le continent. Recherchez les veines de quartz blanc, les plis tourbillonnants et les fractures entrecroisées dans la roche, qui racontent cette transformation. Les rochers qui ont subi des changements en raison de la chaleur et de la pression des collisions continentales sont appelés roches métamorphiques.

Point Wolfe est le paradis des géologues. En face des rochers gris, vous remarquerez des falaises rouillées de couleur marron dominant au-dessus de vous. Les falaises rouge rouille racontent une histoire de montagnes en ruine. Ces montagnes ont été créées par les anciens volcans précambriens et par la collision de l'Europe et de l'Amérique du Nord. À un moment donné, ils rivalisaient avec les Rocheuses dans une splendeur massive. Mais ils ont été usés ou érodés par le temps. L'eau et la gravité ont empilé tous les débris à leurs pieds. Ces rochers et cailloux ont ensuite été cimentés pour former une nouvelle roche que nous appelons le conglomérat de Hopewell. Si le nom de Hopewell vous semble familier, vous pensez probablement au parc provincial Hopewell Rocks, où l'on peut également retrouver ce conglomérat. Vous pouvez aussi l'observer à Herring Cove. N'oubliez pas d'examiner toutes les roches et cailloux arrondis qui ont été cimentés ensemble pour former ce conglomérat. À une époque, ils étaient l'épine dorsale d'imposantes montagnes.