Un randonneur s'est perdu derrière le mont little Sifton dans le parc national des Glacier le 11 Juillet 2015

Le 11 juillet, un randonneur solitaire a grimpé jusqu’à un sommet connu sous le nom de Little Sifton. Comme il était encore tôt, il a entrepris d’explorer la vallée qui s’étend derrière ce pic et s’est éloigné de son point de départ. Après s’être rendu jusqu’à un pré, le randonneur s’est mis à la recherche d’une voie de sortie rapide, car il était fatigué et avait consommé toutes ses provisions. Il a tenté de s’orienter à l’aide de son téléphone et d’un GPS, mais il n’avait pas téléchargé les cartes et avait du mal à établir sa position sur le petit écran du GPS. Espérant s’épargner le trajet du retour en varappe par le chemin qu’il avait emprunté à l’aller, il a gagné une zone boisée en suivant un ruisseau escarpé qui l’a éloigné encore davantage du sentier.

Il a commencé à pleuvoir légèrement à la tombée de la nuit. Prenant conscience du fait qu’il devrait passer la nuit à la belle étoile, le randonneur a activité le signal SOS de son dispositif SPOT avant de trouver refuge sous un rocher. À 1 h, en tentant d’envoyer un nouveau signal de détresse, il a annulé son premier message par inadvertance. À 3 h, le randonneur transi a repris son ascension dans la vallée en direction du sommet Little Sifton.

Résumé du sauvetage
Le 11 juillet à 22 h, l’équipe de la Sécurité des visiteurs a été informée de l’envoi d’un signal SOS à partir d’un SPOT. À 1 h 30, elle a appris que le signal avait été annulé. Les sauveteurs ont décidé malgré tout d’exécuter leur plan de recherche. Ils ont donc entrepris leurs recherches en hélicoptère dès les premières lueurs, mais ils n’ont rien vu d’inhabituel. Les chercheurs au sol, quant à eux, ont trouvé des pistes allant en direction ascendante à partir de la position du signal de détresse. Le pilote de l’hélicoptère a ensuite repéré le randonneur dans une clairière à environ 1,5 km de la position du signal SOS. Il l’a pris en charge, ainsi que l’équipe de chercheurs, avant de regagner le col Rogers.

Analyse
Il est important de planifier vos excursions dans l’arrière-pays et de bien vous préparer pour toute situation d’urgence. Entre autres mesures de précaution, il convient d’apporter de l’eau et des provisions supplémentaires, de vous munir de vêtements pour les intempéries et de communiquer à quelqu’un votre itinéraire ainsi que la date et l’heure prévues de votre retour. Si vous vous en remettez à la technologie numérique pour votre orientation et votre sécurité, par exemple le GPS d’un téléphone cellulaire et un dispositif SPOT, vous devez absolument en faire l’essai avant de partir et bien en comprendre le mode d’emploi. Il serait sage d’apporter aussi une carte imprimée en guise de solution de rechange. Si vous envoyez un message de détresse, vous devez rester en place, de préférence à un endroit où vous serez bien visible du haut des airs.

Carte montrant le trajet parcouru :
A) Point de départ du sentier Hermit
B) Camping Hermit, fin du sentier
C) Sommet Little Sifton
D) Col Sifton
E) Position du signal SOS
F) Position du randonneur