Chute dans une ravine enneigée sur le mont Little Beehive, parc national Banff, le 30 décembre 2012

Le présent rapport concerne un randonneur solitaire qui profitait de son après-midi pour admirer les paysages depuis le sommet du sentier du Mont-Little Beehive, près de Lake Louise. Il a eu envie de prendre une photo du panorama et a réglé la minuterie de son appareil pour pouvoir poser à l’avant-plan. En reculant pour figurer dans l’image, il s’est retrouvé un peu trop près du bord et a plongé dans le vide sur une distance d’environ 45 m pour atterrir dans une ravine escarpée où il y avait beaucoup de neige. L’homme a réussi à mettre fin à sa culbute, mais seulement après avoir subi un coup à la tête et une coupure profonde à la main. Il a tenté de remonter la ravine, mais il ne faisait que s’enfoncer dans la neige épaisse. La pente était si abrupte qu’il n’arrivait pas à progresser. Après environ 30 minutes d’efforts vains, il a appelé à l’aide avec son téléphone cellulaire. Il était alors 16 h, le mercure indiquait environ -1 oC, le randonneur ne portait ni tuque ni gants, et son pantalon en denim était complètement mouillé.

Le Service de répartition de Banff a immédiatement acheminé l’appel à la Sécurité des visiteurs. Conscient du fait que la nuit allait bientôt tomber, le spécialiste de la Sécurité des visiteurs de Banff a dépêché un hélicoptère sans tarder. Après avoir pris en charge un second spécialiste de la Sécurité des visiteurs à Lake Louise, l’équipe a rapidement repéré le randonneur en détresse du haut des airs et a organisé un sauvetage par élingue. L’homme a été évacué au crépuscule et a ainsi évité une nuit potentiellement mortelle par -25 degrés.


Un spécialiste de la Sécurité des visiteurs est héliporté jusqu’au lieu de l’accident.

Analyse
Le randonneur a été malchanceux en tombant dans le vide. Cependant, il faut toujours être prudent près de l’extrémité d’une pente abrupte ou d’un promontoire, surtout en hiver. Bien souvent, le terrain est meuble ou glissant sur le bord des falaises, et il peut arriver que le sol cède sous vos pieds ou que vous glissiez avant d’arriver à l’extrémité. En outre, il est essentiel de porter ou d’apporter des vêtements appropriés pour l’hiver. Même si le temps est doux et ensoleillé à votre départ, les conditions peuvent changer rapidement en montagne. Si vous êtes blessé et forcé de rester dehors après la tombée de la nuit, vous serez très rapidement assailli par le froid. Lorsque vous vous aventurez dans l’arrière-pays en hiver, n’oubliez jamais d’apporter des vêtements synthétiques qui n’absorbent pas l’eau et au moins une épaisseur de vêtements de rechange.

Heureusement, le randonneur avait son téléphone cellulaire et a pu appeler à l’aide avant que l’obscurité n’empêche l’hélicoptère d’effectuer le sauvetage (il s’en est fallu de peu, par contre!).