Échos de Wapusk - Volume 8, 2015

Fondé en 1996, le Conseil de gestion de Wapusk se penche sur des questions en lien avec la planification, la gestion et l’exploitation du parc national Wapusk, et formule des recommandations à ce sujet à l’intention du ministre de l’Environnement du Canada et ministre responsable de Parcs Canada. Depuis sa création, il a contribué, grâce aux conseils qu’il prodigue, à établir l’orientation de l’un des endroits les plus uniques au monde. La dernière année n’a pas fait exception : le Conseil a été très actif au cours des derniers mois.

Chaque année, le Conseil de gestion de Wapusk se réunit pour discuter de l’état des demandes de permis de recherche pour le parc. Ces discussions comprennent l’examen des demandes afin d’assurer qu’elles respectent les priorités en matière de recherche établies pour le parc. Dans le cadre de la saison 2013-2014, cinq permis de recherche ont été délivrés par le directeur à la suite des recommandations formulées par le Conseil. Le processus de délivrance du permis est achevé, et le conseil de gestion a soumis des recommandations concernant quatre permis pour la saison 2015-2016. Le Conseil s’intéresse aussi beaucoup à la proposition de la province du Manitoba en ce qui concerne l’établissement d’un parc provincial qui ferait frontière commune avec le parc national Wapusk.

Parmi les autres sujets discutés par le Conseil dans la dernière année, notons les suivants :

  • territoires de piégeage au sein du parc;
  • accords de contribution dans le cadre de projets de recherche;
  • connaissances traditionnelles locales et autochtones;
  • nouvelles possibilités d’expérience du visiteur;
  • gestion de l’ours polaire.

Le Conseil se penchera bientôt sur le plan directeur du parc national Wapusk. Ce plan vise à établir l’orientation du parc pour une période de dix ans. Le processus officiel d’élaboration du plan directeur débutera en 2016, et le Conseil donnera son avis au directeur en ce qui concerne ses attentes pour l’avenir du parc.

Le Conseil de gestion de Wapusk tient à profiter de l’occasion pour remercier l’un de ses membres pour son travail acharné et son dévouement envers le parc national Wapusk ainsi que pour accueillir un nouveau collègue. John T. Williams termine un mandat de trois ans à titre de représentant du gouvernement du Canada au sein du Conseil. Pendant cette période, ses connaissances et son expérience ont contribué à façonner les recommandations du Conseil. Son point de vue en ce qui a trait à la conservation et à la gestion de la faune a été essentiel dans l’établissement des priorités du parc. Merci, John.

C’est avec plaisir que nous accueillons Jan Collins qui a été nommé par l’honorable Leona Aglukkaq, ministre de l’Environnement et ministre responsable de Parcs Canada, à titre de nouveau représentant du gouvernement fédéral au sein du Conseil de gestion de Wapusk. L’expérience de M. Collins au sein du gouvernement du Manitoba à titre d’expert-conseil en matière de développement touristique responsable du développement des produits touristiques fondés sur les ressources dans l’ensemble du Manitoba lui permettra de bien comprendre l’industrie du tourisme relativement à l’environnement naturel. Nous nous réjouissons à l’idée de travailler avec lui à l’avenir du parc.

Le Conseil de gestion de Wapusk est composé de dix membres, des représentants du gouvernement du Canada, de la province du Manitoba, de la Ville de Churchill, de la Nation crie de Fox Lake et de la Première Nation de York Factory. Les travaux du Conseil reflètent la philosophie, exprimée dans l’entente relative à l’établissement du parc national Wapusk, selon laquelle les gens sont les gardiens de la nature.