Des participants à l’ISAMR observent un quadrant au parc national Wapusk Des participants à l’ISAMR observent un quadrant au parc national Wapusk
© Jessica C. Levine

Échos de Wapusk - Volume 8, 2015

Lorsque vient le temps d’apprendre, rien ne donne de meilleurs résultats que les activités pratiques. L’immersion dans le milieu étudié, en particulier un milieu unique et plein de défis à relever comme le parc national Wapusk, permet de vivre une expérience riche et mémorable. Dans ce contexte, Wapusk devient plus qu’un parc national : c’est une salle de classe en plein air.

Des élèves du secondaire comme des étudiants universitaires viennent s’y instruire chaque année. Les élèves mènent des activités de recherche ou contribuent à celles-ci grâce à des programmes comme le Camp de leadership du parc national Wapusk, le camp du programme international de surveillance et de recherche dans l’Arctique mené par des élèves (ISAMR) et les rangers juniors canadiens. Des étudiants des cycles supérieurs s’y rendent pour mener des recherches de classe mondiale dans le cadre de leurs thèses de maîtrise ou de doctorat.

Entre les cours offerts sur le terrain, par exemple un nouveau cours (en 2014) sur le réseau trophique du renard arctique donné conjointement par Jim Roth, de l’Université du Manitoba, et par Parcs Canada, et les projets facilités aux camps de recherche Nester One et Nestor 2, les possibilités d’apprentissage par l’action sont nombreuses au parc national Wapusk.

Cet apprentissage ne bénéficie d’ailleurs pas seulement aux élèves, mais aussi à Parcs Canada. Notre mandat consiste à protéger et à mettre en valeur les trésors nationaux comme le parc national Wapusk. Lorsque des gens parlent de ce qu’ils ont appris sur le parc, il est plus facile pour nos employés d’expliquer l’importance de protéger cet endroit spécial pour les prochaines générations.

Les étudiants aident aussi Parcs Canada à faire connaître et comprendre le parc d’un bout à l’autre du pays et même à l’étranger. Les élèves qui ont eu l’occasion de passer du temps au parc national Wapusk en deviennent souvent les ambassadeurs au sein de leurs collectivités. Les gens qui ne peuvent se rendre au parc peuvent le découvrir grâce au site Web de Parcs Canada (www.pc.gc.ca) et à des programmes de diffusion externe organisés ailleurs au pays, par exemple l’exposition Périple à Churchill organisée au zoo du parc Assiniboine, à Winnipeg.

Ce numéro des Échos de Wapusk met en vedette des récits et des réflexions d’étudiants, de même que les différents types d’apprentissage qui ont lieu dans cette salle de classe en plein air. Prenez le temps de lire ces récits sur l’apprentissage au parc national Wapusk... Vous pourriez vous instruire vous aussi!