Parcs Canada et le Centre d’études nordiques de Churchill sont les hôtes d’un symposium scientifique

Sheldon Kowalchuk
Gestionnaire, Conservation des ressources : Parc national Wapusk et Lieux historiques nationaux du Nord du Manitoba

Le dernier après-midi du symposium a été une initiative conjointe de Parks and Protected Area Research Forum of Manitoba, de Parcs Canada et du Centre d’études nordiques de Churchill. Plus de 175 personnes ont participé à cette séance conjointe. Le dernier après-midi du symposium a été une initiative conjointe de Parks and Protected Area Research Forum of Manitoba, de Parcs Canada et du Centre d’études nordiques de Churchill. Plus de 175 personnes ont participé à cette séance conjointe.
© Parcs Canada

Les 19 et 20 janvier derniers, près d’une centaine de personnes ont participé à un symposium scientifique à Winnipeg organisé par le Centre d’études nordiques de Churchill et Parcs Canada. Ce symposium avait pour but de rassembler des gens ayant un intérêt commun dans le Nord du Manitoba afin de les sensibiliser aux activités de recherche et de surveillance grâce au partage des résultats, et de constituer des partenariats au sein du milieu de la recherche.

Vingt-trois chercheurs ont présenté un exposé et 25 autres ont présenté des affiches pendant le symposium. L’événement, d’une durée de deux jours, s’est terminé par deux présentations informatives par Jim Duncan, de Conservation Manitoba, portant sur la biodiversité au Manitoba, et par Nick Lunn, d’Environnement Canada, qui a parlé des recherches à long terme sur les ours polaires de l’Ouest de la baie d’Hudson.

Ce symposium a connu un énorme succès. Il a en effet permis de mettre l’accent sur l’impressionnante quantité et variété d’initiatives de recherche de classe mondiale qui se déroulent au parc national Wapusk, dans l’aire de gestion de la faune de Churchill et dans la région de Churchill. La rencontre a aussi permis de souligner la valeur de la collaboration entre chercheurs afin d’obtenir des résultats. Les partenariats améliorent considérablement la capacité de Parcs Canada d’atteindre ses objectifs en matière de recherche et de surveillance au parc national Wapusk.