Un nouveau centre de recherche et une exposition au zoo du parc Assiniboine appuieront les efforts internationaux de préservation des ours polaires

Laura Curtis
Assiniboine Park Conservancy

Échos de Wapusk - Volume 4, Numéro 2, automne 2011

Rendu architectural de l’exposition prévue Journey to Churchill
Rendu architectural de l’exposition prévue Journey to Churchill
© Assiniboine Park Conservancy

Une porte d’accès à Churchill et au parc national (PN) Wapusk au beau milieu de Winnipeg? Tel est le plan en cours d’échafaudage pour la nouvelle exposition Journey to Churchill organisée au zoo du parc Assiniboine. Dans le cadre du projet de réaménagement global visant la conservation du parc Assiniboine d’une valeur de 200 millions de dollars, environ 10 acres du zoo seront consacrés à l’exposition Journey to Churchill qui présentera le Centre international de conservation des ours polaires (CICOP), le Théâtre Aurora Borealis, une aire d’observation sous-marine des phoques et des ours blancs de même qu’un nouveau restaurant, une boutique de cadeaux, et une aire de jeux pour les enfants.

Le CICOP, qui doit ouvrir à la fin de l’automne 2011, remplira une diversité de fonctions, parmi lesquelles : des séances d’éducation du public sur les ours blancs et l’impact des dérèglements climatiques sur leur survie; des programmes de recherche axés sur la faune du Grand Nord; et un refuge pour oursons orphelins lorsque cela est jugé nécessaire par le ministère de la Conservation du Manitoba. Grâce aux modifications apportées à la Loi sur la protection des ours polaires, le CICOP peut accueillir des oursons que l’on trouve dans les zones de contrôle de l’Aire du programme d’alerte de l’ours blanc et qui ne survivraient pas autrement dans la nature. Ces oursons seront amenés au CICOP et de là, vers d’autres établissements où ils seront les ambassadeurs de Churchill, du Manitoba et de l’espèce en général.

Rendu architectural du nouveau Centre international de conservation des ours polaires Rendu architectural du nouveau Centre international de conservation des ours polaires
© Assiniboine Park Conservancy

La gestion du CICOP bénéficie des conseils d’un comité de huit personnes représentant le zoo, la province du Manitoba et d’autres intervenants, parmi lesquels le PN Wapusk. Marilyn Peckett, directrice de l’Unité de gestion du Manitoba de Parcs Canada est la première présidente de ce comité. « En tant que plus ancien service des parcs du monde, Parcs Canada a acquis une mine de connaissances et d’expérience, et est un véritable chef de file international des efforts de conservation, » affirme Marilyn. « Nous sommes très honorés de collaborer à titre de consultant avec le CICOP et de viser l’objectif commun qui est de relier les gens à des lieux particuliers comme le PN Wapusk. »

L’exposition Journey to Churchill devrait ouvrir en octobre 2013 et est conçue pour recréer un voyage depuis la forêt boréale jusqu’à la côte de la baie d’Hudson. Le voyage débute au PN Wapusk, secteur où l’on trouve couramment des animaux comme le caribou, le renard arctique, le Harfang des neiges et l’ours blanc. Le voyage continue par la porte d’accès à l’Édifice Arctique qui présentera les mammifères marins de la région ainsi que les communautés autochtones et nordiques du Manitoba. Les visiteurs parcourront alors un chemin entourant une plus grande enceinte réservée aux ours blancs et termineront cette partie de leur expérience zoologique dans un lieu de rassemblement qui cherche à évoquer la ville de Churchill proprement dite. Pendant tout le voyage, plusieurs éléments inciteront les visiteurs du zoo à se rendre dans le Grand Nord et à admirer les animaux et le paysage de leurs propres yeux. « Notre objectif est de relier les gens à Churchill grâce à cette exposition exceptionnelle pour qu’ils puissent vivre une expérience directe et personnelle, » affirme Tim Sinclair-Smith, directeur des activités zoologiques. « Nous espérons instruire le public en lui racontant un récit qui lui permettra de mieux comprendre la faune et l’environnement de la région et les difficultés qu’on y rencontre. »

Renard arctique Renard arctique
© Parcs Canada

Toute l’exposition est également conçue pour inciter les visiteurs à réfléchir à leurs actes et à opérer des changements positifs qui contribueront à préserver les écosystèmes du Grand Nord. Cela se fera par l’entremise de documents d’interprétation qui mettent en lumière les préoccupations actuelles suscitées par les dérèglements climatiques et la dégradation des habitats. L’exposition attirera également l’attention sur les recherches que l’on mène actuellement au zoo et au Centre d’études nordiques de Churchill, de même que sur le terrain dans les limites du PN Wapusk. D’autres plans de recherche sont en cours d’élaboration pour englober des études des glaces de mer avec le concours de l’Université du Manitoba, des études sur les comportements animaux et la conception de méthodes non effractives pour en savoir plus sur les populations sauvages. « Entre autres choses, le CICOP et l’exposition Journey to Churchill offrent une occasion inespérée de perfectionner des techniques de recherche qui pourront être utilisées sur le terrain », déclare Stephen Petersen, chef des activités de conservation et de recherche au zoo du parc Assiniboine. « Par le passé, j’ai participé à des recherches qui utilisaient des échantillons d’excréments prélevés de manière non effractive pour en savoir plus long sur les déplacements des animaux. Au zoo, nous avons pu valider certaines de ces méthodes avant de consacrer beaucoup d’argent à l’utilisation de la technique sur le terrain. »

Ce projet de réaménagement devrait faire du parc Assiniboine et du zoo du parc Assiniboine une source de fierté pour tous les Manitobains, un centre international de conservation et de recherche et un point de départ qui permettra aux visiteurs de découvrir les merveilles naturelles du Manitoba. L’objectif du zoo du parc Assiniboine grâce au plan de réaménagement n’est pas seulement d’attirer un plus grand nombre de visiteurs au zoo, mais également de promouvoir les trésors naturels que l’on peut trouver en visitant le PN Wapusk et Churchill.