C’est par une journée pluvieuse de la fin du mois de septembre 2019 que Hilo et Diesel, les deux partenaires velus, sont revenus au parc national du Mont-Riding (PNMR). Ensemble, ils forment une unité de conservation canine de l’Alberta pouvant flairer tout ce qu’on peut imaginer. Toutefois, ils sont précisément entraînés pour repérer des espèces envahissantes, dont la moule zébrée.

Diesel and this handler, Heather McCubbin, check along the pier for zebra mussels
Diesel et son maître-chien, Heather McCubbin, parcourent le quai à la recherche de moules zébrées
Hilo and his handler, Cindy Sawchuk, check the main beach in Wasagaming for zebra mussels
Hilo et son maître-chien, Cindy Sawchuk, inspectent la plage principale de Wasagaming pour trouver des moules zébrées

Il y a deux ans, en décembre 2017, l’Agence Parcs Canada a dû interdire l’accès au lac Whirlpool en raison de la présence possible de moules zébrées. Par chance, après une année de résultats négatifs, on a rouvert le lac et le terrain de camping à l’été 2019, et les visiteurs ont pu profiter des lieux à nouveau.

Les espèces aquatiques envahissantes (EAE), comme la moule zébrée, peuvent détruire les écosystèmes et passer d’un lac à un autre en s’accrochant aux embarcations, aux jouets gonflables ou aux jouets de plage. Depuis plusieurs années, l’inspection obligatoire des embarcations est en vigueur dans le parc, et au cours des deux dernières années, la sensibilisation à cet enjeu s’est accrue et on a constaté moins d’infractions. Malgré tout, il existe toujours un risque : un seul bateau contaminé suffit pour introduire des EAE dans les eaux du parc.

L’interdiction de l’accès au lac Whirlpool a sonné l’alarme au PNMR. On a dû réfléchir à la façon dont la direction gère le programme de prévention des espèces aquatiques envahissantes et s’y prend pour sensibiliser les visiteurs sur les moyens d’empêcher ces espèces de gagner les eaux du parc. Christian Tremblay, coordonnateur du projet des espèces aquatiques envahissantes au PNMR, surveille et analyse les eaux du parc sans relâche depuis plusieurs années pour déceler la présence d’EAE. Chaque année il réalise des centaines d’analyses avec son équipe dans tous les lacs du PNMR pour détecter l’ADN environnemental de la moule zébrée, des larves véligères et des moules zébrées adultes.

Cindy, Hilo, and Parks Canada’s AIS Team Supervisor, Brandice Hollier, inspect for zebra mussels along the Whirlpool River
Cindy, Hilo et Brandice Hollier, superviseure du Programme sur les espèces aquatiques envahissantes, inspectent les abords de la rivière Whirlpool à la recherche de moules zébrées
Christian Tremblay collects water samples at Whirlpool Lake to test for AIS
Christian Tremblay prélève des échantillons d’eau au lac Whirlpool pour déceler la présence d’EAE

Cet automne, M. Tremblay a fait à nouveau appel aux membres de l’unité de conservation canine de l’Alberta. Formés pour détecter les EAE, les chiens ont flairé les environs des lacs Clear et Whirlpool. Cindy Sawchuk est la chef des opérations sur les espèces aquatiques envahissantes pour la province de l’Alberta. Les chiens, Hilo et Diesel, ont été dressés par une organisation du Montana appelée Working Dogs for Conservation (Chiens d’utilité pour la conservation, site Web en anglais seulement).

L’une des méthodes utilisées pour diriger l’attention du chien vers la tâche à réaliser consiste à poser des échantillons de moules zébrées le long du rivage et les lui faire repérer. C’est la technique qu’a utilisée Cindy Sawchuk avec Hilo; Heather McCubbin, quant à elle, le maître-chien de Diesel, n’y a pas eu recours. Dans un cas comme dans l’autre, les chiens étaient hyper concentrés sur la tâche à accomplir, s’affairant à détecter les espèces envahissantes..

Diesel parcourt les rives de l’extrémité est du lac Clear
Hilo s’assoit après avoir trouvé un échantillon de moule zébrée posé au lac Whirlpool 

Le beau temps n’était pas au rendez-vous, mais la pluie battante et le vent n’ont pas arrêté les chiens. Lorsque l’un d’entre eux découvre une moule zébrée, il réagit passivement en s’asseyant. Si le maître constate que son compagnon a effectivement découvert une moule zébrée, il lui donne une récompense verbale, et le chien a également droit à une séance de souque-à-la-corde avec son jouet favori. Chaque fois qu’Hilo a trouvé un échantillon placé, il a profité d’un temps de jeu bien mérité.

Au printemps 2019, on a intégré au programme de prévention des espèces aquatiques envahissantes mis en œuvre dans le parc des séances d’orientation pour permis saisonnier à l’intention des visiteurs réguliers et des résidents locaux souhaitant se procurer un tel permis. Ces séances d’orientation visent à mieux renseigner les visiteurs sur les EAE et à créer chez eux un fort sentiment de responsabilités quant à l’intendance des eaux du parc..

Hilo reçoit sa récompense après avoir trouvé un échantillon posé sur la plage principale de Wasagaming
Mme Tesar anime une séance d’orientation pour permis saisonnier lors du printemps 2019

Roberta Tesar, agente de gestion des ressources au PNMR, a élaboré les séances d’orientation et les co-anime. « Nous avons conçu le programme pour transmettre des connaissances aux gens et les amener à endosser le rôle d’intendants. Nous avons besoin de leur aide pour protéger les lacs », déclare Mme Tesar. Elle souhaitait créer un programme faisant participer activement les visiteurs afin qu’ils sachent comment protéger au mieux les eaux du parc et que tous puissent continuer à profiter des plans d’eau qui s’y trouvent. Elle y est parvenue en offrant des occasions d’apprentissage pratique, comme la conception et la fabrication d’un bateau de démonstration pour bien montrer tous les endroits où peuvent se loger les EAE dans les embarcations. Mme Tesar a également prévu des jeux interactifs pendant toute la séance pour maintenir l’attention des participants, et elle veille à leur poser beaucoup de questions, ce qui leur donne l’occasion d’en apprendre davantage et de corriger certaines fausses idées reçues sur les EAE..

Brandice Hollier anime une séance d’orientation pour permis saisonnier au théâtre du Centre d’accueil
L’équipe responsable des EAE inspecte le dessous d’une embarcation au poste d’inspection de l’anse Boat, à Wasagaming

« Fournir aux propriétaires d’embarcations les outils et les connaissances dont ils ont besoin pour empêcher la propagation des EAE dans nos plans d’eau, c’est un énorme progrès pour ce programme », affirme Mme Hollier, superviseure du Programme sur les espèces aquatiques envahissantes au PNMR. Il y a de nombreux avantages liés à l’ajout des séances d’orientation au programme. Elles ont permis de faire connaître davantage le programme de prévention des espèces aquatiques envahissantes et de mieux faire comprendre la raison même de son existence. « Cette année, nous avons constaté un changement important au poste d’inspection des EAE. Davantage de visiteurs comprenaient pourquoi on inspectait toutes les embarcations qui seraient utilisées dans les eaux du parc », indique Mme Hollier. La population commence à comprendre que nous avons tous un rôle à jouer pour empêcher les EAE de coloniser les eaux du parc..

Au grand soulagement de tous, ni Hilo ni Diesel n’ont repéré de moules zébrées cet automne lors de leur patrouille dans le parc. Vous avez un rôle à jouer pour empêcher les EAE de coloniser les eaux du parc! Faites inspecter votre embarcation avant sa mise à l’eau, discutez avec vos amis et votre famille de ce qu’ils peuvent faire pour protéger les lacs et apprenez-en davantage sur le sujet en vous inscrivant à l’une des séances d’orientation pour permis saisonnier qui seront données au printemps prochain. Le PNMR offrira de nouveau des séances d’orientation au printemps 2020, ainsi que des séances de renouvellement d’attestation pour les visiteurs ayant assisté aux séances d’orientation pour permis saisonnier en 2019.