Les chauves-souris constituent une composante vitale d’un environnement sain. La nuit, elles sont les principaux prédateurs d’insectes et, en une seule nuit, elles peuvent manger jusqu’à la moitié de leur poids corporel en insectes.

Six espèces de chauves-souris vivent dans le parc. Deux d’entre elles sont inscrites dans la Loi sur les espèces en péril en tant qu’espèces « en voie de disparition ». Les chauves-souris qui hibernent sont notamment la petite chauve-souris brune, la sérotine brune et la chauve-souris nordique (aussi appelée « vespertilion nordique »). Les chauves souris migratrices comprennent la chauve-souris rousse, la chauve-souris cendrée et la chauve souris argentée. La petite chauve-souris brune et la chauve-souris nordique sont toutes les deux le statut d’espèces « en voie de disparition ».

Le syndrome du museau blanc observé sur les chauves-souris du parc national du Mont Riding

Au printemps dernier, quatre chauves-souris ont été vérifiées et il a été confirmé qu’elles étaient atteintes du syndrome du museau blanc. Ce syndrome est une maladie fongique qui entraîne la mortalité des chauves souris en Amérique du Nord. La maladie, qui se développe bien au froid, ronge le tissu des ailes de la chauve-souris et la fait se réveiller et sortir de son hibernation trop tôt pour qu’elle puisse survivre. 

Le syndrome du museau blanc ne pose aucune menace pour la santé humaine. Néanmoins, les chauves souris vivantes ou mortes ne devraient pas être manipulées à mains nues, car elles sont porteuses de maladies et de parasites néfastes pour l’humain.

Que pouvez-vous faire?

Vous pouvez aider les chauves-souris! Si vous trouvez une chauve-souris morte, malade ou blessée dans le parc, veuillez signaler votre observation à Parcs Canada en composant le 204-848-7264.

Vous pouvez participer à la conservation des chauves-souris en signalant vos observations. Si vous avez constaté que des chauves-souris se sont installées dans un bâtiment, un dortoir à chauves-souris ou une structure naturelle, visitez le site Web Chauves souris aux abris (https://chauve-souris.ca/) pour rendre compte de vos observations.

Recherche sur les chauves-souris dans le parc

Le parc a choisi d’adopter une approche de recherche multiple pour mieux comprendre les chauves souris dans le parc national du Mont Riding.

Certaines recherches confirment quelles espèces vivent ici, où elles passent leur temps ou se reposent,  où elles mettent bas et élèvent leurs petits et où elles passent l’hiver.

En ce qui a trait au syndrome du museau blanc en particulier, les chercheurs tentent de déterminer de quoi les chauves-souris ont besoin, comment les protéger, quels sont les effets de la maladie, comment les aider à survivre au syndrome et quels sont les moyens pour freiner le développement de la maladie. Le parc a également deux dortoirs à chauves-souris chauffés qui permet de comparer si les chauves-souris les utilisent différemment et de quelle façon, et si ces dortoirs les aident à survivre au syndrome. Jusqu’à présent, les dortoirs semblent permettre aux chauves-souris d’utiliser moins d’énergie, ce qui pourrait augmenter leur taux de survie.

Les biologistes procèdent également à la capture de chauves-souris dans le parc. Ils effectuent un frottis à l’aide d’un tampon, prennent des photos du museau et des ailes des chauves-souris à la recherche de tissu cicatriciel (indice de la maladie) et attachent ensuite une étiquette à transpondeur passif intégré (PIT) sur les chauves-souris avant de les libérer, afin de tenter de déterminer où elles passent l’hiver. Les lecteurs d’étiquettes PIT sont situés à l’entrée de diverses grottes ainsi que sur les dortoirs dans le parc. Si les chauves-souris étiquetées utilisent ces endroits, les lecteurs recueillent les données dont les chercheurs se servent ensuite pour établir les déplacements des chauves-souris dans les environs.

Partout au Canada, nous perdons rapidement des millions de chauves-souris en raison du syndrome du museau blanc, et leur protection contre les autres menaces est donc importante.

En tant que chef de file en matière de conservation, Parcs Canada a élaboré son propre protocole national de surveillance des chauves-souris, tout en se conformant au North American Bat Monitoring Program (NABat), et travaille en étroite collaboration avec Environnement Canada et d’autres partenaires pour s’assurer que notre information guidera des initiatives de conservation plus vastes et contribuera au rétablissement des espèces de chauves-souris en voie de disparition.Parcs Canada continuera de soutenir les populations de chauves-souris par des activités de recherche et de surveillance et en protégeant les habitats importants pour les chauves-souris.

Pour savoir comment vous pouvez protéger les chauves-souris et mieux connaître le syndrome du museau blanc, visitez :

Parcs Canada: https://www.pc.gc.ca/fr/nature/science/especes-species/chauve-souris-bats

Réseau canadien de la santé de la faune : http://www.cwhc-rcsf.ca/wns.php

Plus sur les espèces en péril