La protection de l’île Hog et des dunes Sandhills est extrêmement importante pour beaucoup de gens. Les Premières Nations de l’Île-du-Prince-Édouard, le gouvernement provincial et le gouvernement du Canada s’entendent sur le fait que la tenue d’une étude de faisabilité est justifiée et représente un jalon important dans la préservation durable du secteur.

En protégeant celui-ci, le Canada ferait un pas de plus vers l’atteinte de son objectif de protéger 25 % de ses terres et de ses eaux d’ici 2025. Si elle est créée, la nouvelle réserve de parc national de Pituamkek (île Hog et dunes Sandhills) protégerait des exemples représentatifs du paysage, des trésors du patrimoine autochtone, des caractéristiques géologiques importantes et des habitats écologiques vitaux.

Pour le secteur et le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard, cette mesure viendrait officialiser la protection d’un lieu important. Elle engendrerait de nouvelles recherches sur l’érosion côtière et accroîtrait l’importance accordée à la compréhension des effets du changement climatique sur le littoral de l’Île-du-Prince-Édouard. De plus, cette mesure assurerait la protection d’un cordon littoral de 50 km le long de la côte nord-ouest de la province.

Pour les Mi’kmaq, la création de la réserve de parc assurerait la protection non seulement du cordon littoral, mais aussi d’un important patrimoine culturel et historique. Pituamkek (île Hog et dunes Sandhills) est un secteur légendaire très présent dans la culture Mi’kmaq et dans des récits remontant à plusieurs générations. Il abrite de multiples sites archéologiques, des formations géologiques rares et des lieux de cérémonie. Sa protection signifierait que les liens unissant les Mi’kmaq à ce territoire ancestral sont non seulement reconnus, mais aussi soutenus, préservés et promus.

Parcs Canada collabore avec les gouvernements des Premières Nations Mi’kmaq et de l’Île-du-Prince-Édouard pour réaliser une étude de faisabilité sur la création et la gestion d’une nouvelle réserve de parc national à Pituamkek (île Hog et dunes Sandhills).


Bienfaits possibles d’une réserve de parc national dans la région de Pituamkek

Conservation et protection
  • Assurer la conservation d’un des habitats côtiers les plus exceptionnels de l’Est du Canada – un habitat qui joue un rôle culturel important pour les Mi’kmaq depuis des milliers d’années
  • Offrir une protection accrue aux espèces en péril inscrites aux registres fédéral et provincial ainsi qu’à leur habitat, notamment la petite chauve-souris brune, la chauve-souris nordique, le pluvier siffleur et l’aster du golfe Saint-Laurent
  • Assurer la protection d’une région importante et diversifiée de notre pays qui subit les effets du changement climatique
  • Assurer la protection de ressources naturelles et culturelles du territoire grâce au programme de gestion de Parcs Canada et à son mandat, qui consiste à en favoriser chez le public la connaissance, l’appréciation et la jouissance
  • Gérer des activités d’une manière holistique et respectueuse de l’environnement dans la réserve de parc national proposée
Relations
  • Renforcer la relation entre le gouvernement du Canada, le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard et les Mi’kmaq de l’Île-du-Prince-Édouard par l’intermédiaire d’un nouveau partenariat
  • Contribuer à préserver les traditions Mi’kmaq liées à l’utilisation culturelle du territoire
  • Mener des consultations sur le processus d’élaboration du concept du parc en s’alignant sur les priorités des organisations, lesquelles convergent toutes vers un objectif commun : la protection de la région de Pituamkek
Possibilités économiques
  • Offrir aux résidents et aux visiteurs l’occasion de continuer de faire l’expérience de cet environnement et de l’apprécier à sa juste valeur
  • Favoriser des possibilités économiques écologiquement viables dans la région

Calendrier et prochaines étapes
Voyez où nous en sommes dans nos efforts pour la création de la réserve de parc national Pituamkek.


En plus