Veuillez noter : le sentier des cèdres-géants restera fermés en 2022 en raison de dommages structurels. L'aire de pique-nique et les toilettes à ce endroit ouvriront, voir le statut ici.

Faire de la randonnée pédestre au parc national du Mont-Revelstoke vous offre l’occasion d’explorer la chaîne Columbia, que ce soit à quelques minutes de votre voiture ou à des heures de la route la plus près. Les sentiers du parc varient en difficulté, et vont de la courte promenade en fond de vallée à l’ascension ardue d’une montagne en pente raide. Peu importe le sentier, soyez prêt à vous déplacer en terrain montagneux accidenté et à affronter des conditions météorologiques imprévisibles.

État des sentiers


Choisissez un sentier


Préparez votre randonnée

  • Degré de difficulté

    Choisissez l’excursion la mieux adaptée aux capacités, à l’expérience aux intérêts de votre groupe, en fonction du temps dont vous disposez.

      Facile

    • Convient aux visiteurs qui n’ont aucune expérience des sentiers.
    • Terrain plat ou légèrement ondulé, sans trop d’obstacles.
    • Perte ou gain d’altitude nul ou négligeable.

      Modéré

    • Convient aux visiteurs qui ont une expérience de base des sentiers.
    • Terrain légèrement ondulé, courts tronçons escarpés, et obstacles occasionnels.
    • Perte ou gain d’altitude modéré.

      Difficile

    • Convient uniquement aux visiteurs qui ont l’expérience des sentiers.
    • Longs tronçons escarpés et obstacles fréquents.
    • Perte ou gain d’altitude considérable.
  • Quand partir en excursion?

    La plupart des sentiers du parc national du Mont-Revelstoke sont accessibles par la promenade des Prés-dansle-Ciel, qui décrit une ascension de 1600 m sur 26 km. La promenade rouvre à la circulation pour la saison estivale une fois la neige fondue.

    Printemps (début mai à fin juin) : Les sentiers de haute altitude sont enneigés et peuvent présenter des risques d’avalanche. Les sentiers sont boueux à cette période de l’année, et les secteurs de faible altitude se prêtent le mieux à la randonnée.

    Été (début juillet à mi-septembre) : Saison optimale pour la randonnée. Il n’y a plus de neige sur la plupart des sentiers du sommet du mont Revelstoke et de l’arrière-pays, ce qui permet d’accéder aux prés de fleurs sauvages subalpines.

    Automne (mi-septembre au début octobre) : En automne dans les montagnes, les journées raccourcissent et le temps se rafraîchit. La promenade des Prés-dans-le-Ciel ferme à la circulation au début octobre en raison de la neige.

    Dans les montagnes, il peut pleuvoir ou neiger en toute saison. Soyez prêt à affronter des conditions météorologiques imprévisibles et vérifiez toujours les prévisions avant de partir en excursion.

  • Matériel à apporter

    Que devez-vous apporter? Utilisez cette liste pratique comme point de départ pour passer une journée agréable et en toute sécurité à parcourir l’arrière-pays. N’oubliez pas de laisser un plan de voyage et de prévoir des articles de rechange; il est toujours préférable d’être prêt à faire face à l’imprévu!

    • 🔲 Guide et carte des sentiers
    • 🔲 Bouteille ou thermos d’eau pleine
    • 🔲 Nourriture à forte teneur énergétique
    • 🔲 Vaporisateur de gaz poivré
    • 🔲 Insectifuge
    • 🔲 Écran solaire et lunettes de soleil
    • 🔲 Trousse de premiers soins
    • 🔲 Lampe frontale ou lampe de poche et piles de rechange
    • 🔲 Chapeau et gants
    • 🔲 Bâtons de marche
    • 🔲 Imperméable/coupe-vent
    • 🔲 Vêtements de rechange chauds en cas d’urgence
    • 🔲 Téléphone cellulaire ou dispositif de communication par satellite
  • Sécurité

    Vous êtes responsables de votre sécurité. Les activités récréatives en plein air comportent toujours des risques. Même de courtes excursions peuvent avoir de graves conséquences. Minimisez vos risques en planifiant votre séjour.

    • Consultez le site pc.gc.ca/sentiersrevelstoke pour connaître l’état des sentiers, obtenir de l’information et vous renseigner sur les mises en garde, les fermetures et la météo.
    • Vous devez être bien préparé pour affronter des situations d’urgence et une dégradation des conditions météorologiques. Le temps change rapidement en montagne, et il peut neiger en toute saison.
    • Voyagez avec un ami ou un groupe. Choisissez un sentier adapté au membre le moins expérimenté de votre groupe.
    • Prévoyez suffisamment de nourriture, d’eau et de vêtements, une trousse de premiers secours, un vaporisateur de gaz poivré et des cartes.
    • Communiquez votre itinéraire à une personne de confiance. Dites-lui quand vous serez de retour et quel numéro composer si vous manquez à l’appel.
    • Des tiques porteuses de la maladie de Lyme peuvent être présentes dans le parc. Il est important de vous examiner, vous et votre animal de compagnie, après une randonnée.
    • Ne portez pas d’écouteurs ni de casques. Soyez vigilant à tout moment.

    Sentiers enneigés

    Certains sentiers du sommet du mont Revelstoke peuvent demeurer enneigés bien après le début de l’été. Le cas échéant, il peut devenir difficile de s’orienter et dangereux de marcher dans la neige épaisse ou sur la neige dure et la glace.

    Risque d'avalanche

    Les pentes enneigées de forte inclinaison sont particulièrement sujettes aux avalanches, quelle que soit l’altitude. Les sentiers situés au-dessus de la limite forestière (2 000 m) peuvent présenter des risques d’avalanche en tout temps de l’année et surtout de novembre à juin.

    En savoir plus sur la sécurité en montagne dans les parcs nationaux.

  • Étiquette sur les sentiers
    • Pour éviter d’endommager la végétation, restez sur le sentier.
    • Faites preuve de courtoisie et cédez le passage aux autres.
    • Utilisez les toilettes sèches et autres toilettes. S’il n’y en a pas, faites vos besoins à au moins 70 m de toute source d’eau. Enfouissez vos excréments dans un trou de 15 cm de profondeur. Rapportez votre papier hygiénique.
    • Le respect des règles des parcs nationaux permet de profiter des parcs tout en protégeant les gens, les paysages et les animaux sauvages.
  • Les humains et la faune

    Le parc national du Mont-Revelstoke abrite diverses espèces sauvages, dont le loup, le couguar, le grizzli et l’ours noir. Pour pouvoir élever leur progéniture et soutenir une population saine, les animaux ont besoin d’un habitat de qualité de la plus grande superficie possible, et ils doivent pouvoir y accéder en faisant un minimum de rencontres avec des humains.

    • Donnez de l’espace aux animaux sauvages. En vous approchant d’un animal sauvage, vous risquez de lui faire perdre sa crainte naturelle des humains. Aidez à garder la nature à l’état pur en restant à une distance sécuritaire : 100 m pour les espèces de grande taille, comme les ours, et 30 m pour les espèces comme les cerfs.
    • Transportez un vaporisateur de gaz poivré à l’extérieur de votre sac à dos. Veillez à ce qu’il soit rapidement accessible et sachez comment l’utiliser.
    • La nourriture humaine tue la faune. Évitez de laisser traîner des ordures et ne nourrissez pas les animaux sauvages.
    • Faites du bruit! En vous déplaçant sans faire de bruit, vous courez le risque de surprendre un ours. Restez alerte dans les secteurs broussailleux et à l’approche de virages sans visibilité. Déplacez-vous en groupe serré et restez conscient de votre entourage en tout temps.
    • Si vous apercevez ou rencontrez un ours, un cougar, un carcajou ou un caribou, signalez-le à Parcs Canada dès que vous pouvez le faire sans danger. Envoyez un courriel à mrg.faune@pc.gc.ca

    En savoir plus sur la sécurité de la faune dans les parcs nationaux.


Téléchargez une carte et des renseignements sur les sentiers