Rassemblez toute la famille et enlacez le tronc d’un vieil arbre dans la seule forêt pluviale intérieure de thuyas du monde. Le long des sentiers de la vallée, découvrez des plants de chou puant dont la taille dépasse celle des enfants. Empruntez la promenade des Prés-dans-le-Ciel pour atteindre le sommet d’une montagne et, en août, voyez-y la saison des fleurs sauvages atteindre son apogée en contemplant les couleurs qui explosent dans les prés subalpins.

La terre des géants

Si vous n’avez qu’une heure...
Si vous n’avez qu’une heure pour visiter les lieux, vous avez de magnifiques occasions de sortir de votre véhicule pour vous dégourdir et découvrir le paysage au-delà de la route.

Montez jusqu’au belvédère Monashee par la promenade des Prés-dans-le-Ciel (trajet aller-retour de 30 minutes en automobile) pour admirer la vue panoramique de Revelstoke et de la vallée du fleuve Columbia avec, en toile de fond, les majestueuses montagnes de la chaîne Monashee. Le long de la route du Major Rogers (la Transcanadienne), allez faire une balade de 20 minutes sur la promenade des Cèdres-Géantsqui vous fera traverser une forêt pluviale ancienne.

Si vous n’avez qu’une journée...
Lac Balsam 
Lac Balsam, au sommet du mont Revelstoke

Si vous n’avez qu’une journée à votre disposition, vous pouvez tout de même explorer une grande partie des parcs nationaux du Mont-Revelstoke et des Glaciers. Voici un itinéraire qui vous permettra de découvrir en une journée les histoires que recèle le paysage.

Centre de la découverte du Col-Rogers, parc national des Glaciers (prévoyez 45 minutes)
Un endroit à visiter à tout prix, au début ou à la fin de votre journée – des expositions, des programmes d’interprétation et des employés sympathiques.

Aire de pique-nique du Couloir-d’Avalanche, parc national des Glaciers (prévoyez 15 minutes)
Vous êtes-vous déjà demandé comment on se sent au fond du Grand Canyon? Devant le couloir d’avalanche, la vue s’étend sur 1 500 m, depuis le fond de la vallée jusqu’à la porte même de la chaîne Selkirk.

Glacier House, parc national des Glaciers (prévoyez 40 minutes)
Il est facile d’imaginer les aventures qui ont débuté dans ce centre de villégiature des montagnes de l’époque victorienne tandis que vous vous promenez parmi les ruines.

Sentier de la Prucheraie, parc national des Glaciers (prévoyez 20 minutes)
Aménagée pour souligner la tournée mondiale entreprise il y a 25 ans par Rick Hansen, Man in Motion, ce sentier est le plus accessible de tous les sentiers des parcs nationaux du Mont-Revelstoke et des Glaciers.

Promenades des Cèdres-Géants et du Chou-Puant, parc national du Mont-Revelstoke (prévoyez une heure pour les deux)
Réunissez votre famille et encerclez le tronc d’un arbre ancien à la promenade des Cèdres-Géants. Des choux puants se dressent de manière imposante, plus hauts que les enfants, et du bois piquant monte la garde de part et d’autre de ces deux promenades.

Promenade des Prés-dans-le-Ciel, parc national du Mont-Revelstoke (prévoyez trois heures)
À environ 2 000 m au-dessus du fleuve Columbia, vous pouvez traverser les prés subalpins qui se parent de toutes les couleurs au mois d’août. C’est le seul endroit du réseau de parcs nationaux du Canada où vous pouvez monter au sommet d’une montagne après une courte marche depuis votre véhicule. (Le tronçon inférieur de la promenade est ouvert de la fin mai jusqu’en octobre, mais le secteur du sommet est accessible de juillet à septembre.)

Si vous disposez d’une longue fin de semaine...
Eva Lake, Mount Revelstoke National Park
Eva Lake, Mount Revelstoke National Park / ©Parks Canada - Jeff Bolingbroke

Si vous avez une longue fin de semaine à votre disposition, vous pouvez explorer nos historiques parcours de marche et de randonnée, puis passer la nuit dans les parcs ou dans les collectivités avoisinantes.

Lacs Eva et Miller, parc national du Mont-Revelstoke (prévoyez sept heures pour l’aller-retour, ou passez la nuit dans le parc)
Après avoir parcouru la panoramique promenade des Prés-dans-le-Ciel, vous avez la possibilité de faire une randonnée de 6 km pour vous rendre aux lacs Miller et Eva en passant par des prés de fleurs sauvages subalpines. Il y a un camping d’arrière-pays au lac Eva.

Camping Illecillewaet et campings du Ruisseau-Loop et du Mont-Sir Donald, parc national des Glaciers (randonnée avec coucher)
Le parc national des Glaciers offre la possibilité de passer la nuit dans la nature sauvage et de vivre une expérience rustique; il compte parmi les quelques endroits au Canada où il est possible de faire du camping dans un lieu historique national. En juillet et en août, le personnel de Parcs Canada fait part de l’histoire naturelle et culturelle du col Rogers lors de promenades d’interprétation à Glacier House et de causeries en soirée près d’un feu au camping Illecillewaet et au camping du Ruisseau- Loop.

Sentier Asulkan, parc national des Glaciers (prévoyez sept heures pour l’aller-retour ou passez la nuit dans une cabane d’arrière-pays)
Reconnu pour son panorama de montagnes à couper le souffle et ses points de vue sur des cascades et des glaciers, ce sentier convient aux randonneurs novices comme aux randonneurs chevronnés. Vous avez le choix de parcourir les premiers kilomètres du sentier en fond de vallée pour faire une randonnée en terrain relativement plat ou de parcourir le sentier sur toute sa longueur (13 km aller-retour) jusqu’au chalet Asulkan, où vous pouvez passer la nuit (vous devez faire une réservation auprès du Club alpin du Canada).

Col Balu, parc national des Glaciers (prévoyez cinq heures pour l’aller-retour)
Ce sentier de randonnée (10 km aller-retour) traverse des forêts et des prés alpins pour déboucher sur des vues spectaculaires de glaciers et de champs de glace.

Crête Avalanche, parc national des Glaciers (prévoyez six heures pour l’aller-retour)
Sur ce sentier de randonnée de 4 km, vous pourrez voir, tout comme l’a vu le Major A. B. Rogers pour la première fois en 1881, ce qui allait devenir le col Rogers – le premier passage à travers la chaîne Selkirk. Un an plus tard, le Major remonta tant bien que mal dans le col, cette fois-ci du côté est, et prouva qu’il avait trouvé un passage à travers le mur « impénétrable » de la chaîne Selkirk.

Itinéraires thématiques

Les forêts extraordinaires

Photo : L Barnes

Pour explorer la nature sauvage de l’Ouest du Canada, dont une partie de l’unique forêt pluviale de cèdres intérieure de la planète, le parc national du Mont-Revelstoke accueille les familles. Optez pour une promenade de 20 minutes dans les marécages ou pour une promenade plus longue en forêt, vous serez conquis !

Découvrez des arbres anciens et géants en empruntant la passerelle de bois d’un demi-kilomètre du sentier des Cèdres-Géants. Des panneaux vous renseignent sur cet écosystème fascinant.

Suivez la passerelle de bois de 1,2 km du sentier du Chou-Puant jusqu’au marécage habité par des rats musqués et des castors; les tout-petits auront l’air de nains à côté des feuilles de choux géants ! Lorsque leurs fleurs jaunes aromatiques s’épanouissent en mai, vous n’aurez plus aucun doute sur l’origine du nom du chou puant.

Avant de parcourir la promenade des Prés-dans-le-Ciel de 26 km, arrêtez-vous au premier lacet et longez le sentier des Bois-de-l’Inspiration, qui d’ailleurs porte bien son nom. Des barbes de lichen qui vont du noir au vert pâle sont suspendues aux pruches, aux cèdres et aux sapins de Douglas, tandis que de riches tapis couverts de mousses et de fougères rappellent la forêt pluviale luxuriante.

Célébrez le sommet

Que vous soyez un randonneur expérimenté ou un visiteur occasionnel, vous pourrez accéder à d’imposants sommets montagneux au parc national du Mont-Revelstoke. Venez vivre les multiples occasions de célébrer l’expérience du sommet !

Marchez dans le sentier du Sommet d’une longueur de 10 km ou participez à la course de vélo annuelle de 26 km le long de la promenade des Prés-dans-le-Ciel.

Pour une escapade plus tranquille, accédez au sommet en voiture en empruntant une agréable route de près de 2 000 m de dénivelé comportant 20 lacets scéniques, ainsi que de nombreux sentiers et aires de pique-nique. Saisissez toutes les occasions de prendre des photos !

Le jour, contemplez les vues spectaculaires des sommets alpins et des prés garnis de fleurs des champs aux couleurs éclatantes. En soirée, assistez aux mémorables couchers de soleil, puis observez les étoiles. Soyez attentifs : des pluies de météores sont parfois au rendez-vous.

Dégourdissez-vous les jambes au sommet en voyageant dans l’histoire. Le sentier Koo Koo Sint célèbre les expéditions de l’explorateur David Thompson, tandis que le sentier Premiers Pas mène les visiteurs sur une boucle de 750 m à travers les prés subalpins. Vous y verrez une exposition des œuvres originales de Premières Nations.

Prolongez les célébrations au sommet grâce aux ateliers de yoga en plein air, aux courses sur sentier et aux travaux d’artistes en résidence.

Voler sans ailes

 

Revivez l’époque où le saut à ski attirait des foules de spectateurs à Revelstoke. Imaginez les pionniers de ce sport, Nels Nelsen, Bob Lynburne et Isabelle Coursier, planer sous les acclamations de la foule.

Tenez-vous tout en haut de la pente, là où la chute est brutale, et laissez-vous imprégner de sensations fortes. Votre cœur bat plus vite et votre estomac se noue ? Le tremplin de saut à ski a été utilisé pour la dernière fois il y a 40 ans, mais on peut encore s’imaginer ce qu’ont dû ressentir Nelsen et les autres compétiteurs alors qu’ils se préparaient à s’élancer.

Aujourd’hui, ce lieu historique est également une destination attrayante pour les adeptes du vélo de montagne. Le site héberge un terrain de jeu unique d’interprétation et de pratique du vélo pour les enfants, et des pistes à voie unique, à proximité, adaptées aux vététistes plus expérimentés. À la fin de la journée, dégustez un bon repas et une boisson fraîche dans l’un des cafés de Revelstoke, situés à courte distance en vélo.