Secteur de la plage Long

Deux employés de Pars Canada à vélo qui parlent à des visiteurs et leurs chiens en laisse sur la plage

Les chiens sont admis dans le secteur de la plage Long de la réserve de parc national Pacific Rim, exception faite de la plage Combers du 14 avril au 1 octobre. Là où ils sont autorisés, les chiens doivent être tenus en laisse en tout temps,  notamment sur les plages, dans les sentiers, dans les stationnements et dans l’eau.

Ce règlement est appliqué activement en vertu de la Loi sur les parcs nationaux du Canada, et des amendes et des pénalités peuvent être imposées, au besoin. Il est aussi illégal de harceler les animaux sauvages; le visiteur dont l’animal de compagnie pourchasse un animal sauvage s’expose donc à une poursuite en justice.

Veuillez ramasser derrière votre animal et jeter les déchets dans les poubelles prévues à cette fin. Vous ferez ainsi preuve de respect envers les autres visiteurs, leurs animaux de compagnie et l’environnement. 

La plage Combers sera interdite aux chiens entre le 14 avril et le 1 octobre, à compter de 2022 (voir la carte plus bas). Les chiens ne seront pas autorisés entre le ruisseau Sandhill et les rochers de la Pointe-Green, y compris le sentier de la plage Combers et la promenade de bois entre la plage Combers et le terrain de camping de la Pointe-Green, à l’exception des animaux de service. 

Comme nous comprenons mieux l’importance du secteur de la plage Long pour les oiseaux de rivage migrateurs, nous prenons cette mesure pour réduire les perturbations durant une période critique de leur cycle annuel, soit la migration. 

Le secteur sera patrouillé par des employés de Parcs Canada et des agents de la paix. Si vous voyez un chien, aidez-nous à protéger la faune en transmettant l’information aux autres visiteurs. Vous pouvez également alerter Parcs Canada au

Sentier de la Côte-Ouest et Archipel Broken Group

Les chiens ne sont pas admis sur le sentier de la Côte-Ouest et les îles de l’archipel Broken Group, à l’exception des animaux de service.


Instaurons une culture de la conservation en tenant nos chiens en laisse

Silhouette d’un homme et son chien au coucher de soleil sur la plage

Les plages et les sentiers de la réserve de parc national Pacific Rim représentent un habitat important pour les animaux sauvages, notamment les loups et les oiseaux de rivage, dont la survie peut être compromise par les chiens qui errent en liberté.

La réserve de parc national Pacific Rim accueille chaque année plus d’un million de visiteurs, par conséquent, nous vous demandons avec insistance de respecter nos règlements et de donner l’exemple à tous les autres propriétaires de chien en tenant le vôtre en laisse en tout temps et en respectant la fermeture saisonnière de la plage Combers.

Cela peut vous sembler anodin de laisser votre chien aller à sa guise sur les plages ou dans les sentiers boisés de la réserve de parc national, mais avec plus de 100 000 visites de chiens chaque année, les décisions personnelles que prend chaque propriétaire de chien a un effet cumulatif sur la santé de la réserve de parc national, surtout sur les animaux. Voici pourquoi en quelques exemples :

Oiseaux de rivage

Nous avons la chance de protéger une étape importante de la voie migratoire du Pacifique, une voie migratoire côtière qu’empruntent chaque année des millions d’oiseaux de rivage et d’autres oiseaux. Nous comprenons de mieux en mieux l’importance écologique du secteur de la plage Long. Les plus récentes estimations donnent à penser que plus de 500 000 individus de plus de 30 espèces s’arrêtent sur les plages et les vasières de la région deux fois par année. Les oiseaux de rivage se reposent et se nourrissent sur les plages de la réserve de parc national Pacific Rim et refont les réserves de gras avant de poursuivre leur trajet. Laissés en liberté, les chiens suivent leur instinct et poursuivent les oiseaux, les obligeant ainsi à dépenser les réserves d’énergie qu’ils devraient plutôt refaire. Les visiteurs qui marchent, font du vélo ou courent à travers des nuées d’oiseaux qui nichent ou se nourrissent sur la plage ont le même impact. En tenant votre chien en laisse, en respectant la fermeture de la plage Combers et en restant à au moins 25 mètres (la longueur de 5 voitures) des oiseaux de rivage, vous évitez un stress inutile aux oiseaux et leur permettez de faire ce dont ils ont besoin pour survivre.

Chiens Sans Laisse - Réserve de parc national du Canada Pacific Rim

Transcription

La relation entre les chiens et les humains datent de bien longtemps - voir des centenaires.

Au début on les avait domestiqués pour nous aider avec notre travail, mais au fils des ans, ils sont devenus des compagnons bien-aimés et des membres de familles indispensables.

Le chien est peut-être le meilleur ami de l’homme, mais un chien qui n’est pas tenu en laisse sur une plage de Parcs Canada peut devenir le PIRE ENNEMI des oiseaux de rivage.

OK. J’exagère peut-être un peu.

Les superbes plages de Parcs Canada représentent un habitat vital pour l’alimentation et le repos des oiseaux de rivage migrateurs qui doivent parcourir de très longues distances.

Même s’ils sont sans malice et qu’ils ne cherchent qu’à s’amuser, nos amis canins laissés en liberté peuvent empêcher ces oiseaux de se nourrir.

Mettez-vous à la place d’un oiseau : c’est comme si, tous les jours, vous deviez courir un marathon.

Après cette course, vous êtes fatigué et affamé.

Vous vous installez pour manger afin de faire le plein d’énergie nécessaire pour la course du lendemain.

Juste à ce moment-là, quelqu’un arrive et se met à vous ABOYER AU VISAGE, vous chassant ainsi d’un repas paisible et bien mérité.

Si ce manège se poursuit, vous finissez par abandonner; vous n’arrivez plus à manger ni à vous reposer.

Et pourtant, le lendemain, vous devez courir un autre marathon.

Épuisé, affamé et effrayé, vous n’avez peut-être plus l’énergie nécessaire pour subvenir à vos besoins.

Alors, la prochaine fois que vous irez faire une promenade sur une plage de Parcs Canada, pensez aux oiseaux de rivage, ces petits marathoniens à l’estomac creux du Nord-Ouest du Pacifique et... gardez votre chien en laisse.

www.parcscanada.gc.ca/gulf www.parcscanada.gc.ca

Loups

Les loups élisent domicile ici, sur la côte, et les visiteurs de la réserve de parc national se trouvent dans leur habitat. Les loups ont une crainte naturelle des êtres humains, mais voient les plus petits mammifères comme de la nourriture. Un chien en liberté peut être une invitation aux loups de s’approcher et de l’attaquer. Cela ne pose pas un risque uniquement pour le chien, mais aussi pour les loups qui perdent ainsi leur crainte naturelle des humains et commencent à les voir comme une source de nourriture. Un loup habitué à la présence de l’humain pourrait éventuellement devoir être abattu par mesure de sécurité publique de dernier recours. Afin d’éviter cette malheureuse situation, gardez votre chien en laisse en tout temps et respectez toutes les autres restrictions ayant trait aux chiens. Il importe aussi de savoir quoi faire quand on rencontre un loup, un ours ou un couguar.

Autres animaux sauvages

D’autres animaux vivent aussi dans la réserve de parc national, notamment l’ours, le couguar et de petits êtres comme la martre d’Amérique, la loutre de rivière et des oiseaux. Ils ont tous besoin d’espace et doivent être respectés. Tenir son chien en laisse en tout temps est le meilleur moyen de ne pas déranger, voire indisposer, les animaux sauvages qui élisent domicile dans la réserve de parc national Pacific Rim.

Autres visiteurs

Un couple avec un chien en laisse devant le centre d’accueil Kwisitis

Tout le monde n’est pas amoureux des chiens. Certains visiteurs peuvent même ressentir une réelle appréhension en leur présence. Tenir votre chien en laisse empêche celui-ci d’approcher les autres visiteurs sans y être invité, et assure une expérience beaucoup plus agréable pour tous. Les animaux tenus en laisse et leurs propriétaires peuvent aussi ressentir un certain stress en présence d’un chien en liberté. Même les amoureux des chiens apprécient les efforts des visiteurs qui tiennent leur animal en laisse afin de protéger la faune sauvage.

Nous cherchons tous à fuir la frénésie du quotidien en venant à la réserve de parc national; veillons donc à ne pas créer de stress inutile pour les animaux et les autres visiteurs qui partagent avec nous cette aire protégée.

Tenir votre chien en laisse témoigne de votre souci pour la santé de la réserve de parc national et de votre respect des autres visiteurs.