Facteurs de stress | Surveillance | Constatations

Vue d’ensemble

Les herbiers de zostère figurent parmi les écosystèmes marins les plus riches et les plus productifs, fournissant un habitat à diverses espèces de poissons, d’invertébrés, d’oiseaux et de mammifères. En outre, les écosystèmes de zostère jouent un rôle important dans la résilience face au changement climatique, car ils éliminent une grande quantité de carbone de l’atmosphère en le transformant en oxygène.


Facteurs de stress

Espèces envahissantes
Le Crabe européen est l’une des espèces envahissantes les plus indésirables dans le monde en raison de sa tendance à perturber l’équilibre des écosystèmes marins. Il est arrivé d’abord à San Francisco en 1989, sur des navires, et en dix ans, les larves de cette espèce envahissante ont été transportées vers la côte ouest de l’île de Vancouver. Aujourd’hui, le crabe européen a été détecté à différents endroits dans la baie Barkley et la baie Clayoquot, entre autres dans la réserve de parc national (RPN) Pacific Rim, mais n’a pas encore été observé sur la côte est de l’île de Vancouver.

Les invasions de crabes européens ont entraîné la disparition d’herbiers de zostère. Le crabe envahissant creuse dans le lit océanique vaseux à la recherche de nourriture et déracine les zostères. Les populations de crabe européen se propagent et croissent rapidement, car l’espèce peut prospérer dans un vaste éventail de températures et de niveaux de salinité. Parcs Canada surveille le crabe européen afin de détecter des changements dans la taille des populations et ses impacts sur les écosystèmes de zostère.
Changement climatique
Les conséquences du changement climatique dans l’environnement océanique sont notamment une augmentation de la fréquence des tempêtes et des précipitations, une élévation du niveau de la mer, une hausse des températures océaniques et l’acidification de l’océan. La zostère joue un rôle important dans la résilience face au changement climatique. Les racines de zostère stabilisent les fonds marins vaseux et sablonneux. Le feuillage dense absorbe l’énergie des vagues, ce qui réduit l’érosion du littoral.

Bien que les herbiers de zostère tempérés puissent stocker dix fois moins de carbone que les herbiers marins tropicaux, les herbiers de zostère emmagasinent tout de même une grande quantité de carbone comparativement à d’autres habitats marins dépourvus de végétation. Comme les herbiers de zostère offrent un habitat de choix à toute une gamme d’espèces et qu’ils ne risquent pas d’être directement touchés par une augmentation de l’acidification de l’océan, ils pourraient aider à compenser la perte éventuelle d’autres habitats, par exemple les moulières.

La capacité unique de la zostère à protéger le littoral de l’érosion, à stocker une grande quantité de « carbone bleu » et à fournir un habitat dans un climat océanique de plus en plus acide figure parmi les nombreuses raisons pour lesquelles Parcs Canada privilégie la protection et la préservation des milieux colonisés par la zostère.
Perturbation physique
Les activités marines récréatives et industrielles qui se déroulent dans les herbiers de zostère ou à proximité peuvent entraîner la destruction de certaines parties de ces herbiers, entre autres par contact direct : ancres de bateaux qui draguent le fond, hélices de bateaux qui coupent les feuilles de zostère ou moteurs de bateaux qui raclent les herbiers de zostère en perturbant le fond meuble. Les herbiers de zostère peuvent aussi être endommagés par le piétinement répété des humains ou des embarcations qui les transportent, notamment les kayaks qui traversent les herbiers de zostères à marée basse.

Crabe européen

Un herbier de zostère sillonné de marques d’hélices. (photo: Luba Reshitnyk/Hakai Institute)


Comment Parcs Canada surveille-t-il les herbiers de zostère?

Les herbiers de zostère sont en quelque sorte les « canaris » de l’écosystème marin en raison de leur sensibilité aux changements environnementaux et à l’intrusion humaine. Ils sont par conséquent un objet de surveillance idéal pour comprendre les changements à grande échelle dans des environnements marins locaux .

Le programme de surveillance de la zostère marine et d’évaluation de la santé des écosystèmes côtiers de Parcs Canada
Le programme de surveillance de la zostère marine et d’évaluation de la santé des écosystèmes côtiers de Parcs Canada a été créé en 2002 et mis en œuvre dans l’ensemble des réserves de parc côtières de la Colombie-Britannique en 2004. Depuis 2004, la réserve de parc national, réserve d’aire marine nationale de conservation et site du patrimoine haïda Gwaii Haanas, la réserve de parc national Pacific Rim et la réserve de parc national des Îles Gulf  continuent de surveiller les écosystèmes de zostère marine dans le cadre de leur programme respectif de surveillance de l’intégrité écologique. Ce programme fournit un aperçu de la diversité des poissons, de la situation environnementale et des propriétés des herbiers de zostère dans un secteur donné du parc.
Au cours des trois dernières années, la réserve de parc national Pacific Rim, la réserve de parc national des Îles Gulf et la réserve d’aire marine nationale de conservation Gwaii Haanas ont collaboré avec des scientifiques du Hakai Institute pour cartographier les sites de surveillance des herbiers de zostère à l’aide de systèmes d’aéronef sans pilote (UAS ou drones).
Surveillance de les populations de crabe européen
Dans la réserve de parc national (RPN) Pacific Rim, Parcs Canada surveille également les populations de crabe européen et leurs répercussions possibles sur les habitats de zostère marine. Nous mettons également à l’essai des mesures de lutte contre l’abondance du crabe européen et nous continuons d’effectuer des relevés pour évaluer la santé des écosystèmes de zostères dans la réserve de parc national.
Collaborateurs
Dans la RPN Pacific Rim, Parcs Canada collabore avec d’autres lieux côtiers de Parcs Canada, d’autres ministères et des groupes environnementaux pour surveiller les changements dans l’étendue et la santé des herbiers de zostère au fil du temps, notamment : la réserve de parc national des Îles Gulf; la réserve de parc national Gwaii Haanas; le Hakai Institute; Pêches et Océans Canada.

Constatations

En tout, 74 espèces de poissons comptant 305 152 individus ont été capturées et libérées entre 2004 et 2018 dans le cadre du programme de surveillance de la zostère marine de la RPN Pacific Rim. Dans l’ensemble, les combinaisons de poissons associées à la zostère marine sont persistantes et stables au cours de la période visée par l’étude. La vue aérienne de 22 herbiers de zostère dans la réserve de parc national a été évaluée en 2016 et en 2017, et ces relevés se poursuivront deux fois par année aux fins de l’évaluation des changements futurs dans l’étendue des herbiers.
L’évaluation des méthodes d’élimination du crabe européen montre que la superficie et le nombre de mois où le crabe européen a été capturé ont augmenté. Cette information sera utilisée dans les efforts futurs de lutte contre la propagation de l’espèce envahissante. La surveillance continue de la densité de crabes contribuera à notre compréhension de la manière dont ces populations évoluent avec le temps et nous permettra de prendre des décisions de gestion éclairées. D’autres activités de surveillance des herbiers de zostère favoriseront la détection précoce de la destruction des habitats et entraîneront l’adoption de nouvelles mesures de gestion.