Guerre de Corée

De 1950 à 1953, plus de 26 000 Canadiens ont servi au cours de la guerre de Corée. Ces Canadiens sont intervenus pour protéger les valeurs et les libertés qui nous sont chères. Nous n’oublierons jamais tous ceux qui ont servi, y compris les 516 Canadiens qui ne sont jamais revenus au pays. 

Régiment Princess Patricia’s Canadian Light Infantry

En novembre 1950, les membres du 2e Bataillon du régiment Princess Patricia’s Canadian Light Infantry sont les premiers soldats canadiens à traverser le Pacifique. À la mi-février 1951, ils contribuent aux efforts de guerre sous le commandement de la 27e Brigade d’infanterie du Commonwealth britannique. 

Bataille de Kapyong

Livrée en avril 1951, la bataille de Kapyong représente l’un des plus rudes combats vécus par nos soldats pendant la guerre de Corée. Elle devient un moment tournant de cette guerre alors que la participation du 2e Bataillon du régiment Princess Patricia’s Canadian Light Infantry permet d’éviter une défaite qui aurait pu être coûteuse pour les forces de la Corée du Sud et des Nations Unies.

Les soldats font preuve d’une bravoure inimaginable lors de ce combat de nuit. Durant la bataille, 10 Canadiens perdent la vie et 23 autres sont blessés. L’ensemble des efforts héroïques déployés par les soldats et le bataillon ne passent pas inaperçus. En effet, le 2e Bataillon du régiment Princess Patricia’s Canadian Light Infantry reçoit la mention élogieuse du président des États-Unis, un honneur que très peu d’unités canadiennes se sont vues accorder

(de l’Association canadienne des vétérans de la Corée)

La bataille de Kapyong (du 22 au 25 avril 1951), aussi appelée la bataille de Jiaping, a été menée au cours de la guerre de Corée entre les forces des Nations Unies (ONU), principalement australiennes, canadiennes et néo-zélandaises, et l’Armée populaire de libération chinoise communiste. Le combat est livré pendant l’offensive chinoise printanière, et la 27e Brigade du Commonwealth britannique établit des positions de blocage dans la vallée de Kapyong sur une voie essentielle au sud de Séoul, la capitale. Appuyés par une batterie d’artillerie néo-zélandaise les deux bataillons avancés—le 3e Bataillon du Royal Australian Regiment et le 2e Bataillon du régiment Princess Patricia’s Canadian Light Infantry —, qui occupent des positions de chaque côté de la vallée, s’empressent d’établir des défenses. Alors que des milliers de soldats sud-coréens battent en retraite dans la vallée, les Chinois infiltrent la position de la brigade à la faveur de l’obscurité et attaquent les Australiens sur la colline 504 en soirée; le combat se poursuit jusqu’au jour suivant. Les membres de la 27e Brigade, qui étaient nettement inférieurs en nombre, tiennent leur position jusqu’en après-midi et les Australiens battent finalement en retraite vers l’arrière de la brigade; les deux bataillons subissent de lourdes pertes. Les Chinois tournent alors leur attention vers la colline 677, où se tiennent les Canadiens, mais au cours d’un combat acharné pendant la nuit, ils ne sont pas en mesure de les déloger de leur position. Ce combat aide à freiner l’offensive chinoise, et les actions menées par les Australiens et les Canadiens à Kapyong contribuent grandement à prévenir une infiltration dans le front central du Commandement des Nations Unies, et ultimement, à éviter la prise de Séoul. Les deux bataillons portent le poids de l’assaut et stoppent une division chinoise entière pendant cette lutte défensive acharnée. Le lendemain, les Chinois battent en retraite et se regroupent en haut de la vallée. Aujourd’hui, la bataille de Kapyong est considérée comme l’un des plus célèbres combats livrés en Corée par les armées de l’Australie et du Canada.

Colline Radar

En reconnaissance des efforts et des sacrifices consentis par les anciens combattants et leurs familles, un monument est érigé en 1988 sur la colline Radar, là où se trouve la réserve de parc national Pacific Rim et le territoire traditionnel des Premières Nations des Tla-o-qui-aht. Dédié à la bataille de Kapyong, le monument reconnaît l’importance de ce combat comme tournant dans la guerre de Corée. À la même époque, l’Agence Parcs Canada est fière de voir jumeler la réserve de parc national Pacific Rim et le parc national de la Corée Hallyo Haesang Sea dans le but de renforcer notre lien durable avec la Corée du Sud.

Le Canada se souvient

Chaque année en avril, la réserve de parc national Pacific Rim a l’honneur d’accueillir la cérémonie de l’Association canadienne des vétérans de la Corée afin de célébrer l’anniversaire de la bataille de Kapyong. La cérémonie est tenue pour la première fois en 1998. Elle revêt alors une signification profonde, car pour la première fois, les vétérans canadiens de la Corée peuvent porter sur le sol canadien des médailles décernées pendant la guerre de Corée. Aujourd’hui, cette cérémonie présente toujours une grande importance du fait qu’elle rappelle à chacun de nous la bravoure, la force et les sacrifices des jeunes hommes et femmes qui ont tant risqué pour servir leur pays.

N’oublions jamais