La santé des milieux d’eau douce est l’un des trois indicateurs de la santé des écosystèmes, et nous mesurons cinq de ses paramètres pour l’évaluer. Nous soumettons chaque paramètre à une surveillance annuelle, de manière à pouvoir établir clairement si nos efforts de préservation et de remise en état du parc produisent les résultats souhaités. Ce travail de mesure nous aide à élaborer des plans et à prendre des décisions qui permettront au parc de rester intact pour les générations futures.

Amphibiens | Qualité de l’eau | Indice des poissons de lac | Connectivité des milieux aquatiques | Intégrité des rivières et des ruisseaux


État des populations d’amphibiens

Crapaud de l’Ouest (crapaud boréal)

Les amphibiens nous en révèlent beaucoup sur la santé des milieux humides. Leur peau perméable et leur cycle biologique complexe les rendent vulnérables aux changements qui surviennent dans leur environnement, ce qui en fait de bons indicateurs de la santé écologique des milieux d’eau douce.

Chaque année, nous nous rendons dans les mêmes milieux humides à la recherche des espèces suivantes :

  • Salamandre à longs doigts
  • Crapaud de l’Ouest (crapaud boréal)
  • Grenouille maculée de Columbia
  • Grenouille des bois

Nous cherchons à observer et à entendre ces amphibiens dans leurs lieux de reproduction, à savoir des étangs, des bassins d’eau et des prés humides capables de soutenir des larves d’amphibiens. Nous répétons l’exercice chaque année d’avril à mai, afin de pouvoir observer des adultes en âge de se reproduire, des masses d’œufs et des têtards. Nous comparons nos observations d’année en année pour déterminer si les populations d’amphibiens sont à la hausse ou à la baisse.


Qualité de l’eau

Le Réseau canadien de biosurveillance aquatique (CABIN) est le fruit d’un programme national conçu par Environnement Canada pour surveiller l’état de santé des lacs et des cours d’eau du pays.

Nos chercheurs prélèvent des insectes et les soumettent à des analyses pour déterminer quelles espèces sont présentes dans nos lacs et nos cours d’eau et quelle est la taille exacte des populations de chaque espèce. Nous recueillons aussi des données sur chaque milieu humide, la chimie de l’eau, les conditions climatiques et la manière dont l’eau s’écoule et recouvre le sol sous-jacent. Nous compilons tous ces renseignements pour brosser un tableau clair de l’état de santé de nos écosystèmes aquatiques.


Indice des poissons de lac

Nous comparons les données historiques des populations de poissons à celles des données actuelles de populations de poissons. Nous cherchons à savoir quelles sont les similarités ou les différences des populations actuelles en comparaison avec les populations de poissons des lacs avant l’empoissonnement des lacs.


Connectivité des milieux aquatiques

Nous répertorions tous les endroits où les poissons doivent emprunter des ouvrages de franchissement pour traverser des routes. Chaque ouvrage est soumis à une évaluation qui permet de déterminer s’il entrave le passage des poissons et, le cas échéant, s’il représente un obstacle complet ou partiel. Ce travail nous aide à élaborer des plans pour la construction de futurs ouvrages de franchissement et à prendre des décisions sur les ouvrages actuels qui ont besoin d’améliorations.

Intégrité des rivières et des ruisseaux

Nous cherchons à déterminer dans quelle mesure l’habitat des poissons indigènes du parc national Kootenay est occupé par des poissons non indigènes.