Aperçu

Taille : De 35 à 80 cm de longueur
Régime alimentaire : Rongeurs et petits oiseaux
Espérance de vie : Jusqu’à 30 ans
Situation : Espèce préoccupante

 

Oui, le parc national Kootenay abrite bel et bien un boa constricteur! Mais n’ayez crainte : il n’est pas de taille à pouvoir s’attaquer aux humains. En fait, les mulots sont ses plus grosses proies.

Ce serpent, qui ressemble à un tube en caoutchouc, est doté d’une queue arrondie et d’un museau en forme de pelle. Il est difficile de savoir à quelle extrémité on a affaire, d’où son surnom de serpent à deux têtes.

Le boa caoutchouc passe la majeure partie de son temps caché, et il émerge la nuit pour chasser de petits mammifères et des oiseaux. Ce reptile vit dans des éboulis, où il absorbe la chaleur des roches tout en étant à l’abri de ses prédateurs. Dans le parc national Kootenay, le boa caoutchouc fréquente les affleurements rocheux qui entourent les sources thermales du canyon Sinclair. Le parc national Kootenay marque la limite nord de son aire de répartition, et les sources thermales lui procurent une source de chaleur aussi rare qu’indispensable.

Où est-il possible d’observer cette espèce?

Le boa caoutchouc est un serpent nocturne rare, et bien peu de gens ont la chance de l’observer. La plupart des mentions proviennent du secteur des sources thermales. Abstenez-vous de manipuler ce serpent pour éviter de lui causer du stress.

Pourquoi le boa caoutchouc du Nord est-il classé parmi les espèces en péril?

Le boa caoutchouc du Nord se distingue par un cycle biologique « lent » – une longue espérance de vie et un faible taux de reproduction. Ces caractéristiques le rendent vulnérable aux perturbations d’origine humaine. Les menaces qui guettent l’espèce proviennent principalement de l’extérieur du parc. Les voici :

  • Perte d’habitat au profit de l’aménagement et de l’agriculture;
  • Mortalité sur les routes et les voies ferrées.

Que faisons-nous pour venir en aide à cette espèce?

Voici les mesures que prend Parcs Canada pour rétablir l’habitat du boa caoutchouc dans le parc national Kootenay :

  • Réalisation de brûlages dirigés pour accroître la superficie des milieux ouverts, habitat de prédilection du boa caoutchouc;
  • Construction d’un hibernaculum (tanière hivernale) formé de piles de souches et de roches dans les fondations de l’ancienne résidence du directeur, dans le secteur du canyon Sinclair.
prescribed burn

Pour en savoir davantage

Registre public des espèces en péril – Profil d'espèce : Boa caoutchouc du Nord