Projet des passages pour animaux sur la route 93 Sud

Le parc national Kootenay s’est donné comme priorité de réduire les collisions animaux-véhicules tout en assurant la connectivité de l’habitat. En 2013, Parcs Canada a aménagé trois passages inférieurs pour animaux et installé des clôtures d’exclusion de la faune sur un tronçon de 4,7 km de route. En 2015, d’autres clôtures ont été installées sur un tronçon de 10 km, et six autres passages pour animaux ont été construits.

Version imprimable  (PDF, 322 Ko)


Objectifs du projet

  • Accroître la sécurité des automobilistes en réduisant les risques de collisions animaux-véhicules. Ces collisions peuvent entraîner des blessures ou des décès.
  • Réduire le nombre d’animaux tués ou blessés sur les routes. Dans le parc national Kootenay, les collisions routières représentent un risque croissant pour les automobilistes et pour la faune. De 2003 à 2012, le personnel du parc a recensé plus de 500 carcasses de gros mammifères sur la route. De nombreuses autres collisions entre véhicules et animaux ne sont jamais signalées. 
  • Réduire la fragmentation de l’habitat. La route 93 Sud traverse le milieu du parc. Les populations fauniques doivent pouvoir franchir cette voie de circulation passante pour accéder à leur habitat essentiel (nourriture et abri) et pour se mélanger à d’autres populations. Le bruit des véhicules et la fragmentation causée par la présence de la route peuvent dissuader certains animaux de traverser la chaussée, voire de s’en approcher.

Wildlife underpass on Highway 93 South in Kootenay National Park Remote camera image of wolves using an underpass in Kootenay National Park
À gauche : Les passages pour animaux comme ce passage inférieur sont conçus pour relier des parcelles d’habitat essentiel et pour permettre aux populations animales de traverser la route en toute sécurité. À droite : Cette meute de loups emprunte les nouveaux passages inférieurs dans le parc national Kootenay. 

Une solution avant-gardiste

Parcs Canada a clôturé la route et construit des passages inférieurs près de l’aire de pique-nique Dolly Varden. Il a choisi ce secteur parce que les collisions animaux-véhicules y sont fréquentes. Dans 75 % des cas, les victimes sont des cerfs de Virginie. Des wapitis, des orignaux, des loups, des renards et des coyotes ont également été tués par des voitures dans ce secteur.

Le Projet des passages pour animaux du parc national Kootenay tire parti de 20 ans de recherches sur les clôtures et les passages pour animaux de la Transcanadienne, dans le parc national Banff. Ces recherches démontrent qu’il est possible de réduire considérablement les collisions animaux-véhicules en bloquant l’accès de la faune à la route et en lui procurant des moyens sûrs de traverser la chaussée.

La somme de quatre millions de dollars a été affectée à la première phase du Projet des passages pour animaux. La seconde phase est assortie d’un budget de 9,6 millions de dollars.

Le projet

Carte des clôtures et passages pour animaux
Les clôtures routières et les passages pour animaux du parc national Kootenay se trouvent dans une zone de la route 93 Sud où les risques de collisions animaux-véhicules sont très élevés.

La première phase du projet a été réalisée en 2013. Parcs Canada a posé une clôture de part et d’autre d’un tronçon de route de 4,7 km et aménagé un gros passage pour animaux de forme elliptique et deux petits ponceaux rectangulaires en béton. En 2015, au cours de la seconde phase du projet, il a pu clôturer la route sur un autre tronçon de plus de 10 km et ajouter un passage inférieur rectangulaire et cinq passages elliptiques. Des brèches ont été pratiquées le long des clôtures pour permettre aux animaux de regagner l’extérieur de la zone clôturée, et des barrières ont été aménagées pour faciliter l’accès des humains et la gestion de la faune. Des rochers et des obstacles en béton ont été placés aux extrémités des clôtures pour empêcher les animaux de pénétrer dans la zone clôturée.

Parcs Canada prend aussi d’autres mesures pour réduire la mortalité faunique sur les routes, notamment l’installation de nouveaux panneaux d’avertissement dans les zones où les animaux fréquentent le bord de la route et l’utilisation de panneaux électroniques recommandant aux automobilistes de ralentir lorsque les animaux sont présents dans le secteur.

Des travaux sont en cours pour surveiller l’efficacité des passages pour animaux. Les trois premiers ouvrages sont utilisés régulièrement par les cerfs de Virginie, occasionnellement par les loups et sporadiquement par les orignaux, les cerfs mulets et les ours noirs. La faune commence à s’adapter aux clôtures et aux passages pour animaux. Parcs Canada prévoit une réduction d’au moins 80 % des collisions animaux-véhicules sur les 15 km de route visés par le projet. 

Expérience du visiteur

Le Projet des passages pour animaux donnera aussi lieu à des améliorations aux installations pour les visiteurs. En effet, une nouvelle exposition sur les passages pour animaux a été montée en 2015 aux piscines des sources thermales Radium. En 2016, l’aire de pique-nique Dolly Varden fera l’objet d’importants travaux d’amélioration, dont l’installation d’une nouvelle toilette sèche, d’un abri de pique-nique ainsi que d’une aire et de panneaux d’interprétation.

Restez au courant

Le site Web suivant contient des renseignements et des mises à jour sur le project ici:

http://pc.gc.ca/hwy93S 

Vous pouvez également communiquer avec :
Thomas Niddrie
Gestionnaire, Projet des passages pour animaux
Courriel : thomas.niddrie@pc.gc.ca 

A black bear crossing the road
Un ours noir traversent la route dans le parc national Kootenay