Vue d'ensembleHerbiers de zostère | Bivalves | Oiseaux chanteurs | Huîtriers de Bachman

Une histoire en photos

plages saines

Rendre visite à nos a-myes

Chaque année, pendant les marées printanières et estivales les plus basses, nous nous rendons sur certaines plages – toujours les mêmes – pour vérifier l’état des myes. Plages en santé = myes en santé!

 

siphon

Locataires du sous-sol

La mye passe la majeure partie de sa vie enfouie dans le sable. Seul le siphon trahit sa présence. La palourde jaune peut vivre plus de 20 ans. 

 

pêche à la mye

Pêche à la mye

En suivant un processus scientifique, nous délimitons des parcelles d’un demi-mètre carré choisies au hasard sur la plage. Ensuite, nous creusons à une profondeur de 25 cm à l’intérieur de chaque parcelle, et nous en prélevons toutes les myes.

 

myes

Dénombrement des myes

Nous trouvons des espèces indigènes et des espèces introduites, comme ce Nuttalia obscurata. Chaque trou contient 18 myes en moyenne!

 

pesons et mesurons chaque mye

Examen médical annuel

Nous pesons et mesurons chaque mye avant de la redéposer dans son trou.

 

crevettes

Pelletée surprise

Un grand nombre d’autres créatures, comme des vers et des crevettes, dépendent aussi de la zone intertidale. Nous ne savons jamais ce que nous révélera la prochaine pelletée de sable.

 

populations de myes

Notre engagement : Protéger

En mesurant les tendances qui se dessinent chez les populations de myes au fil des ans, nous comprenons mieux l’état de santé des plages de la réserve de parc. Nous sommes ainsi mieux à même de prendre des décisions éclairées sur les moyens de les protéger. Savoir plus : Parcs à myesFiche d’information sur la surveillance des bivalves intertidaux dans la réserve de parc national des Îles-Gulf  (PDF, 716 Ko)