Il est facile d’oublier les chauves-souris. Elles sont éveillées quand vous dormez, vous ne les voyez donc pas souvent. Même quand vous les voyez, elles passent rapidement à côté de vous. Les gens en savent généralement plus sur les animaux qu’ils voient pendant la journée, mais il y a beaucoup à apprendre sur les chauves-souris.

Par exemple, elles sont gravement menacées au Canada. Une maladie appelée le syndrome du museau blanc les anéantit en grand nombre. Découvrez les mesures prises par Parcs Canada pour aider la petite chauve-souris brune (Myotis lucifugus). Apprenez ce que vous pouvez faire pour nous aider.


Trois raisons d’aimer la petite chauve-souris brune :

1. Elle est menacée
Photo © Hugh Broders

Une maladie fongique mortelle appelée le syndrome du museau blanc est en pleine expansion partout au Canada, d’est en ouest. Cette maladie touche de nombreuses espèces de chauves souris, mais plus durement la petite chauve-souris brune. Dans l’Est, les populations de cette espèce se sont effondrées.

2. C’est un voisin utile

Dans la réserve de parc, vous apercevrez des petites chauves-souris brunes à l’aube et au crépuscule près des champs et de l’eau douce. Ce sont des membres utiles de notre communauté naturelle, qui mangent des insectes que nous trouvons nuisibles, comme les moustiques. Ils ont de petites dents pointues et attrapent leurs proies en vol. Une population de chauve-souris en santé est un indicateur de la santé des marais et des lacs.

3. Elle est incroyable
J Jongsma, licence de Creative Commons

Comment ne pas devenir fou des chauves-souris? C’est le seul mammifère qui vole et il est suspendu à l’envers pour dormir.

La petite chauve-souris brune porte bien son nom. Son envergure est à peine plus grande que la main d’une personne adulte. Les petites chauves-souris brunes dorment aussi beaucoup. En plus d’hiberner par temps froid, elles se reposent environ 20 heures par jour.


1. Trois façons de prendre soin de la petite chauve-souris brune :

1. Informez-vous

Si nous ne savons pas combien et quels types de chauves-souris nous avons dans la réserve de parc, nous ne pouvons pas suivre l’évolution de leur nombre avec le temps. Nous avons besoin de données précises pour protéger les chauves-souris.


Mesures prises par Parcs Canada :
Les scientifiques du parc ont entrepris un programme de surveillance des chauves-souris dans la réserve de parc national des Îles-Gulf. Jusqu’à présent, ils ont découvert qu’au moins neuf espèces différentes de chauves-souris y vivent, dont la petite chauve-souris brune. Les chauves-souris les plus souvent repérées étaient le vespertilion de Californie et le vespertilion de Yuma. À certains endroits, ils ont recensé des centaines de chauves-souris par nuit.   
Mesures que vous pouvez prendre :

Apprenez-en plus sur les chauves-souris. Informez-vous sur les chauves-souris de votre région.

2. Attention aux passagers clandestins

Nous croyons que les chauves-souris de la réserve de parc national des Îles-Gulf se perchent principalement dans des crevasses, à l’intérieur d’arbres ou de rochers. Nous les avons aussi repérées sous le toit métallique des kiosques d’information du parc. Cette tendance des chauves souris à se blottir dans de petits espaces peut leur causer des problèmes. À l’occasion, elles s’installent dans un véhicule et s’embarquent pour une destination inconnue.


Mesures prises par Parcs Canada :
Nous affichons des rappels sur les sites de camping pour demander aux visiteurs de faire attention aux chauves-souris clandestines.
Mesures que vous pouvez prendre :

Avant de partir, vérifiez s’il y a des chauves-souris dans les coins et recoins de votre roulotte, remorque, camion ou autre gros véhicule. Vous ne voulez pas propager involontairement le syndrome du museau blanc en transportant des chauves-souris.

Si vous trouvez une chauve-souris, attendez de voir si elle part toute seule. Si ce n’est pas le cas, délogez-la doucement de son lieu de repos avec un balai. Ne touchez jamais une chauve-souris avec vos mains nues.

3. Soutenez la recherche

Les chauves-souris locales migrent-elles vers le sud en hiver? Passent-elles d’une altitude plus élevée à une altitude plus basse en fonction des saisons? Malheureusement, nous avons peu de réponses.


Mesures prises par Parcs Canada :
Nous encourageons les étudiants universitaires à parfaire leurs connaissances sur les lieux de Parcs Canada. Dans la réserve de parc national des Îles-Gulf, un étudiant fait des recherches sur les déplacements saisonniers des chauves-souris à l’aide de détecteurs placés toute l’année dans la partie sud de la réserve de parc. Il faudra des années pour recueillir assez de données pour tirer des conclusions. 
Mesures que vous pouvez prendre :

Si vous trouvez une chauve-souris morte, signalez votre découverte aux autorités locales responsables de la faune. Votre signalement pourrait permettre de repérer les cas de maladie et d’en freiner la propagation.

Pour en savoir plus sur la petite chauve-souris brune et le rétablissement des espèces en péril :