Pommes dans un arbre
Pommes King of Tompkin’s County, verger Mahoi, île Russell
Photo: M. Spencer

L’histoire de la colonisation des îles Gulf et des vergers dans la réserve de parc est profondément interreliée.

L’un des premiers gestes que les nouveaux arrivants posaient après avoir défriché la terre pour s’y établir était de planter un verger. Entre les années 1830 et 1960, ils ont planté des pépins de pommes et de petits arbres fruitiers greffés de leurs variétés préférées, qu’ils ont apportés dans le sud des îles Gulf.

Les vergers qu’ils ont plantés sont reconnus aujourd’hui comme étant des trésors qui nous lient au patrimoine culturel unique du sud des îles Gulf. Les centaines d’arbres fruitiers traditionnels qui se trouvent dans la réserve de parc nous offrent un aperçu de la vie des premiers colons européens dans la région, de leur provenance et de la façon dont leurs pratiques agricoles étaient liées à l’économie locale. Ces vergers sont des exemples vivants des pratiques horticoles de l’époque victorienne (de 1837 à 1901) et de la riche histoire des îles Gulf, autrefois la plus importante région pomicultrice en Colombie-Britannique.

Il existe aujourd’hui 17 vergers patrimoniaux et non patrimoniaux dans la réserve de parc national des Îles-Gulf, répartis sur huit îles. Les pommes, les poires, les cerises, les prunes, les coings et les noix sont les plus courants.

Parcs Canada s’est associé à la BC Fruit Testers Association (en anglais seulement) pour identifier les variétés de fruits de plusieurs vergers. La plupart des variétés que l’on trouve dans la réserve de parc proviennent de l’Est des États-Unis et du Canada, mais certaines sont originaires de la Russie et de l’Europe de l’Est.

La pomme Red Delicious est aujourd’hui une variété classique dans nos épiceries, bien que l’on considère qu’elle aurait un goût et une texture inférieurs à ceux du cultivar original. La Red Delicious, conçue par un agriculteur d’Iowa, est apparue pour la première fois comme gagnante d’un concours de pommes en 1880. En 1908, Robert et Margaret Roe ont quitté l’Écosse pour défricher une terre sur l’île Pender Nord. Ils ont planté des greffes de la Red Delicious qu’ils s’étaient procurées dans une pépinière de Victoria. La maison originale des Roe abrite maintenant le musée de l’île Pender (en anglais seulement), et le verger produit encore des pommes saines. Il n’est pas surprenant que les nouveaux arrivants écossais aient planté cette variété au rouge foncé et au goût doux et sucré – l’une des nombreuses et délicieuses variétés que vous pouvez déguster dans la réserve de parc.

Les visiteurs sont invités à cueillir des fruits dans les vergers patrimoniaux et non patrimoniaux de la réserve de parc, sous réserve de certaines conditions.