La chaîne Columbia abrite l’une des seules forêts pluviales tempérées intérieures au monde. De nombreux arbres de cette région, comme le cèdre de l’Ouest, la pruche de l’Ouest et la pruche subalpine, sont généralement associés aux forêts côtières humides. Du fond de la vallée au sommet de la montagne, les types de forêts et d’espèces présentes changent beaucoup! Plus bas dans les montagnes, on peut à peine voir autour des grands arbres anciens, tandis qu’à haute altitude, les montagnes semblent infinies, et leur couverture arborée est mince ou inexistante. Certains arbres sont répandus à différentes altitudes, tandis que d’autres se limitent à des environnements très précis. Cliquez sur les liens ci-dessous pour en savoir plus sur certains des arbres les plus courants du parc et sur les environnements où vous les trouverez le plus probablement.

Le déclin du pin : pin à écorce blanche (Pinus albicaulis)

Le pin à écorce blanche pousse en haute altitude avec des membres torsadés et un large houppier. Les aiguilles sont longues et poussent en grappes de cinq. Ses cônes sont durs et boisés et contiennent de grosses noix de pin qui sont consommées par les petits mammifères, les ours et les oiseaux. Le pin à écorce blanche pousse à la limite de la zone arborée et diffère du pin argenté, qui pousse à plus basse altitude et présente un grand tronc droit. Cependant, les deux espèces ont des aiguilles en grappes de cinq. Le pin à écorce blanche est une espèce en péril.