Des vallées étroites, des monts escarpés, des glaciers, des forêts anciennes et denses et des cours d’eau tumultueux. Un assortiment étonnant d’oiseaux rares, de plantes et d’animaux sauvages vous attendent au parc national des Glaciers. Tout cela depuis la selle de votre vélo.

Que vous soyez expert des excursions de haut niveau ou amateur de promenades décontractées, le vélo vous offre un moyen spécial de découvrir la diversité des parcs des montagnes du Canada.

Vélo de montagne

Le vélo de montagne est autorisé uniquement sur les pistes cyclables désignées. Si un sentier n’est pas balisé pour le cyclisme, vous n’êtes pas autorisé à l’emprunter.

Les cyclistes sont les bienvenus sur le tronçon inférieur du sentier de la Vallée-de-la-Beaver, du départ du sentier (près de la gravière de la vallée de la Beaver) au pont du ruisseau Grizzly.

Attention : la pratique du vélo est interdite sur le sentier de la Vallée de la Beaver et sur le sentier Copperstain au delà du ruisseau Grizzly. Ces zones ont été désignées corridors fauniques prioritaires. Le vélo de montagne est également interdit sur le parcours de randonnée pédestre du mont Bald et dans la vallée du Copperstain, en aval du col Copperstain.

Les cyclistes doivent garder à l’esprit qu’ils partagent les sentiers de vélo de montagne avec des promeneurs et des randonneurs à pied. Ils doivent faire preuve de prudence à l’approche des piétons.

Cyclistes de longue distance

Les cyclistes de longue distance qui circulent sur la Transcanadienne peuvent passer la nuit au camping Illecillewaet et au camping du Ruisseau-Loop pendant la période sans neige au col Rogers. Les deux terrains de camping disposent de blocs sanitaires avec de l’eau courante et de casiers à provisions à l’épreuve des ours.