Presque toutes les pentes, sous certaines conditions, peuvent provoquer une avalanche. Même de petites avalanches peuvent être mortelles.

Une grande partie de la zone montagneuse du parc national des Lacs-Waterton est propice aux avalanches. De plus, une grande partie des sentiers et des pistes de l’arrière-pays du parc national des Lacs-Waterton se situe en terrain avalancheux.

Tous ceux qui se déplacent dans l’arrière-pays sont responsables de leurs décisions et de leur sécurité, et devraient être bien renseignés au sujet du type de terrain qu’ils vont parcourir.

Consultez les cotes de terrain avalancheux pour le parc national des Lacs-Waterton afin de vous aider à déterminer si l’objectif que vous vous êtes fixé vous convient.

Si l’endroit où vous prévoyez aller comporte des risques d’avalanche, vous aurez besoin :

  • D’une formation pour savoir comment reconnaître le terrain avalancheux et comprendre les risques d’avalanche Apprenez à connaître la neige.
  • D’équipement de sauvetage en avalanche, c’est-à-dire un appareil de recherche de victimes d’avalanche, une sonde à avalanche et une pelle, ainsi que la formation nécessaire pour savoir comment se servir de ces appareils advenant que le sauvetage d’un compagnon s’avère nécessaire.

Du 1er décembre au 15 avril, les techniciens de la Sécurité des visiteurs publient régulièrement un Bulletin d’avalanche pour le parc national des Lacs-Waterton. Les mises à jour du bulletin des avalanches sont affichées les mardis et les vendredis pendant la saison hivernale. Cela dit, il est important que les visiteurs sachent qu’il y a des risques d’avalanche au parc national des Lacs-Waterton en dehors de la saison hivernale habituelle.

Sachez que des restrictions s’appliquent aux groupes encadrés (qui comprennent des mineurs non accompagnés de leur tuteur) entre le 15 novembre et le 30 avril.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’état des montagnes, communiquez avec nous. Les fins de semaine, vous pouvez joindre les techniciens, Sécurité des visiteurs pendant les heures de bureau en appelant notre centre de répartition à Banff au 403-762-1473 et en demandant à ce que votre appel leur soit transféré.

Cotes des terrains avalancheux : Parc national des Lacs-Waterton
Pas considérés comme une zone d’avalanche
  • Sentier Bellevue
  • Sentiers équestres du Blakiston
  • Sentiers du terrain de golf
  • Sentier Wishbone jusqu'à l’intersection du Pic-Vimy
Simple - 1
  • Promenade Akamina : de la barrière d'entrée au début du sentier des lacs Rowe
  • Sentier Bear's Hump
  • Col Akamina
  • Col Akamina jusqu’au lac Forum
  • Sentier du Lac-Cameron jusq’au lac seulement
  • Lac Crandell
  • Le sentier Dipper
  • La promenade Red Rock (lorsque celle-ci est fermée pendant l'hiver)
  • Le sentier entre le canyon Red Rock et l'intersection du sentier du lac Goat
  • Le sentier entre l'abris Snowshoe et le chaînon Castle Divide près du lac Lost
  • Le sentier de lac Crandell qui longe la promenade Red Rock
  • Le sentier Park Line
  • Le sentier du lac Linnet
  • Le sentier du bassin Horseshoe de l'enclos des bison jusqu'au ruisseau Galwey
  • Le sentier entre le ruisseau Yarrow et Oil Bassin
Exigeant - 2
  • Promenade Akamina : du début du sentier des lacs Rowe au lac Cameron
  • Le sentier entre le col Akamina et le lac Wall
  • Lac Bertha
  • Crête Forum
  • Rivage lacustre
  • Le sentier de la rive du lac Cameron
  • Lac Summit
  • Summit Knob jusqu’ au lac Cameron
  • Summit Knob jusqu’ au ruisseau Boundary
  • Le sentier de la vallée du Blakiston jusqu'à l'intersection du sentier du col South Kootenay
  • Le sentier Boundary
  • Le sentier du lac Crandell longeant la route du lac Cameron
  • Le sentier entre l'intersection vers le lac Goat et l'abris Snowshoe
  • Le sentier du bassin Horseshoe entre le ruisseau Trail et Oil Basin
  • Le sentier du col South Kootenay
  • Le sentier entre le lac Lone et l'intersection du sentier du col South Kootenay
  • Le sentier entre l'abris Snowshoe et les lacs Twin et le col Sage
  • Le sentier entre les lacs Twin et l'intersection du sentier du col South Kootenay
  • Le sentier du pic Vimy
  • Le sentier Wishbone entre l'intersection du sentier du pic Vimy et le débarcadère du sentier du lac Crypt
Complexe - 3
  • Le sentier Lacs Rowe
  • Le sentier Chutes Lineham
  • Couloirs du lac Akamina (The Fingers)
  • Le sentier Carthew-Alderson
  • Le sentier du lac Goat et les chaînons Avion et Castle Divide
  • Le sentier entre le bassin Rowe et le lac Lone
  • Le sentier du lac Crypt
  • Le sentier longeant le lac Bertha
  • Cuvette Rowe / Pic (CV 13)
Échelle d’exposition en terrain avalancheux (ÉETA)

Description Cote Caractéristiques du terrain
Simple 1 Pentes d’inclinaison faible ou terrain en grande partie boisé. Quelques éclaircies en forêt peuvent se situer en zones de dépôt d’avalanches peu fréquentes. Nombreuses possibilités de réduire ou d’éliminer l’exposition au danger. Aucun déplacement sur glacier.
Exigeant 2 Couloirs d’avalanche, zones de départ ou pièges naturels bien délimités. Possibilités de réduire ou d’éliminer l’exposition au danger grâce à des choix d’itinéraires appropriés. Les déplacements sur glacier sont relativement simples, mais les crevasses peuvent poser un danger.
Complexe 3 Multiples couloirs d’avalanche qui se recoupent ou vastes secteurs de terrain dégagé en pente raide; multiples zones de départ et pièges naturels. Possibilités minimales de réduire l’exposition au danger. Les déplacements sur glacier sont plus compliqués du fait de la présence d’importants réseaux de crevasses ou de barres de séracs.
Quelle expérience dois-je posséder pour partir en excursion dans l’arriére-pays?
Simple - cote 1

Dans les secteurs de niveau simple (cote 1), il faut faire preuve de bon sens, être bien équipé, avoir des compétences en secourisme et faire preuve de la discipline nécessaire pour respecter les avis de risques d’avalanche. Ce genre de terrain présente généralement un faible risque d’avalanche, ce qui est idéal pour les novices qui souhaitent acquérur de l’expérience dans l’arrière-pays. Il convient de se rappeler cependant que ces terrains ne sont pas entièrement à l’épreuve des avalanches et que lorsque les conditions sont ‘mauvaises’ et qu’il y a danger d’avalanche, il vaut mieux repenser à ses projets d’excursion dans l’arrière-pays – et s’en tenir aux pistes de ski de fond damées ou aux seceurs qui se trouvent dans les limites d’un centre de ski.

Exigeant - cote 2

Les secteurs de niveau exigeant (cote 2) il faut posséder les compétences nécessaires pour savoir reconnaître les pentes avalancheuses et les éviter – il existe des pentes d’envergure dans ce type de terrain. Il faut de plus savoir interpréter les bulletins d’avalanche à l’intention du public, procéder à son propre sauvetage en cas d’avalanche, adminster les premiers soins de base, et avoir de bonnes compétences en techniques d’orientation. Nous recommandons aux randonneurs de suirve un cours de sécurité-avalanche dansle cadre d’activitiés récréatives avant de s’aventurer dans ce type de seceur. Si vous doutez de votre capacité ou de la capacité de votre groupe à circular dans un secteur avalancheux, envisagez de reourir aux services d’un guide professionnel agréé auprés de l’Association des guides de montage canadiens.

Complexe - cote 3

Les secteurs de niveau complexe (cote 3) exigent de solides compétences ainsi que des années d’expérience en prise de décisions importantes en terrain avalancheux. Dans ces secteurs, il n’y aucuneoption sûre, ce qui vous oblige de votre groupe ait suivi un cours avancé de sécurité-avalanche dans le cadre d’activités récréatives et qu’elle compte plusieurs années d’expérience des déplacements en arrière-pays. Soyez prêt! Consultez régulièrement les bulletins d’avalanche à l’intention du public, et veillez à ce que tous les membres de votre groupe soient à la hauteur de la tâche qui les attend. Il s’agit d’itinéraires difficiles – il ne faut pas s’y aventurer à moins d’être tout à fait certain de vos compétences et de celles des membres de votre groupe. En cas de doute, nous vous recommandons fortement de retenir les services d’un guide agréé auprès de l’Association des guides de montage canadiens.