Les petites choses qui comptent

On remarque à peine les plus petites créatures de la faune de Waterton : les invertébrés.

Les invertébrés sont des animaux sans colonne vertébrale. Ils représentent environ 95 % de toutes les espèces animales connues, mais nous en savons beaucoup moins à leur sujet qu'au sujet des vertébrés (poissons, amphibiens, reptiles, oiseaux, mammifères). Il existe bien au-delà d'un million d'espèces connues d'invertébrés dans le monde, et possiblement trois à dix fois plus d'espèces pas encore découvertes.

Papillons, coléoptères, araignées, tiques, vers de terre, escargots& tous contribuent à la diversité des communautés d'invertébrés de Waterton. Sur la terre comme dans l'eau, sur la crête des montagnes comme dans le sol de la prairie, on retrouve ces petites merveilles dans chaque coin et recoin du parc.

Les invertébrés sont également une source de nourriture pour tout un nombre d'animaux. Par exemple, de nombreux oiseaux, ainsi que les chauve-souris et les ours, dépendent des insectes en matière de protéine, et les poissons comme la truite se nourrissent notamment d'invertébrés aquatiques.

Certains invertébrés sont de bons indicateurs des changements de l'habitat et de la santé de l'écosystème. Ils peuvent en fait mieux remplir ce rôle que les animaux plus gros et plus étudiés. Les dendoctrones du pin ponderosa en sont un bon exemple.

Parcs Canada et le zoo de Calgary travaillent ensemble dans le cadre d’un programme de trois ans visant à protéger et à rétablir la population de porte-queue demi-lune, une espèce en péril, dans le parc national des Lacs-Waterton.

Ces recherches sur les invertébrés aideront à déterminer la stabilité ou les changements dans l'abondance et la diversité de la population, ce qui nous permettra de mieux comprendre la diversité dans le parc et l'écosystème Crown of the Continent.