Programme d’inspection d’embarcation obligatoire

Le parc national des Lacs-Waterton met en œuvre des mesures supplémentaires pour protéger les eaux du parc contre les espèces aquatiques envahissantes, notamment les moules envahissantes et le tournis des truites. À compter du juin 2021, les visiteurs en possession d’embarcations non motorisées comme les canots, les kayaks et les planches à pagaie doivent obtenir un permis avant de pouvoir entrer dans le parc. Nous vous recommandons de suivre le programme Nettoyer, Vider, Sécher avant votre arrivée.

Un poste d’inspection se trouve sur la route 5 à l’intersection menant à l’entrée du parc. Tous les visiteurs en possession d’une embarcation non motorisée, notamment un canot, un kayak, une embarcation à pagaie, une planche à pagaie ou un voilier, doivent se présenter au poste et obtenir un permis avant de pouvoir entrer dans le parc.

  1. Les visiteurs qui apportent une embarcation non motorisée doivent s’arrêter au poste d’inspection avant d’entrer dans le parc.
  2. Des employés de Parcs Canada poseront aux visiteurs une série de questions afin d’évaluer les risques et inspecteront l’embarcation en vue de détecter tout animal et toute eau stagnante, boue et plante. Un poste de décontamination se trouvera également sur les lieux afin que les employés du parc puissent enlever toute matière pouvant contenir des espèces aquatiques envahissantes.
  3. Une étiquette imperméable sera fixée à l’embarcation après l’inspection. Un permis sera également remis, et doit être affiché sur le tableau de bord du véhicule.
  4. L’Agence Parcs Canada se réserve le droit de refuser un permis si l’embarcation et le matériel aquatique présentent un risque d’espèce aquatique envahissante. Les visiteurs qui n’obtiennent pas de permis ne peuvent pas entrer dans le parc national des Lacs-Waterton avec leur embarcation.
  5. Toute embarcation qui sort du parc et y entre de nouveau doit se faire inspecter et recertifier.

Si vous avez d’autres questions, consultez la FAQ.

Visitez la page sur les activités aquatiques pour en savoir plus sur les loisirs aquatiques et pour des conseils pour une expérience agréable et sécuritaire dans le parc national des Lacs-Waterton.

Heures d’ouverture

Les heures d'ouverture du poste d'inspection pour l'automne commencent le 8 septembre : de 8 h 30 à 16 h. Le poste restera ouvert jusqu'au 20 octobre, selon les conditions météorologiques.

Programme de quarantaine de 90 Jours pour les embarcations à moteur et les embarcations sur remorque

Toutes les embarcations motorisées et sur remorque doivent continuer de suivre le programme de scellés de 90 jours avant de pouvoir naviguer sur le lac Waterton Supérieur ou du Milieu. Ce programme est administré par le district d’amélioration no 4 et Shoreline Cruise Co., avec le soutien de Parcs Canada. En savoir plus sur le programme de quarantaine de 90 jours.

D’autocertification obligatoire

Le matériel aquatique qui n’est pas visé par les programmes d’inspection requiert un permis d’autocertification . Cela inclut :

  • le matériel de pêche;
  • l’équipement de plongée;
  • les jouets gonflables et les flotteurs (comme les radeaux, les tripes et les jouets pour enfants).

Veuillez prendre note que les kayaks, planches à rame et canots gonflables ou démontables doivent être inspectés par le personnel de Parcs Canada à la station d’inspection.

Les permis d’autocertification sont offerts au centre d’accueil ou dans les casiers aux plages les plus fréquentées dans le parc. Les visiteurs doivent remplir le formulaire du permis avant que leur équipement ou embarcation ne touche les eaux du parc. Le formulaire, une fois rempli, sert de permis. Conservez-le avec vous et soyez prêt à le présenter si le personnel de Parcs Canada vous le demande.

Espèces aquatiques envahissantes dans le parc national des Lacs- Waterton

Chaque année, des milliers de visiteurs profitent des lacs et des rivières du parc national des Lacs-Waterton en pratiquant la navigation de plaisance, la pêche ou la natation. Ces activités présentent un risque d’introduction d’espèces aquatiques envahissantes dans les eaux du parc. Il s’agit d’espèces non indigènes ou exotiques, de mauvaises herbes nuisibles ou de ravageurs ou de pathogènes envahissants qui vivent dans un habitat aquatique. De nombreuses espèces aquatiques envahissantes peuvent survivre dans le parc national des Lacs-Waterton et interrompre notre écosystème. Les moules zébrées et quagga, le tournis des truites et le myriophylle en épi figurent parmi les espèces préoccupantes.

Moules envahissantes

Les moules zébrées et quagga sont des organismes filtreurs prodigieux qui vident les éléments nutritifs se trouvant dans l’eau et laissent peu de nourriture aux espèces indigènes, voire pas du tout. Les effets se font sentir à l’échelle du réseau trophique, ce qui a des incidences sur les plantes et les animaux des régions touchées, en plus d’avoir des conséquences sur la chimie et la clarté de l’eau. Elles sont extrêmement préoccupantes et de nombreuses autres régions ont pris des mesures pour prévenir leur propagation. Les infestations sont permanentes et irréversibles. En savoir plus sur les moules envahissantes.

Tournis des truites

Le tournis des truites affecte les salmonidés comme la truite et le cisco et les fait nager en tourbillon et mourir prématurément. Cette maladie est présente dans le bassin de la rivière Oldman, notamment en aval du parc dans la rivière Waterton, sous le réservoir, et nuirait énormément aux populations de poissons indigènes du parc.

Myriophylle en épi

Le myriophylle en épi est une plante aquatique submergée vivace d’Eurasie et d’Afrique du Nord. Elle n’est pas présente en Alberta à l’heure actuelle, mais de nouvelles colonies peuvent naître à partir d’une seule tige, graine ou feuille. Le myriophylle en épi forme d’épaisses couches qui font de l’ombre aux plantes indigènes et réduisent les niveaux d’oxygène à mesure qu’elles se décomposent, ce qui a des répercussions sur les poissons et la faune. Il peut être très difficile de l’éliminer.