Pour obtenir un permis, vous devez remplir un formulaire d’auto-inspection

Un permis d’auto-inspection est exigé pour la mise à l’eau de toute embarcation à propulsion humaine ou de toute embarcation propulsée par le vent dans le parc national des Lacs-Waterton. Cela comprend :

  • les canots;
  • les kayaks;
  • les planches à bras;
  • les planches aérotractées;
  • les planches à voile;
  • les chaloupes;
  • les embarcations gonflables;
  • l’attirail de pêche (filets, cuissardes, cannes à pêche);
  • l’attirail de plongée;
  • les jouets pour l’eau, les embarcations et objets gonflables et les gilets de sauvetage.

Pour obtenir un permis, vous devez remplir un formulaire d’auto-inspection, et celui-ci fera office de permis. Les utilisateurs d’embarcations doivent avoir leur permis à la portée de la main en cas d’inspection.

Parcs Canada se sert du permis d’auto-inspection comme méthode de collecte de données et comme moyen d’informer les visiteurs sur la façon d’atténuer les risques de propagation des moules envahissantes. Du personnel itinérant répondra aux questions des visiteurs et les aidera à comprendre le processus d’inspection.

Puisque le permis constitue une exigence au sens de la loi, les gardes de parc vérifieront si les visiteurs ont bien rempli leur formulaire d'auto-inspection et prendront les mesures qui s'imposent au besoin.

Les formulaires d’auto-inspection seront distribués à l’entrée du parc, au centre d’accueil des visiteurs, dans les terrains de camping ainsi qu’aux postes d’auto-inspection situés aux divers emplacements de mise à l’eau dans le parc :

  • Baie Cameron
  • Aire de fréquentation diurne de la baie Emerald
  • Plage Windsurfer
  • Aire de fréquentation diurne Maskinonge
  • Aire de fréquentation diurne Lac Knight’s
  • Aire de fréquentation diurne Hay-Barn
  • Pont de Waterton
  • Stationnement de la cuisine communautaire
  • Lac Cameron
  • Aire de fréquentation diurne Lac Linnet
  • Aire de fréquentation diurne plage Driftwood
  • Marina de Waterton
  • Terrain de camping de la rivière-Belly
  • Pont de la rivière-Belly

En vertu de la Loi sur les parcs nationaux du Canada, la pénalité maximale pouvant être imposée en cas de mise à l’eau d’une embarcation interdite est de 25 000 $.